Ange-Mathieu Bonelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ange-Mathieu Bonelli
Surnom Zampaglinu
Naissance 1728
Bucugnà, Corse
Décès 24/05/1796 (à 68 ans)
Vizzavona, Corse
Mort au combat
Origine Corse
Allégeance Flag of Corsica.svg Royaume de Corse
Drapeau français République française
Années de service 1796
Conflits Guerres de la Révolution Corse, Guerres de la Révolution française
Commandement garde national du Celavu
Faits d'armes Siège de Calvi
Bataille de Ponte Novu
Révolte du Niolu
Famille Marie-Antonie Muffragi, femme
Ange-Toussaint Bonelli, fils
François Bonelli, fils

Ange-Mathieu Bonelli, dit Zampaglinu, (1728 à Bucugnà en Corse - 1796 à Vizzavona en Corse) est un héros de l'indépendance corse et ami intime de Pasquale Paoli. On le surnomme Zampaglinu à cause de son aspect trapu, la zampa étant la jambe.

Biographie[modifier | modifier le code]

  • À l'age de 27 ans, en 1755, il rencontre Pasquale Paoli. Zampaglinu est alors de tous les combats et devient un héros pour les Nationaux corses.
  • En 1763, il participe à la tentative avortée de la prise de la Citadelle d'Aiacciu
  • Le 25 mars 1766, il est de ceux qui tuent un officier français responsable de l'arrestation puis de l'exécution d'un de ses petits-cousins, combattant paoliste.
  • du 8 au 9 mai 1769 il est présent lors de la funeste bataille de Ponte Novu.
  • En 1773 avec d'autres résistants corses, il participe à la révolte du Niolu.
  • En 1778 il rejoint Paoli à Londres, se félicite de cette guérilla que mène celui qu'il désigne comme son «Dogue»; terme qui occasionnera une brouille entre les deux hommes, Zampaglinu refusant d'être caractérisé comme le chien de garde de qui que ce soit.
  • en avril 1786, il rejoint Livourne suite à la pression française sur les Sardes, où il est accueilli par le duc de Toscane.
  • Durant l'hiver 1789, il retrouve la Corse en compagnie de l'un de ses fils. Il devient un fidèle de Nabulione Buonaparte avec qui il est apparenté par la famille Tusoli.
  • Commandant de la garde nationale du Celavu, il participe à la catastrophique expédition de Sardaigne aux côtés du jeune officier Bonaparte qu'il a fait nommer au poste de lieutenant-colonel.
  • Adversaire du royaume anglo-corse (1794-1796)
  • En 1794 il participe à la défense de Calvi assiégée par l'escadre de l'amiral Nelson.
  • Le 31 août 1796, les Anglais se retirent de l'île.
  • Blessé dans le fort de Vizzavona, Zampaglinu meurt les armes à la main en 1796, face aux troupes anglaises, à l'âge de 68 ans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Silvani, Bandits corses - Du mythe à la réalité, Éditions Albiana, Avril 2011
  • Gabriel-Xavier Culioli, Bandits de Corse, Éditions DCL, Collections Bonheurs & Mémoires Corses, juin 2011, 97pages

Lien externe[modifier | modifier le code]