Anna Sewell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anna Sewell
Description de cette image, également commentée ci-après

Anna Sewell en 1878, peu de temps avant sa mort.

Nom de naissance Anna Mary Sewell
Naissance
Great Yarmouth, Norfolk
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès (à 58 ans)
Old Catton, Norfolk
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais
Genres

Œuvres principales

Anna Mary Sewell, plus connue sous le nom d'Anna Sewell, née le à Great Yarmouth dans le Norfolk en Angleterre, et décédée le à Old Catton dans le même comté, est une écrivaine anglaise, principalement connue pour son unique roman, Black Beauty.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'ancienne résidence d'Anna Sewell à Old Catton, en Angleterre.

Anna Mary Sewell naît le à Great Yarmouth, dans la région du Norfolk en Angleterre[1]. Ses parents sont Isaac Philip Sewell (1793-1879) et Mary Wright Sewell (1798-1884). Mary est un auteure de livres pour enfants. Anna a aussi un frère plus jeune, Philip Sewell.

Elle reçoit une éducation très riche et variée, mais ne fréquente pas l'école publique, recevant son éducation à la maison. Alors qu'elle a 12 ans, elle déménage avec sa famille à Stoke Newington, et y est inscrite à l'école publique. Elle glisse peu après sur la marche d'un escalier de son école, se blessant grièvement aux chevilles. Son père trouve un nouvel emploi à Brighton, sa famille estimant que les conditions climatiques sont défavorables à Stoke Newington, et que le changement de climat aidera Anna à guérir de sa blessure. Malgré cela, elle reçoit peu de traitements, et pour cette raison, n'est plus en mesure de marcher sans l'aide de béquilles. Rester debout plus de quelques secondes lui est difficile. Elle commence à se déplacer en attelage hippomobile et développe un amour des chevaux.

Cherchant à améliorer sa santé en Europe, Sewell rencontre plusieurs écrivains, artistes et philosophes durant ses voyages.

De santé fragile, elle met six ans à écrire son roman Black Beauty (1871-1877). Elle emménage à Old Catton, une ville d'Angleterre, en 1871. Sa santé se détériore toujours. Elle doit passer des jours entiers couchée dans son lit, et écrire devient pour elle un défi. N'étant presque plus capable de tenir une plume, elle demande à sa mère de l'aider, écrivant ses idées sur des bouts de papier, sa mère retranscrivant ensuite le texte.

Black Beauty sort finalement le , édité par Jarrolds. Le livre déclenche une controverse, puisqu'Anna Sewell ose dénoncer les mauvais traitements infligés aux chevaux d'Angleterre à l'époque.

Ce sera sa seule œuvre littéraire. Devenue trop faible, Anna Sewell meurt le , cinq mois après la publication de son livre[2]. Elle est inhumée le [3]. Elle repose près de Norwich.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gavin 2004, p. 12.
  2. Gavin 2004, p. 212.
  3. Gavin 2004, p. 213.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Gavin 2004] (en) Adrienne E. Gavin, Dark Horse: A Life of Anna Sewell, Sutton Publishing, (ISBN 0-7509-2838-7)