Angels Flight

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Angels Flight » redirige ici. Pour l'œuvre de Michael Connelly, voir L'Envol des anges. Pour les autres significations, voir Flight.
Angels Flight
Angels Flight East.jpg

Vue vers l'est, le cœur historique de Downtown Los Angeles.

Présentation
Type
Style
Beaux-Arts et autres.
Architecte
Merceau Bridge & Construction Co.
Train & Williams
Construction
1901
1996
Propriétaire
Ville de Los Angeles
Statut patrimonial
NRHP
LAHCM
Géographie
Pays
Division administrative
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Los Angeles
voir sur la carte de Los Angeles
Red pog.svg

Angels Flight ou Angel's Flight (prononciation en anglais /eɪnʤəlz flaɪt/) est un funiculaire situé dans le secteur de Bunker Hill du quartier d'affaires de Los Angeles, en Californie. L'ascenseur incliné comprend deux cabines nommées Sinai et Olivet, qui circulent chacune dans un sens de la voie longue de 91 mètres.

Conçu pour relier la Hill Street (en) avec l'Olive Street, le funiculaire a historiquement connu deux emplacements situés à un bloc l'un de l'autre. La position originale a servi de 1901 jusqu'en 1969, au moment de la rénovation urbaine de la zone.

Le funiculaire, à sa position actuelle, a rouvert en 1996, pour relier cette fois-ci la Hill Street aux gratte-ciels California Plaza, mais a fermé cinq ans plus tard en raison d'un accident mortel. Finalement remis en service en 2010, il connaît à nouveau plusieurs périodes de fermeture, pour être fermé de manière indéfinie en 2014.

Bien qu'il fût à l'origine imaginé pour constituer un intérêt touristique, il a été couramment utilisé par les travailleurs du quartier d'affaires, afin de relier le centre historique du quartier (Hictoric Core) à Bunker Hill, et a ainsi été qualifié d'« important lien économique » pour la zone. Inscrit notamment sur le registre national des lieux historiques, il est prévu qu'il rouvre en septembre 2017.

Présentation[modifier | modifier le code]

Vue en contre plongée d'une des cabines (orange et noire).
Le funiculaire en 2008.
Vue générale du funiculaire, les cabines absentes.
Vue depuis le bas durant la fermeture (mai 2004), pendant que les voitures étaient placées au garage.

Situation[modifier | modifier le code]

Le funiculaire est situé dans le secteur de Bunker Hill de Downtown Los Angeles, en Californie. À proximité de la U.S. Route 101, il est accessible depuis le quartier de Hollywood par les lignes rouge et violette du métro, grâce à la station Pershing Square. Depuis l'ouest de la ville (Santa Monica par exemple), en transport en commun, une correspondance avec la ligne Expo est nécessaire pour rejoindre le funiculaire[1],[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ses deux cabines se nomment Sinai et Olivet et sont de couleurs orange et noire. L'écartement des rails est de 762 mm, ce qui en fait une voie étroite ; la longueur de la voie actuelle est d'environ 91 mètres (celle originale était de 96 mètres), et la rampe atteint 33 %[3],[4],[5].

Le jour de sa première ouverture, le funiculaire a pu accueillir quelque deux milliers de personnes. Il faut environ une minute pour que la cabine gravisse la voie[6].

Le funiculaire Angels Flight reprend principalement le style Beaux-Arts mais d'autres formes architecturales sont visibles[7].

Il était à son ouverture la plus petite voie ferrée du monde[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

La liste présentée ci-dessous reprend les dates marquantes de l'histoire du funiculaire[9].

  •  : ouverture officielle de la première version d'Angels Flight.
  •  : fermeture du funiculaire en raison du réaménagement du secteur.
  •  : réouverture à quelques mètres de l'emplacement initial.
  •  : fermeture en raison d'un accident mortel.
  •  : réouverture ponctuelle.
  •  : fermeture indéfinie du funiculaire.
  •  : remise en service planifiée.

1901-1969 : première version[modifier | modifier le code]

Photographie en noir et blanc. On voit quelques passants ainsi qu'une calèche.
Photographie de 1903. Le tunnel de la 3e rue passant sous Bunker Hill est visible à côté du funiculaire.

Initialement connu sous le nom de Los Angeles Incline Railway (en français « chemin de fer incliné de Los Angeles » ou « ascenseur incliné de Los Angeles », la construction du funiculaire commence le , et est financée par le colonel J. W. Eddy (en). Il est prévu que le chemin de fer incliné relie Hill Street à Olive Street, au-dessus du tunnel de la 3e rue (Third Street) traversant Bunker Hill[10],[11]. En 1912, au moment où la Funding Company of Los Angeles en fait l'acquisition, le funiculaire change de nom pour être officiellement appelé « Angels Flight », en référence à l'inscription visible au sommet du porche voûté présent du côté de l'entrée de Hill Street, en bas du funiculaire[12].

Les deux cabines de l'Angels Flight originel sont toutes les deux reliées entre elles par le même câble principal. À la différence de certains funiculaires plus modernes de l'époque, il ne dispose pas de frein en cas de rupture du câble par exemple. En revanche, un câble de sécurité séparé est prévu si le câble principal venait à céder. Ses soixante-huit années de service sont marquées par un faible niveau d'incidents[13]. À l'automne 1943, cependant, une personne meurt après avoir tenté de marcher sur une des voies. Aucune autre victime n'est à dénombrer avant le XXIe siècle et le second emplacement du funiculaire[12].

Photographie en noir et blanc. L'une des voitures du funiculaire est visible au centre de l'image.
Photographie de 1960.

En novembre 1952, la fraternité Native Daughters of the Golden West (en) dépose une plaque commémorative afin de célébrer les cinquante ans de la mise en service du funiculaire[14].

