Angra dos Reis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Angra dos Reis
Drapeau de Angra dos Reis
Drapeau
Angra dos Reis
La ville d'Angra dos Reis en soirée.
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud-Est
État État de Rio de Janeiro Rio de Janeiro (État)
Langue(s) Portugais
Maire Fernando Jordão (MDB)
Code postal 23900-000
Fuseau horaire UTC-3
Démographie
Gentilé Angrense
Population 207 044 hab. (2020)
Densité 259 hab./km2
Géographie
Coordonnées 23° 00′ 25″ sud, 44° 19′ 04″ ouest
Altitude m
Superficie 80 000 ha = 800 km2
Divers
Date de fondation
6 janvier 1556
Localisation
Géolocalisation sur la carte : État de Rio de Janeiro
Voir sur la carte administrative de l'État de Rio de Janeiro
City locator 14.svg
Angra dos Reis
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Angra dos Reis
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Angra dos Reis
Liens
Site web http://www.angra.rj.gov.br/

Angra dos Reis est une ville brésilienne de l'ouest de l'État de Rio de Janeiro. Elle est située à une altitude de 6 mètres et comprend sur son territoire de nombreuses îles au large, la plus grande étant l'Ilha Grande. En , sa population était estimée à 207 044 habitants selon les données de l'Institut brésilien de géographie et de statistiques (IBGE)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site a été découvert le , jour de l'Épiphanie, d'où son nom traduit en français de « baie des Rois ». Il n'a cependant été colonisé qu'à partir de . La ville est tombée en déclin après avec l'avènement des chemins de fer. Elle reprit de l'importance dans les années 1920 lorsqu'une extension ferroviaire la relia aux États de Minas Gerais et de Goiás, en tant que terminus pour le transport de la production agricole à partir de ces deux mêmes États. L'extension ferroviaire, au gabarit métrique, existe toujours et est actuellement exploitée par la société Ferrovia Centro-Atlântica.

De nos jours, en raison de ses belles plages et des régions voisines, l'endroit est devenu un point focal pour le tourisme - non seulement à l'échelle de l'État, mais aussi à l'échelle nationale. Dans la municipalité se trouvent plus de trois cents îles, dont beaucoup appartiennent à des célébrités nationales et internationales, la plus grande étant appelée Ilha Grande (« grande île »). Le chirurgien plasticien et philanthrope brésilien Ivo Pitanguy était un résident renommé.

La majeure partie de l'endroit est couverte de collines, et son relief vallonné a contribué à générer les glissements de terrain survenus au début de l'année , lorsque de nombreuses maisons et hôtels ont été gravement endommagés ou détruits, principalement sur Ilha Grande.

Géographie[modifier | modifier le code]

Angra dos Reis se situe par une latitude de 23° 00′ 25″ sud et par une longitude de 44° 19′ 04″ ouest à une altitude de 475 m. La ville se situe à 151 km de Rio de Janeiro. La municipalité est située sur la costa verde (« côte verte ») et comprend 365 îles. Sa population était de 149 395 habitants au recensement de 2007. La municipalité s'étend sur 800 km2. Elle est le principal centre urbain de la microrégion de la Baie d'Ilha Grande, dans la mésoregion du Sud Fluminense.

Lieu[modifier | modifier le code]

Angra dos Reis a une superficie de 816,3 km2. Les municipalités voisines sont Paraty, Rio Claro et Mangaratiba dans l'État de Rio de Janeiro, et Bananal et São José do Barreiro dans l'État de São Paulo. La ville comprend les 12 072 hectares du parc d'État d'Ilha Grande (Parque Estadual da Ilha Grande), créé en sur l'Ilha Grande au large de la côte sud[2]. Il contient la réserve biologique de Praia do Sul (Reserva Biológica Estadual da Praia do Sul) faisant 3 502 hectares, une unité de conservation strictement protégée et créée en sur l'Ilha Grande[3]. Il contient également la réserve de développement durable d'Aventureiro (Reserva de Desenvolvimento Sustentável do Aventureiro) de 1 312 hectares, qui était anciennement le parc national marin d'Aventureiro, également sur l'Ilha Grande[4]. La ville contient aussi une partie de la station écologique de Tamoios (Estação Ecológica dos Tamoios)[5]. Les unités de conservation sont contenues dans la zone de protection de l'environnement de Tamoios (Área de Proteção Ambiental de Tamoios) de 12 400 hectares créée en 1982[6].

Économie et tourisme[modifier | modifier le code]

Les activités économiques de la ville sont le commerce, la pêche, l'industrie, les services et le tourisme. De la ville on peut accéder en bateau à l'Ilha Grande, un des plus importants sites touristiques de la région. Le port possède un terminal pétrolier ainsi que des installations de construction navale. L'unique centrale nucléaire du Brésil, la centrale Amiral Alvaro Alberto, est installée à Angra dos Reis. Elles emploient 3 000 personnes et génèrent 10 000 autres emplois indirects dans l'État de Rio de Janeiro. Le tourisme est très développé avec d'innombrables plages, îles et eaux cristallines parfaites pour la baignade ou la plongée sous-marine. La centrale nucléaire réchauffe également les eaux de la zone avec leurs rejets thermiques formant une sorte de pollution thermique.

Il y a un petit élevage de bétail, avec environ 4 200 animaux. Les principaux produits agricoles cultivés sont les suivants :

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Signification du nom[modifier | modifier le code]

Gaspar de Lemos, explorateur et commandant de la flotte navale portugaise débarqua à Ilha Grande le , jour de l'Épiphanie. En conséquence, l'endroit a été nommé « Angra dos Reis », ce qui signifie « baie des Rois ».

Transport[modifier | modifier le code]

La ville est desservie par l'aéroport d'Angra dos Reis (Aeroporto de Angra dos Reis).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. IBGE | Cidades | Rio de Janeiro | Angra dos Reis | Panorama
  2. « Ilhagrande - Parque Estadual da Ilha Grande - Angra dos Reis - RJ », sur www.ilhagrande.org (consulté le )
  3. « Inea - Portal », sur www.inea.rj.gov.br (consulté le )
  4. (pt-BR) « RDS Marinho do Aventureiro | Unidades de Conservação no Brasil », sur uc.socioambiental.org (consulté le )
  5. « CNUC », sur sistemas.mma.gov.br (consulté le )
  6. « Inea - Portal », sur www.inea.rj.gov.br (consulté le )