Animation de pâte à modeler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
clay animation.

L'animation de pâte à modeler est une forme d'animation en volume utilisée dans des films animés image par image. Elle inclut un élément scénique déformable, figure, personnage ou décor, fait d'une substance malléable et élastique, comme la pâte à modeler plasticine ou certaines matières latex. Cette technique est appelée en anglais claymation (contraction de clay: argile, et animation), parfois traduite en français par le néologisme patanimation.

Généralités[modifier | modifier le code]

Chaque élément est sculpté dans une matière similaire à l'argile. L'objet est disposé sur l'ensemble de fond, une image est prise, puis l'objet est légèrement modifié ou déplacé avant d'être rephotographié. Ce processus, répété plusieurs fois, nécessite précision dans le placement et constance des éléments scéniques comme la lumière et la propreté. Les images sont ensuite montées ensembles dans une séquence compilant 10 à 12 images par seconde. Un film non-animé en comporte 24. En animation, les prises de vue sont souvent doublées afin d'en limiter le nombre et accélérer la production. La persistance rétinienne assure l'illusion de mouvement continu lors du visionnage. L'animation image par image est une technique nécessitant patience et précision. Un élément mal placé, une inconstance de lumière ou de propreté entre chaque prise peuvent nuire à l'illusion. Un film de 30 minutes où chaque prise de vue est doublée nécessite environ 21600 pauses de positionnement, et un long-métrage de 90 minutes peut en comporter 64800.

En raison du besoin de constance des matériaux, caoutchouc, silicone et latex sont souvent préférés à la pâte à modeler dans la réalisation des longs-métrages. C'est toutefois la volonté esthétique qui peut motiver le choix de la substance, voire leur mixage. Par exemple, le long-métrage L'Étrange Noël de monsieur Jack utilise du latex pour tous les personnages. Le long-métrage de Wallace et Gromit, quant à lui, est entièrement fait en pâte à modeler. Il existe des effets spéciaux spécifiques à cette forme, utilisant les propriétés de ce matériau. Ainsi, une source de chaleur placée à proximité de la scène fera fondre la pâte à modeler et l'effigie qu'elle représente.

Types[modifier | modifier le code]

L'animation de pâte à modeler peut prendre plusieurs formes:

Formes libres[modifier | modifier le code]

C'est la forme d'animation la plus populaire et narrative. Le personnage est souvent modelé par dessus une armature métallique, un squelette articulé assurant la bonne tenue de ses différents éléments. Le premier personnage d'animation de pâte à modeler est Gumby, créé dans les années 1950 par Art Clokey. Les studios Aardman ont aussi créé les célèbres Wallace & Gromit.

Des formes abstraites évoluent par modelage entre chaque prise, comme dans Gumbasia d'Art Clokey, réalisé en 1953, ou dans des travaux de Bruce Bickford.

Formes codifiées[modifier | modifier le code]

Une sculpture de David Daniels à trancher.

Cette forme est également appelée stratcut ou straticut. Un pain de pâte à modeler est préalablement formé, réunissant plusieurs colombins, qui vus de profils constituent un dessin. Chaque prise de vue correspond à une strate de ce volume, c'est-à-dire qu'entre chaque prise de vue une portion du volume est tranchée, dévoilant la déformation du dessin de départ. Cette technique a été expérimentée dans les années 1920 par l'allemand Oskar Fischinger, pionnier de l'animation de cire et de pâte à modeler, et revisitée dans le milieu des années 1990 par David Daniels, un associé de Will Vinton, dans son court-métrage de 16 minutes Buzz Box.

Cette technique se rapproche de la peinture animée. De la pâte est étalée sur une surface plane, puis re-répartie entre chaque prise. La scène ne possède que deux dimensions, comme un tableau animé, mais a une texture différente. Cette technique est utilisée dans des formes plus libres, par exemple pour figurer la mer dans des plans larges.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières expériences d'animation en pâte à modeler furent réalisées par Art Clokey dans les années 1950 qui l'amenèrent à créer le célèbre personnage vert Gumby dans son court métrage Gumbasia en 1953. Parmi les réalisations de ce genre les plus connues figurent les films des studios Aardman Animations, à savoir la série des Wallace et Gromit et Chicken Run (Poulets en fuite au Québec).

La série Celebrity Deathmatch de la chaîne musicale MTV est elle aussi réalisée en pâte à modeler. En 1997 et 1998, les idents de télétoon etaient faits de cette façon. Parfois seule une scène particulière d'un film est réalisée en pâte à modeler, comme en 2003 dans le film Les Clefs de bagnole (de Laurent Baffie).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]