Lors du fonctionnement du funiculaire à son premier emplacement, ce dernier a été acheté et maintenu par six entreprises différentes après le colonel Eddy. En 1914, la Funding Company of Los Angeles vend la gestion du funiculaire à la Continental Securities Company. C'est en 1946 que l'ingénieur Robert W. Moore acquiert l'ascenseur incliné. Six ans plus tard, Lester B. Moreland ainsi que Byron Linville l'acquièrent à leur tour. Moreland devient l'année suivante le seul possesseur du chemin de fer incliné. Enfin, en 1962, la ville de Los Angeles impose à Moreland de lui vendre le funiculaire, en raison du réaménagement et déménagement controversés du quartier à venir. La ville décide finalement d'employer l'Oliver & Williams Elevator Company afin de maintenir le lieu pendant encore quatre années. Angels Flight ferme ainsi le [15].

1996-2001 : seconde version[modifier | modifier le code]

À sa réouverture le 24 février 1996, il relie désormais Hill Street, non plus à Olive Street, mais aux gratte-ciels One California Plaza et Two California Plaza. Une société est créée afin d'opérer l'ascenseur incliné : l'Angels Flight Railway Foundation[5].

Toutefois, le 1er février 2001, un accident cause la mort d'une personne et blesse sept autres passagers. L'accident survient lorsque la cabine Sinai, à proximité de l'arrêt situé en haut de Bunker Hill, fait brusquement marche arrière jusqu'à entrer en collision avec Olivet. Cela mène ainsi à une nouvelle fermeture du funiculaire[13].

2010-2014 : brève réouverture[modifier | modifier le code]

Vue de l'intérieur d'une cabine, fait de mobiliers en bois. Rayons de soleil.
Vue intérieure (2010).

Il faut attendre le 15 mars 2010 pour sa nouvelle réouverture au public[16]. Un mois plus tard, Angels Flight avait accueilli près de 59 000 passagers[17].

Le 5 septembre 2013, une voiture déraille au milieu de la voie sans faire de blessés[18].

2017 : remise en service[modifier | modifier le code]

Le 1er mars 2017, le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, annonce que le funiculaire serait remis en service d'ici le 4 septembre de la même année, à l'occasion de la fête du Travail américaine (Labor Day). Cette réouverture nécessite une réhabilitation visant à garantir la sécurité des passagers. Ainsi, une passerelle d'évacuation sera mise en place, et les portes des cabines seront rehaussées[19].

Classement[modifier | modifier le code]

Angels Flight dans la culture[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Le film musical La La Land, sorti en 2016, comprend une scène se passant sur le funiculaire. Ce dernier a été remis en service une journée le temps du tournage[21].

Littérature[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations originales[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (en) Route Map Expo Line
  2. [PDF] (en) Route Map Red Line
  3. (en) Le funiculaire sur le site officiel.
  4. [PDF] (en) National Register of Historic Places Registration Form
  5. a et b (en) Larry Gordon, « Maiden Voyage : Historic Angels Flight Railway Reopens to Public With Plenty of Revelry and a Wisp of Nostalgia », sur Los Angeles Times, (consulté le 16 avril 2017).
  6. (en) « ANGELS' FLIGHT PUBLICLY OPENED », sur Los Angeles Herald, (consulté le 15 avril 2017).
  7. a et b (en) National Register of Historic Places, https://www.nps.gov/index.htm.
  8. (en) « Historic Angels Flight to reopen by Labor Day », sur le site de la ville de Los Angeles.
  9. (en) « Angels Flight: How it works and what it’s been through in its 100-year history », sur Los Angeles Times, (consulté le 14 avril 2017).
  10. Dawson 2008, p. 17—19
  11. Dawson 2008, p. 20
  12. a et b Wheelock, Walt (1961). Angels Flight: A California Heritage. Glendale, CA: La Siesta Press. p. 16.
  13. a et b [PDF] (en) « Railroad Accident Report », 1er février 2001.
  14. Wheelock, Walt (1961). Angels Flight: A California Heritage. Glendale, CA: La Siesta Press. p. 20.
  15. (en) History of Angels Flight, sur le site du funiculaire.
  16. (en) Cara Mia DiMassa et Hector Becerra, « Angels Flight rides again », sur Los Angeles Times, (consulté le 14 avril 2017).
  17. (en) « Angels Flight Hits Nearly 60,000 Riders », sur Los Angeles Downtown News, (consulté le 22 avril 2017).
  18. [PDF] (en) Rapport de l'accident par le Conseil national de la sécurité des transports, consulté le 22 avril 2017.
  19. (en) Laura J. Nelson, « Angels Flight expected to reopen by Labor Day, officials say », sur Los Angeles Times, (consulté le 14 avril 2017).
  20. (en) « History of the Cultural Heritage Commission », sur http://preservation.lacity.org/, consulté le 14 avril 2017.
  21. (en) Mekado Murphy, « L.A. Transcendental: How ‘La La Land’ Chases the Sublime », sur The New York Times, (consulté le 14 avril 2017).
  22. Michael Connelly (trad. Jean Esch), L'Envol des anges [« Angels Flight »], Paris, éditions du Seuil, coll. « Seuil policiers », , 352 p. (ISBN 2-02-035165-X).
  23. (en) Angel's Flight, sur http://www.lacma.org/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Jim Dawson, Los Angeles's Angels Flight, Arcadia Publishing, coll. « Images of America », , 127 p. (ISBN 9780738558127, lire en ligne). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Charles Epting, Victorian Los Angeles: From Pio Pico to Angels Flight, Arcadia Publishing, coll. « Brief History », , 144 p. (ISBN 9781625851437, lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]