Années 1320

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

XIIIe siècle | XIVe siècle | XVe siècle

Années 1300 | Années 1310 | Années 1320 | Années 1330 | Années 1340

1320 | 1321 | 1322 | 1323 | 1324 | 1325 | 1326 | 1327 | 1328 | 1329


Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

La fondation de Tenochtitlan sur la première page du Codex Mendoza

Asie[modifier | modifier le code]

  • La dynastie des Tughlûq règne sur le sultanat de Delhi, en Inde.
  • Tibet : Le franciscain Odoric de Pordenone qui a quitté l’Europe en 1318 pour la Chine, visite le royaume de Riboth lors de son voyage de retour qu'il décrit en 1330. Longtemps considéré comme le premier européen à avoir atteint Lhassa, il n’aurait fait que visiter Khotan et recueillir auprès des populations locales sa description des mœurs du Tibet, dont la pratique des funérailles célestes (découpage des cadavres dont les restes sont jetés aux vautours)[2].

Europe[modifier | modifier le code]

Économie et société[modifier | modifier le code]

  • Inde : vers 1328-1330, le sultan de Delhi Muhammad bin-Tughlûq fait frapper des jetons de cuivre pour remplacer l'or et l'argent, qui trop faciles à imiter, seront à l’origine de la ruine du trésor[3].

Europe[modifier | modifier le code]

  • 1321-1336) : début d'une période de climat sec en Angleterre.
  • 1325 : premier exemple de lettre de change[4]. Son utilisation supprime tout transfert de numéraire et résout le problème du change.
  • Le renforcement du pouvoir royal en Hongrie permet la stabilité monétaire (pas moins de 35 monnaies en circulation avant les réformes), la sécurité des routes, et l’institution d’un système d’impôts par porte. Le roi de Hongrie Carobert dispose annuellement vers 1320 de 15 000 kg d’équivalent argent de revenus. Il améliore par la suite ses finances grâce à des dispositions énergiques et la découverte de nouvelles mines d’or en Slovaquie.
  • Important développement des mines d’or, d’argent, de cuivre et de fer dans la région des Tatras (Slovaquie) pendant la dynastie d’Anjou (1301-1382). Le roi de Hongrie en a le monopole par l’intermédiaire de la Chambre royale minière de Kremnitz (Kremnica). Les villes comme Kaschau (Košice) ou Tyrnau (Trnava) reçoivent d’importants privilèges et sont administrées par un patriarcat allemand dominant les artisans slovaques.
  • Le monastère de l’Athos possède 3000 paysans qui cultivent 20 000 ha pour les moines.
  • La Lituanie se féodalise. Les grands se lient en une pyramide d’obligations partant du grand-duc et accaparent de vastes domaines dans les régions conquises, transformant les paysans russes en serfs. Les villes se développent en suivant l’exemple polonais, c’est-à-dire par l’action de marchands et d’artisans allemands.
  • La population de l'Angleterre est estimée à 3,5 millions d'habitants.
  • La France compte 21,2 millions d’habitants (frontières actuelles) en 1328. Paris compte 61 098 feux (de 80 000 à 200 000 habitants, selon les historiens !).

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Premier dessin représentant un canon
  • Dessin représentant un canon sur manuscrit d'Oxford de 1327[8].

Art et culture[modifier | modifier le code]

  • Le néoconfucianisme commence à se répandre au Japon.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Boccace est envoyé de Florence à Naples[9] pour y suivre des études de comptabilité qu’il abandonne au profit du droit canon, des études classiques et scientifiques. Il fréquente la cour de Robert d'Anjou, roi de Naples (fin en 1340).
  • Rédaction au Danemark de l’Erikskrönika entre 1320 et 1330, chronique en vers qui rapporte les événements qui se déroulent entre le milieu du XIIIe siècle et 1319.

Musique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rosa Amelia Plumelle-Uribe, Traite des blancs, traites des noirs: aspects méconnus et conséquences actuelles, Harmattan, (ISBN 9782296064430, lire en ligne)
  2. Françoise Pommaret-Imaeda, Lhasa, lieu du divin, Éditions Olizane, (ISBN 978-2-88086-184-1, présentation en ligne)
  3. (en) Tapan Raychaudhuri, Irfan Habib et Dharma Kumar, The Cambridge Economic History of India: Volume 1, C.1200-c.1750, CUP Archive, (ISBN 9780521226929, lire en ligne)
  4. Friedrich Schoell, Cours d'histoire des états Européens : depuis le bouleversement de l'Empire romain d'occident jusqu'en 1789, vol. 7, Gide, (présentation en ligne)
  5. Freddy Thiriet, La Romanie vénitienne au Moyen Âge, Geuthner, (lire en ligne)
  6. Jean-Luc Fray, Villes et bourgs de Lorraine: réseaux urbains et centralité au Moyen Âge, Presses Univ Blaise Pascal, (ISBN 9782845162389, lire en ligne)
  7. Philippe Braunstein, Travail et entreprise au Moyen Âge, De Boeck Supérieur, (ISBN 9782804143770, lire en ligne)
  8. (en) Francesco Petrarca et Conrad H. Rawski, Petrarch's Remedies for Fortune Fair and Foul: Book I, Indiana University Press, (ISBN 0253348447, lire en ligne)
  9. 10 décembre 1323 ou 1328 Henri Hauvette, Boccace, A. Colin, (lire en ligne)
  10. Jean-Claude Polet, Patrimoine littéraire européen: Vol. 5 - Premières mutations : de Pétrarque à Chaucer (1304 - 1400), De Boeck Supérieur, (ISBN 9782804120771, lire en ligne)
  11. Richard H. Hoppin, La musique au Moyen Âge, Editions Mardaga, (ISBN 9782870093528, lire en ligne)