Angelo Thiburce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Angelo Thiburce
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Facteur de Mafate (d)
Biographie
Activité
Autres informations
Distinction

Né en 1941 ou 1942, Angelo Thiburce est un facteur français qui a livré le courrier, des tickets de loterie ou encore des médicaments dans les Hauts de l'île de La Réunion jusqu'en 2003, année de son départ à la retraite. Il doit sa notoriété à la difficulté de la tournée hebdomadaire dont il a eu la charge pendant trente-sept ans et demi avant d'être finalement remplacé par des rotations en hélicoptère. Faute de route pénétrante, cette tournée de quatre jours et 120 kilomètres de long qui permettait d'assurer une desserte régulière des différents îlets du cirque de Mafate devait en effet être effectuée à pied via des sentiers escarpés.

Durant sa carrière à Mafate, laquelle a commencé le [1], Angelo Thiburce a effectué environ 180 000 kilomètres avec un paquetage pesant sur le dos, ce qui correspond à environ quatre fois et demi le tour de la Terre[2]. Pour cet exploit, il a été fait Chevalier de l'Ordre national du Mérite en 1999. Durant sa dernière décennie en activité, il a par ailleurs bénéficié d'une médiatisation croissante qui lui a valu d'être le sujet de reportages dans Faut pas rêver[3], Thalassa[4] ou encore sur la télévision japonaise. Aussi, il a souvent été désigné comme « le facteur le plus célèbre du monde ».

En 2007, alors qu'il vit désormais au Port, sur la côte ouest de son île, il fait l'objet d'un ouvrage écrit par son fils Jasmin, publié par le Grahter et intitulé Le facteur de Mafate ainsi que d'une chanson du même nom interprété par le groupe Bat'Ker. Il continue à se déplacer à pied sur de longues distances, par exemple pour se rendre jusqu'à Plateau Caillou[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'année 1975 », 15 octobre 2001, Journal de l'île de La Réunion.
  2. Simon Mitteault, Poil au Zoreil, Saint Denis, Des bulles dans l'océan, , p. 57
  3. Filmographie sur le site d'Industrie Cinématographique Réunionnaise.
  4. Programme télévisé du 9 février 1996 d'après le site de L'Humanité.
  5. Journal télévisé de Télé Réunion, 6 juin 2007.