Ankor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ankor
Pays d'origine Espagne
Genre musical metal alternatif
Années actives 2003 — présent
Labels Winner Horse Productions, Rock Estatal
Site officiel ankormusic.com
Composition du groupe
Membres Jessie Williams
David Romeu
Fito Martínez
Julio López
Ra Tache
Anciens membres Rosa de la Cruz
Jordi Vidal
Javier Casanova

Ankor est un groupe espagnol de metal alternatif de Tarragone (Catalogne) en 2003. Il est composé actuellement de la chanteuse Jessie Williams, de David Romeu et Fito Martínez à la guitare et chœur et Ra Tache à la batterie, piano et chœur.

Le groupe se forme en 2003 à Els Pallaresos, un petit village près de Barcelone, alors que ses membres ont à peine 14[1] ou 15 ans[2]. Le nom du groupe est choisi car il sonne bien, est facile à retenir, bref et intense[3]. Leurs vidéos sont produites par David Romeu via son label Winner Horse Productions[4].

Historique[modifier | modifier le code]

2003-2014[modifier | modifier le code]

Le groupe sort en 2008 son premier album studio, Al Fin Descansar, chanté en espagnol par Rosa de la Cruz, qui chante depuis à peine six mois[5]. Il sort sur le label espagnol Santo Grial Producciones. Le clavier est très présent, produisant un heavy metal classique, tendance power metal.

En 2011 sort l’album My Own Angel, dans lequel le chant est intégralement en anglais. Conservant un son metal, il mêle des influences punk californien[6] à un son plus metalcore dans le style d’Avenged Sevenfold[7]. L’album est diffusé par STF Records[8] et par Rock Estatal Records qui diffusera les albums suivants[9]. Le clip Remaining est tourné en Suède, dirigé par Patric Ullaeus[10]. En 2012 sort le clip de Completely Frozen également dirigé par Patric Ullaeus.

En 2013 sort l’album Last Song for Venus qui est décrit comme un mélange de pop-rock, de metalcore et de thrash metal[11],[12]. Il marque une évolution musicale claire pour le groupe, s’éloignant encore davantage du heavy metal vers le nu metal[13]. En mars 2014, ils jouent en ouverture du festival Sobrymusic[14].

2014-2018[modifier | modifier le code]

En mai 2014, le groupe annonce le départ de la chanteuse Rosa de la Cruz et sa remplaçante Jessie Williams[15]. Le groupe sort en juillet un EP, Get On The Winner Horse!, dont la majeure partie des morceaux sont d’anciens morceaux réenregistrés avec la nouvelle chanteuse.

Le groupe réalise plusieurs reprises dont Chop Suey! de System of a Down, If It Means A Lot To You de A Day to Remember, Smooth Criminal de Michael Jackson[16]. Ces deux premières reprises sont accompagnées de clips vidéo réalisées par le groupe[17].

En 2015, Raphaela «Ra» Tache remplace Jordi Vidal à la batterie ainsi qu’au clavier[18]. Elle est présentée au public par le biais de démonstrations de batterie, notamment sur la reprise de King for a Day de Pierce the Veil[19].

En janvier 2017, le groupe annonce le départ de Julio López[20], qui les rejoindra à nouveau occasionnellement en tournée à partir de 2019[21]. Le groupe ne recrute pas de nouveau bassiste et utilise des enregistrements pour certains concerts, ne souhaitant pas remplacer leur bassiste[22]. Ces années sont difficiles pour le groupe qui passe deux ans à enregistrer l’album suivant[17] enchaînant des concerts à leurs frais[23].

En 2017 sort l’album Beyond the Silence of There Years. Le groupe continue à mêler les influences avec des parties en rap et un son se rapprochant du nu metal[24] et une influence j-rock[17],[25] ou plus pop[26]. Les thématiques sont basées sur les expériences personnelles du groupe, principalement de David Romeu, seul membre d’origine du groupe, et de Jessie Williams, dont l’anglais est la langue maternelle[27]. L’album est mixé par Dan Korneff (Paramore, Papa Roach) et masterisé par Ted Jensen (Avenged Sevenfold, Muse)[28]. La pochette est de Marta Nael. Le clip pour Shhh… I’m Not Gonna Lose It est tourné en 2018 pendant une tournée au Japon[29]. La même année, Ankor participe au festival Download Madrid[30] puis joue à Vigo avec Prima Nocte et Aquelarre[31].

