Angeduc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Angeduc
Angeduc
L'église Saint-Barthélemy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement Cognac
Canton Charente-Sud
Intercommunalité Communauté de communes des 4B Sud-Charente
Maire
Mandat
Chantal Idier
2014-2020
Code postal 16300
Code commune 16014
Démographie
Population
municipale
127 hab. (2017 en diminution de 7,97 % par rapport à 2012)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 32″ nord, 0° 02′ 57″ ouest
Altitude Min. 54 m
Max. 123 m
Superficie 3,59 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Charente
Voir sur la carte administrative de la Charente
City locator 14.svg
Angeduc
Géolocalisation sur la carte : Charente
Voir sur la carte topographique de la Charente
City locator 14.svg
Angeduc
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Angeduc
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Angeduc

Angeduc est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Angeduc est une petite commune située à 8 km à l'est de Barbezieux et à 25 km au sud-ouest d'Angoulême[1].

Elle est située sur la bordure orientale du canton de Barbezieux, sur la D.5, route de Barbezieux à Blanzac et Villebois-Lavalette. Blanzac est 6 km à l'est d'Angeduc.

La D 5 passe à 700 m au sud du bourg. La commune est aussi desservie par la D 130, qui limite la commune à l'est et va du nord au sud, petite départementale de Brossac à Jurignac. La D 124 de Barbezieux à Mainfonds passe en limite nord de commune[2].

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

L'habitat est dispersé et la commune compte de nombreuses fermes et lieux-dits : chez Menot, chez Mesnard, chez Texier, chez Marchais, chez Naud, chez Rabouin, chez Bouffard, la Gâtine, le Grand Bois, et Pont des Cures[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Angeduc
Val des Vignes
(Péreuil)
Saint-Bonnet Angeduc
Saint-Aulais-la-Chapelle

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est occupée par le Campanien (Crétacé supérieur), calcaire crayeux, qui occupe une grande partie du Sud Charente. La vallée de la Maury, en limite ouest, est occupée par des alluvions récentes du Quaternaire[3],[4],[5].

La commune occupe le versant oriental de la vallée de la Maury. Son point culminant est à une altitude de 123 m, situé sur la crête à l'est (borne IGN). Le point le plus bas est à 54 m, situé le long de la Maury en limite nord au Pont des Écures. Le bourg est à 96 m d'altitude[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Maury, affluent du et sous-affluent de la Charente, arrose la bordure occidentale de la commune.

Elle reçoit sur sa rive droite un court ruisseau descendant de chez Mesnard[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Comme dans les trois quarts sud et ouest du département, le climat est océanique aquitain.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les formes anciennes sont Angeducz en 1293[6], Angedutz en 1300[7], Angeduz en 1400[8].

L'origine latine du nom est douteuse, et la commune d'Angeduc doit peut-être son appellation au nom d'origine germanique Engeldich, possible nom d'un barbare qui aurait élu domicile dans ses lieux[9],[10],[11].

Durant la Révolution, la commune porte le nom d'Isle-la-Forêt[12],[13].

Histoire[modifier | modifier le code]

Martin-Buchey ne signale aucun fait marquant[14] ; pas de vestige archéologique mentionné non plus[15].

Administration[modifier | modifier le code]

La mairie, ancienne école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2014 Pascal Léger DVD Agriculteur
2014 En cours Chantal Idier    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[17].

En 2017, la commune comptait 127 habitants[Note 1], en diminution de 7,97 % par rapport à 2012 (Charente : -0,37 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
236236215107235208217210220
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
224234191194190161158156146
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
167156150144152142155142129
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2017
11911110410596106137125127
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Angeduc en 2007 en pourcentage[19].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
12,3 
75 à 89 ans
20,4 
10,5 
60 à 74 ans
16,3 
26,3 
45 à 59 ans
24,5 
15,8 
30 à 44 ans
14,3 
21,1 
15 à 29 ans
16,3 
14,0 
0 à 14 ans
8,2 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[20].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

La viticulture occupe une partie de l'activité agricole. La commune est située dans les Fins Bois, dans la zone d'appellation d'origine contrôlée du cognac[21].

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Angeduc ne possède plus d'école depuis 1971. L'ancienne école est la mairie actuelle[22].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Barthélemy.

L'église paroissiale d'Angeduc s'appelle Saint-Barthélemy.

La construction de cette église semble remonter au XIe siècle. La présence d'une source sous l'église et où l'on venait en pèlerinage jusqu'au début du XXe siècle semble attester l'ancienneté du sanctuaire. L'église aurait été reconstruite partiellement au XIIIe siècle. Elle a été fortifiée au XVe siècle, restes défensifs de la guerre de Cent Ans. La voûte de la nef s'écroule en 1730 et fut refaite en brique et en berceau plein cintre dans la seconde moitié du XIXe siècle[23],[24].

La cloche en bronze porte l'inscription « J.E.S.U.S.MARIA. BARTHOLOMEE. NOBIS FACTA. LAN 1615. ANGEDUC ». Elle est classée monument historique au titre objet depuis 1944[25].

Les fonts baptismaux, une cuve baptismale à immersion en calcaire taillé, sont ornementés de deux croix de Saint-André, deux croix pattées, et deux arcs trilobés surmontés d'une rosace[26].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  2. a b c et d Carte IGN sous Géoportail
  3. Carte du BRGM sous Géoportail
  4. Visualisateur Infoterre, site du BRGM
  5. [PDF] BRGM, « Notice de la feuille de Barbezieux », sur Infoterre, (consulté le 30 novembre 2011)
  6. Jean Nanglard, Livre des fiefs de Guillaume de Blaye, évêque d'Angoulême [« Liber feodorum »], t. 5, Société archéologique et historique de la Charente, (1re éd. 1273), 404 p. (lire en ligne), p. 197
  7. op.cit. p.203
  8. op.cit. p.205
  9. Jean Talbert, Origine des noms de lieux, 1928
  10. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 18.
  11. Jean-Marie Cassagne et Stéphane Seguin, Origine des noms de villes et villages de Charente, Jean-Michel Bordessoules, , 311 p. (ISBN 978-2-913471-06-1, notice BnF no FRBNF37182568), p. 15
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Jacques Baudet et Jacques Chauveaud, Bulletins et mémoires, Société archéologique et historique de la Charente, , « Toponymie révolutionnaire en Charente », p. 272-278 [lire sur le site d'André J.Balout (page consultée le 19 juillet 2012)] [PDF]
  14. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 44
  15. Christian Vernou, La Charente, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, coll. « Carte archéologique de la Gaule », , 253 p. (ISBN 2-87754-025-1), p. 62
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  19. « Evolution et structure de la population à Angeduc en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 juillet 2010)
  20. « Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 juillet 2010)
  21. [PDF] Union générale des viticulteurs pour l'AOC Cognac, « Liste des communes par circonscriptions », (consulté le 6 décembre 2015)
  22. Communauté de communes des 3B Sud Charente, « [xls] Inventaire du patrimoine », (consulté le 20 mars 2011)
  23. « Église Saint-Barthélémy », notice no IA00041292, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. Christian Gillet, Églises et chapelles de la Charente, imprimé à Rioux-Martin, Le vent se lève, , 387 p. (ISBN 978-2-7466-7404-2), p. 20
  25. « Cloche en bronze », notice no PM16000007, base Palissy, ministère français de la Culture
  26. « Cuve baptismale », notice no PM16000427, base Palissy, ministère français de la Culture