Années 880

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

VIIIe siècle | IXe siècle | Xe siècle

Années 860 | Années 870 | Années 880 | Années 890 | Années 900

880 | 881 | 882 | 883 | 884 | 885 | 886 | 887 | 888 | 889


Événements[modifier | modifier le code]

Les barques des Normands, gravure pour l'Histoire de France de François Guizot, par Alphonse-Marie-Adolphe de Neuville, 1883.

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Achot Bagratouni, roi d’Arménie - Al-Mundhir - Charles III le Gros - Eudes Ier de France - Fujiwara no Mototsune - Léon VI le Sage - Oleg le Sage

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Science et techniques[modifier | modifier le code]

Première représentation du collier d’épaule

Droit et société[modifier | modifier le code]

  • Apparition du mot « fief » en Francie occidentale en 881[2].
  • L'archevêque Hincmar de Reims écrit en 882 De ordine palatii, une description du palais et des institutions carolingiennes[3].
  • Réapparition de la frappe privée de la monnaie à Corbie vers 884-887[4]. Les Carolingiens perdent le monopole de l'émission de monnaie.
  • En Angleterre, la marque de la colonisation danoise de cette époque est visible dans la toponymie, dans les termes désignant les unités de mesure, le vocabulaire juridique et les institutions judiciaires. L’influence scandinave porte aussi dans le domaine de la littérature (sagas en langue vulgaire dont nous ne connaissons plus que le résumé établi en latin) et dans celui de l’art (styles de Ringerike et d’Urnes). Gunthrum est sans doute le premier roi scandinave à frapper monnaie dans le Danelaw.
  • Rédaction de l'Epanagoge, code de loi de Basile Ier, de 879 à 886[5].
  • Le basileus Léon VI constate que les paysans dans la gène quittent leurs terres parce que la lourdeur du système de la préemption (protimésis[6]) leur interdit de se rétablir rapidement en vendant quelques terres. Il supprime la préemption a priori pour la remplacer par un droit de réclamation a posteriori et limité à six mois. Il supprime simultanément la plupart des anciennes interdictions d’acquisition des fonctionnaires, sauf des stratèges, et ouvre aux puissants la possibilité d’acheter des terres.

Art et culture[modifier | modifier le code]

  • Un moine de Saint-Gall, Notker le Bègue (« Balbulus ») rédige entre décembre 883 et mai 887 une biographie de Charlemagne, les Gesta Karoli Magni[7].
  • Arrêt en 887 des dernières histoires officielles au Japon (Rikkokushi, les Six Histoires nationales)[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René Descombes Chevaux et gens de l'eau : Sur les chemins de halage Éditions Cheminements, 2007 (ISBN 2844786154 et 9782844786159)
  2. Yves D Papin Chronologie du Moyen Âge Éditions Jean-paul Gisserot, 2001 (ISBN 2877475921 et 9782877475921)
  3. Michel Kaplan, Christophe Picard, Michel Zimmermann Le Moyen Âge, IVe- Xe siècle Éditions Bréal, 1994 (ISBN 2853947319 et 9782853947312)
  4. Jacques Bouineau Histoire des institutions: Ier-XVe siècle Litec, 1994 (ISBN 2711123960 et 9782711123964)
  5. Jean-Anselme-Bernard Mortreuil Histoire du Droit Byzantin Gustave Thorel, Libraire-Éditeur, 1847
  6. Droit de préemption des voisins en cas de ventes de terres, pour préserver l'intégrité des communes rurale
  7. Guy Halsall Humour, history and politics in late antiquity and the early Middle Ages Cambridge University Press, 2002 (ISBN 0521811163 et 9780521811163)
  8. Seiichi Iwao,Teizō Iyanaga Dictionnaire historique du Japon, Volume 1, p. 2245 Maisonneuve & Larose, 2002 (ISBN 2706815752 et 9782706815751)