2019-présent[modifier | modifier le code]

En 2019 sort l’album White Dragon, moins agressif que les précédents, avec des influences électro[32] et diverses influences nouvelles qui les éloignent du nu metal[33],[34]. Il est suivi d’une tournée passant par l’Italie, la Suisse, l’Allemagne, la France, l’Espagne et le Royaume-Uni[35],[36] puis d’une tournée au Japon avec le groupe Fake Island en novembre[37]. L’album est vendu en ligne sur le site du groupe plutôt que sur celui de leur label[38], le groupe gérant son image et sa communication principalement par internet[39]. L’album est classé à la 25e position du top 60 des groupes espagnols 2019 du site Headbangers Latinoamerica[40]. Le groupe publie sur leur chaîne Youtube de nombreuses reprises, incluant Bohemian Rapsody de Queen, Señorita de Camila Cabello et Shawn Mendes, Bad Guy de Billie Eilish[41].

En 2020, le groupe prévoyait une tournée européenne avec Infected Rain, mais de nombreuses dates sont annulées à cause de l’épidémie de maladie à coronavirus de 2019-2020[42]. Ils sont également à l’affiche du festival Metal Paradise les 14-15 août 2020[43].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels
  • Jessie Williams - voix (2014-présent)
  • David Romeu - guitare et deuxième voix (2003-présent)
  • Fito Martínez - guitare (2003-présent)
  • Raphaela «Ra» Tache - batterie, claviers et cœurs (2016-présent)
Membres passés
  • Julio López - voix et basse (2009-2017)
  • Javier « Rubio » Casanova - claviers (2003-2015)
  • Jordi Vidal - batterie et violon (2004-2016)
  • Rosa De la Cruz - voix (2003-2014)
  • Alberto Muñoz - voix et basse (2008-2009)
  • José « Jossy » Alarcón - voix et basse (2004-2008)
  • Juan « Expo » Expósito - guitare (2003-2011)

Productions[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 8 janvier 2008 : Al Fin Descansar (en espagnol)
  • 23 septembre 2011 (Espagne), 28 octobre (Europe) et 11 juillet (Japon) : My Own Angel
  • 12 novembre 2013 : Last Song for Venus
  • 12 mai 2017 : Beyond the Silence of These Years
  • 26 avril 2019 : White Dragon

EP[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Ankor (démo)
  • 2006 : No Dolor
  • 3 juillet 2014 : Get On The Winner Horse!

Clips musicaux[modifier | modifier le code]

  • 17 avril 2011 : Remaining
  • 6 mars 2012 : Completely Frozen
  • 27 décembre 2012 : My Own Angel
  • 5 mars 2013 : I'll Fight For You
  • 12 décembre 2013 : The Dark Passenger
  • 28 avril 2014 : If It Means A Lot To You
  • 3 juillet 2014 : Winner Horse
  • 2 décembre 2014 : Last Song For Venus
  • 27 octobre 2015 : Chop Suey (SOAD Cover)
  • 7 mars de 2017 : Lost Soul
  • 4 mai 2017 : The Monster I Am
  • 5 juin 2018 : Shhh... I'm Not Gonna Lose It
  • 23 août 2018 : Nana
  • 4 avril 2019 : Ghosts
  • 25 avril 2019 : Walking Dead
  • 13 février 2020 : Holy Wolf

