Anna Cabana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabana et Bitton.
Anna Cabana
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Anna Cabana, née Anna Bitton le à Montpellier, est une journaliste et écrivain française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journalisme[modifier | modifier le code]

Anna Cabana commence sa carrière en entrant à 23 ans comme journaliste politique à l'hebdomadaire Marianne, sous la houlette de son "mentor" Nicolas Domenach[1]. Elle y passera cinq années de 2002 à 2007.

De septembre 2010 à janvier 2013, elle tient un billet politique sur France Inter le mercredi à 6 h 48. Elle intègre ensuite l'équipe de BFM TV où, de janvier à juillet 2013, elle présente une chronique politique quotidienne, du lundi au vendredi, à 6 h 50 et 7 h 50. Elle participe également aux éditions spéciales consacrées à la politique, aux soirées électorales, etc. Sans compter deux rendez-vous fixes par semaine: chaque jeudi à partir de 19 h, elle raconte les coulisses de l'actualité politique dans l'émission de Ruth Elkrief. Puis elle intervient sur le plateau du « 20h 2017» d'Alain Marschall.

En parallèle de sa carrière télévisuelle, elle est éditorialiste au Télégramme. Elle tient tous les samedis, depuis janvier 2011, un bloc-note politique dans Le Télégramme intitulée « Les Carnets d'Anna Cabana ». En août 2016 elle devient rédactrice en chef de la politique au Journal du dimanche, après avoir été, pendant dix ans, grand reporter au Point.

Elle est aujourd'hui présentatrice pour la chaîne israélienne i24news.

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

En , elle publie Cécilia (sous le nom d'Anna Bitton). Ce livre lui vaut d'être attaquée en référé par Cécilia Attias, qui demande la suspension de la publication de l'ouvrage[2] mais est déboutée[3]. L'ouvrage est un best-seller: plus de 200 000 exemplaires vendus.

En , elle publie Villepin : La verticale du fou[4],[5],[6]. Trois mois plus tard, en avril, parait son premier roman : Inapte à dormir seule[7].

Le , elle reçoit le prix Louis Hachette[8] pour son article « Sarkozy-Villepin, histoire secrète d'une haine », paru dans Le Point du [9].

En octobre 2011, elle publie un livre-portrait : Juppé. L'orgueil et la vengeance.

En août 2012, elle publie Entre deux feux, un essai sur le trio Hollande-Royal-Trierweiler, coécrit avec Anne Rosencher, son amie et consœur de Marianne. Ce livre sera un succès de librairie: 80 000 exemplaires vendus.

En avril 2016, elle publie Quelques minutes de vérité, ses moments les plus singuliers avec des personnalités politiques[10].

En octobre 2016, elle publie un nouvel ouvrage sur Alain Juppé : Un fantasme nommé Juppé.

Elle est membre du jury du Prix du livre politique, qui récompense chaque année le meilleur ouvrage à thème politique.

Elle est l'auteur de trois documentaires télévisés de 52 min : La droite a-t-elle tué Nicolas Sarkozy ?, diffusé le 8 mai 2013 sur France 3 ; Hollande et nous, diffusé le 7 avril 2014 sur France 3 ; Fillon, la dernière course, diffusé le 17 octobre 2016 sur France 3.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En , Anna Bitton épouse Yves Cabana, inspecteur des finances, ancien directeur de cabinet d'Alain Juppé et fils de Camille Cabana.

Dans un entretien à Actualité juive, Anna Cabana confesse que son identité juive est absolument essentielle[11]. Elle dit par ailleurs s'intéresser à l’idée que les politiques se font de Dieu.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Documentaires télévisés[modifier | modifier le code]

  • La droite a-t-elle tué Nicolas Sarkozy ?, diffusé le 8 mai 2013 sur France 3.
  • Hollande et nous diffusé le 7 avril 2014 sur France 3.
  • François Fillon, la dernière course, diffusé le 17 octobre 2016 sur France 3.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]