Anna Stella Schic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anna Stella Schic
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Anna Stella Schic était une pianiste brésilienne née à Campinas (État de São Paulo) le et décédée à Nice (Alpes-Maritimes) le [1]. Elle est considérée comme une spécialiste du compositeur Heitor Villa-Lobos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant précoce, Anna Stella Schic donna son premier récital de piano dans sa ville natale en 1931. Elle a étudié le piano avec José Kliass, pianiste russe émigré au Brésil, élève de Martin Krause. Elle vient ensuite étudier à Paris avec Marguerite Long. Proche du compositeur Heitor Villa-Lobos, elle avait notamment créé son concerto pour piano no 2. Elle a enseigné à l'Université musicale internationale de Paris, à l'Université de São Paulo et à celle de Rio de Janeiro. Elle est la fondatrice d'une faculté de musique à São Bernardo en 1980. Elle a publié plusieurs ouvrages, dont une étude sur Villa-Lobos. Elle était veuve du compositeur français Michel Philippot.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

  • Intégrale de la musique pour piano de Villa-Lobos (EMI)
  • Préludes et fugue de Mendelssohn (Solstice)

Publications[modifier | modifier le code]

  • Souvenirs de l'Indien blanc (Actes Sud, 1987)
  • L'École Liszt (Société des écrivains, 2003)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Disparition d'Anna Stella Schic

Sources[modifier | modifier le code]

  • Journal Le Monde des 8 et 9 février 2009