Anna Campbell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anna Campbell
Surnom Hêlîn Qereçox
Naissance
Lewes (Royaume-Uni)
Décès (à 26 ans)
Afrine (Syrie)
Mort au combat
Origine Britannique
Allégeance Parti de l'union démocratique PYD
Flag of Syrian Democratic Forces.svg Forces démocratiques syriennes
Arme YPJ Flag.svg YPJ
Années de service 2017-2018
Conflits Guerre civile syrienne
Faits d'armes Bataille d'Afrine

Anna Campbell, née en 1991 à Lewes (Royaume-Uni) et morte le près d'Afrine (Syrie), également connue sous le nom de Hêlîn Qereçox, est une militante anarchiste, féministe et syndicaliste britannique.

En mai 2017, elle rejoint au Rojava, les Unités de protection de la femme (YPJ), organisation militaire kurde composée exclusivement de femmes.

Elle est tuée, le 15 mars 2018, dans un bombardement turc, lors de la bataille d'Afrine. C'est la première femme britannique à être tuée aux côtés des forces kurdes dans la guerre civile syrienne[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle grandit à Lewes dans le Sussex de l'Est, dans le sud-est de l'Angleterre[2].

Elle s'inscrit à l'université de Sheffield, mais abandonne ses études et s'installe à Bristol, où elle exerce le métier de plombier qualifié[1],[3],[4].

Décrite comme « une jeune femme de principe, énergique et de grande conviction »[4], membre de la section de l'Industrial Workers of the World de Bristol[4], elle était connue pour ses positions en faveur de l'abolition de la prison et par son activisme dans de nombreux mouvements politiques et sociaux tels les manifestations étudiantes du Royaume-Uni en 2010, la Hunt Saboteurs Association (mouvement anti-chasse international)[1] ou l'Anarchist Black Cross[4],[5].

Le drapeau des YPJ.

C'est en mai 2017[4], qu'elle voyage en Syrie, reçoit une formation militaire et en langue kurde pour rejoindre les Unités de protection de la femme kurdes dans les territoires du Rojava. Selon The New York Times, elle se voulait solidaire concrètement de « la lutte pour défendre une région autonome, principalement kurde, dans le nord de la Syrie, connue sous le nom de Rojava, dont les dirigeants prônent une politique laïque, démocratique et égalitaire, avec des droits égaux pour les femmes »[1] (voir confédéralisme démocratique).

Elle monte pour la première fois au front lors de la bataille d'Afrine, au cours de laquelle elle trouve la mort le lors d'un bombardement de l'armée turque[6].

Contexte[modifier | modifier le code]

Deux combattantes kurdes des YPJ, en février 2018, dans la région d'Afrine.

Depuis 2015, des centaines de combattants étrangers ont rejoint les rangs des YPJ et des YPG dans la Rojava, au nord de la Syrie, notamment lors des combats contre le groupe jihadiste État islamique (EI)[7].

Au moins deux volontaires « internationalistes » ont été tués, en février 2018, dans l'offensive turque contre l'enclave d'Afrine, dont le journaliste libertaire breton Olivier Le Clainche, nom de guerre : Kendal Breizh (br)[8],[9].

Hommages[modifier | modifier le code]

Dans The New York Times daté du 21 mars 2018, Ilham Ahmed, co-président du Syrian Democratic Council (en) rend hommage à « la jeune féministe qui est morte pour mon peuple » : « Anna était l'un des nombreux volontaires occidentaux qui ont combattu aux côtés des forces démocratiques syriennes au cours des trois dernières années - d'abord contre l'État islamique et, plus récemment, contre l'agression turque. [...] Considérez simplement le fait qu'Anna Campbell était une citoyenne britannique tuée par un autre membre de l'OTAN[10]. »

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Liliane Charrier, La Britannique Anna Campbell, tombée au front en Syrie, TV5 Monde, 21 mars 2018, [lire en ligne].
  • Loïc de La Mornais, Syrie : mort d'une Britannique engagée auprès des Kurdes, France 2, 19 mars 2018, voir en ligne.
  • AFP, Syrie: une combattante britannique pro-kurde tuée à Afrine, Libération, 19 mars 2018, [lire en ligne].
  • Rédaction avec AFP, Syrie : une jeune Britannique tuée au côté des Kurdes, Le Parisien, 19 mars 2018, [lire en ligne].
  • (en) Richard Pérez-Peña, Drawn to a Cause, British Woman Dies Fighting Alongside Kurds in Syria, The New York Times, 19 mars 2018, [lire en ligne].
  • (en) Emma Vardy, Briton Anna Campbell killed fighting with Kurdish YPJ unit, BBC News, 19 mars 2018, [lire en ligne].
  • (en) Telegraph Reporters, British woman Anna Campbell who joined all-female fighting unit killed in Syria, The Daily Telegraph, 19 mars 2018, [lire en ligne].
  • (en) Matt Blake, British woman killed fighting Turkish forces in Afrin, The Guardian, 19 mars 2018, [lire en ligne].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Richard Pérez-Peña, Drawn to a Cause, British Woman Dies Fighting Alongside Kurds in Syria, The New York Times, 19 mars 2018, [lire en ligne].
  2. a et b (en) Matt Blake, British woman killed fighting Turkish forces in Afrin, 19 mars 2018, [lire en ligne].
  3. (en) Emma Vardy, Briton Anna Campbell killed fighting with Kurdish YPJ unit, BBC News, 19 mars 2018, [lire en ligne].
  4. a b c d et e (en) Joseph Smith, Family and friends pay tribute to 'courageous and energetic' young Bristol woman killed in Syria, Bristol Post (en), 20 mars 2018, [lire en ligne].
  5. (en) ABC, Rest in Power Anna, The Empty Cages Collective, 19 mars 2018, lire en ligne.
  6. Syrie : une jeune Britannique tuée au côté des Kurdes, Le Parisien avec AFP, 19 mars 2018.
  7. AFP, Syrie : une combattante britannique pro-kurde tuée à Afrine, L'Express, 19 mars 2018, lire en ligne
  8. Rédaction, « Kendal Breizh », volontaire français chez les Kurdes, a été tué en Syrie, Le Figaro, 19 février 2018, lire en ligne
  9. Didier Gourin, Syrie. Le Breton Olivier Le Clainche, mort avec les Kurdes par idéal, Ouest-France, lire en ligne.
  10. (en) Ilham Ahmed, The Young Feminist Who Died for My People, The New York Times, 21 mars 2018, lire en ligne.