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Ankor presenta el primer single de su próximo álbum White Dragon », sur Música y Sonido, (consulté le 31 mars 2020)
  2. (es) Ninfema, « Ankor publican su nuevo disco esta semana y adelantan un nuevo videoclip », sur www.canedorock.com (consulté le 2 avril 2020)
  3. (es) « ANKOR: “EN ESPAÑA ESTAMOS UN POCO ATRASADOS” », sur MariskalRock.com, (consulté le 31 mars 2020)
  4. (es) « HOME », sur winnerhorse (consulté le 1er avril 2020)
  5. (es) David Aresté, « Ankor », sur Metal Symphony, (consulté le 31 mars 2020)
  6. (es) Javier Díaz Plaza, « ANKOR: METAL REJUVENECIDO », sur MariskalRock.com, (consulté le 31 mars 2020)
  7. (es) Enrique Herrero, « Entrevista a ANKOR: Cambio radical », sur Hellpress, (consulté le 31 mars 2020)
  8. (de) « Ankor », sur STF-Records (consulté le 1er avril 2020)
  9. (es) La Casa del Disco, « Tienda Oficial Ankor », sur La Casa del Disco (consulté le 1er avril 2020)
  10. (es) Leticia Ballester, « ANKOR – MY OWN ANGEL », sur EMPIRE ZONE MAGAZINE, (consulté le 31 mars 2020)
  11. (es) Morpheus, « [review] Ankor – Last Song For Venus – GoetiaMedia » (consulté le 31 mars 2020)
  12. (es) « CD: ANKOR – LAST SONG FOR VENUS », sur METALEGUN, (consulté le 31 mars 2020)
  13. (es) « ANKOR - Entrevista - 24/03/14 », sur Subterraneo Webzine, (consulté le 2 avril 2020)
  14. (es) « SOBRY MUSIC FEST: CRÓNICA Y FOTOS », sur METALEGUN, (consulté le 1er avril 2020)
  15. (es) « ANKOR », sur www.facebook.com, (consulté le 1er avril 2020)
  16. (es) « Crónica Ankor + All In + New Alchemy en Barcelona », sur Estribillo Pegadizo, (consulté le 2 avril 2020)
  17. a b et c (es) David Llamas, « Entrevista a Jessie Williams (ANKOR) », sur iVoox, (consulté le 2 avril 2020)
  18. (es) Varo, « Ankor: "Casi se podría decir que hoy en día las bandas existen gracias a internet" / Entrevistas MiradAlternativa », sur MiradAlternativa, (consulté le 31 mars 2020)
  19. (es) Ruben B, « Ra Tache nueva incorporacion a la bateria de ANKOR », sur Hell And Strings, (consulté le 8 avril 2020)
  20. (es) « ANKOR », sur www.facebook.com, (consulté le 1er avril 2020)
  21. (es) Ray Molinari, « La previa de Science of Noise: ANKOR », sur Science of Noise - Rock Magazine, (consulté le 2 avril 2020)
  22. (es) Gonzalo Sánchez et Gonzalo Sánchez, « Ankor: «Si todo va bien esperamos sacar nuevo disco el próximo año 2019» », sur elestado.net, (consulté le 2 avril 2020)
  23. (es) Manuel Jesús Palma, « Entrevista a Ankor », sur Empire Zone Magazine, (consulté le 2 avril 2020)
  24. John P., « Ankor - Chroniques, biographie, discographie - www.french-metal.com », sur www.french-metal.com, (consulté le 31 mars 2020)
  25. « Review del disco de Ankor: Beyond the silence of these years // Rock Estatal Records », sur Metal Symphony (consulté le 31 mars 2020)
  26. (es) Jordi Tàrrega Amoros, « Reseña del disco Beyond the Silence of These Years de », sur The Metal Circus, (consulté le 1er avril 2020)
  27. (es) Enrique Herrero, « ANKOR: "Nos han criticado por abrirnos a muchas vertientes musicales" », sur Hellpress, (consulté le 2 avril 2020)
  28. (es) Estr3lla, « Detalles, adelanto y presentación del disco de ANKOR. », sur Rafabasa, (consulté le 31 mars 2020)
  29. (es) rafabasa, « Vídeo y fechas de ANKOR », sur Rafabasa.com, (consulté le 31 mars 2020)
  30. (es) « DOWNLOAD FESTIVAL MADRID presenta el cartel con todas las bandas nacionales », sur METALEGUN, (consulté le 1er avril 2020)
  31. (es) « Ankor en Vigo el 20 de octubre », sur Metaltrip, (consulté le 8 avril 2020)
  32. (es) Varo, « Ankor – White Dragon / Review MiradAlternativa », sur MiradAlternativa, (consulté le 31 mars 2020)
  33. Vic Salda, « Crítica de White Dragon de Ankor (2019) - Satan Arise », sur www.satanarise.com, (consulté le 31 mars 2020)
  34. (es) Álex Kennedy, « ANKOR + ATLANTIDA », sur www.nochederock.com (consulté le 31 mars 2020)
  35. (es) Dany Velasco, « ANKOR ya presentan White Dragon por Europa… ¡y muy pronto en España! – Metalcry.com :: Tu Web de Rock y Metal » (consulté le 31 mars 2020)
  36. (es) « Ankor, metal rock catalán de gira por Europa con el disco White Dragon », sur La Ganzua, (consulté le 8 avril 2020)
  37. (ja) « PUNKLOID>>TOP », sur PUNKLOID (consulté le 2 avril 2020)
  38. (en-US) « White Dragon (CD Digipack) », sur ANKOR Official site, (consulté le 1er avril 2020)
  39. (es) « Ankor: “Las bandas que más crecen son las que más trabajan, no sólo en la música, si no en todos los ámbitos” », sur Webzine cultural para mentes inquietas, (consulté le 2 avril 2020)
  40. (es) « #HEADBANGERSLAT Top 60 Albums Españoles del 2019... Grandes lanzamientos del otro lado del charco! » Headbangers Latinoamérica », sur Headbangers Latinoamérica, (consulté le 1er avril 2020)
  41. (ca) Antonio Ramos Llauradó, « Ankor: metal alternatiu fet als Pallaresos que triomfa a l'Extrem Orient », sur Tarragona Digital, (consulté le 2 avril 2020)
  42. « Infected Rain - Tour 2020 - 20/06/2020 - Rome - Lazio - Italie | Agenda Concerts-Metal », sur www.concerts-metal.com (consulté le 1er avril 2020)
  43. (es) « Metal Paradise Fest 2020 | 14 y 15 agosto Fuengirola », sur Metal Paradise (consulté le 1er avril 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ressources relatives à la musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata :