Ange-Louis Janet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ange-Louis Janet
Image dans Infobox.
Portrait gravé paru dans Le Monde illustré, 1872.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Fratrie

Ange-Louis Janet, également connu sous le pseudonyme de Janet-Lange, né le à Paris[1],[2], où il est mort le [3], est un peintre, illustrateur, lithographe et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de François Pierre Janet, marchand d'estampes sur Paris et de Marie Élisabeth Lecors, Ange-Louis Janet est admis en 1833 à l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers d'Ingres, d'Alexandre Colin et d'Horace Vernet avec lequel il exécuta des dessins de l'Histoire de Napoléon[4]. Il débute au Salon en 1836 et il continue d'y participer jusqu'en 1870. Il peint des scènes de chasse, des costumes militaires et des portraits[5] et compose des tableaux retraçant des épisodes de l'histoire française, comme la guerre de Crimée de 1853-1856[6], la campagne d'Italie de 1859 ou l'expédition du Mexique de 1861 à 1867.

Il fournit des illustrations pour des journaux comme L'Illustration, Le Tour du monde, le Journal amusant et le Journal pour rire ainsi que pour de nombreux ouvrages littéraires[7]

Vers la fin de la Monarchie de Juillet, le maréchal Soult, alors membre du gouvernement, le chargea de réaliser des dessins de nouveaux uniformes pour 1848[4], projet inabouti à cause de la Révolution de cette même année.

Son frère cadet, Gustave Janet, illustrateur, graveur et lithographe, travailla avec lui.

Galerie[modifier | modifier le code]


Salons[modifier | modifier le code]

Ange-Louis Janet a participé[8] aux salons artistiques[note 1] suivants (en règle générale avec son pseudonyme Janet-Lange) :

  • Salon de 1836 : Ecurie de poste, Un haras
  • Salon de 1839 : Jésus-Christ au jardin des Oliviers
  • Salon de 1843 : Isaac bénissant Jacob
  • Salon de 1844 : Abdication de Napoléon à Fontainebleau, le 14 avril 1814
  • Salon de 1845 : Le bon pasteur
  • Salon de 1846 : Autre sujet de chasse, mort du Renard; L'émerillon; La petite porte du parc; Sujet de chasse; L'amazone, portraite de Mme de C...
  • Salon de 1847 : Le baiser pris; Le baiser rendu; Portrait de M. N..., maître des requêtes, chef du cabinet du ministre des finances; Promenade à cheval
  • Salon de 1848 : Portrait de M. L...
  • Salon de 1849 : Les disciples d'Emmaüs. Commandé par le Ministère de l'Intérieur
  • Salon de 1855 : Néron disputant le prix de la course aux chars
  • Salon de 1857 : Napoléon III distribuant des secours aux inondés de Lyon en juin 1856
  • Salon de 1859 : Épisode du combat de Koughil (Crimée)
  • Salon de 1861 : L'Empereur et sa maison militaire à Solférino
  • Salon de 1863 : Charge du 2e hussards à l'attaque de la ferme de Casanova ; bataille de Solférino. Acquisition par le Ministère d'Etat.
  • Salon de 1864 : Combat d'Altesco, le 14 avril : épisode de la guerre du Mexique
  • Salon de 1865 : Une chasse à tir à la faisanderie de Compiègne
  • Salon de 1866 : Allant à l'ambulance; Le dernier ami
  • Salon de 1867 : Les pourvoyeurs de la cantine
  • Salon de 1868 : Épisode du siège de Puebla. Acquisition par la Maison de l'Empereur.
  • Salon de 1870 : Allons, cocotte, baisez ce maître !; Passage de la Gemmi, près Louêche-les-Bains (Valais)

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Salon de Peinture et de Sculpture, abrégé dans le langage courant par « Salon », devient en 1880 Le Salon des Artistes Français. Le Salon dit « de Mulhouse » est organisé par la Société des Arts de Mulhouse liée à la Société industrielle de Mulhouse.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, fichier de l'état civil reconstitué, vue 36 / 51
  2. Archives de Paris, acte de mariage n°507 dressé au 1er arrondissement le 17/07/1860, vue 7 / 13
  3. Archives de Paris, acte de décès n°2322 dressé au 14e arrondissement le 23/11/1872
  4. a et b Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, Volume 2, Hachette et Cie
  5. Georges Touchard-Lafosse, Chroniques de l'Œil-de-Bœuf : des petits appartements de la cour et des salons de Paris sous Louis XIV, la Régence, Louis XV, et Louis XVI, illustré par Janet-Lange, dans Le Panthéon populaire, 17e série, Plon frères, Paris (en ligne sur archive.org).
  6. Histoire de la Guerre d'Orient, illustrée par Janet-Lange, ornée de cartes géographiques par A.-H. Dufour, G.Barba, Paris, 1856 (en ligne sur archive.org).
  7. « Bibliothèque Nationale de France : Janet-Lange », sur BnF (consulté le )
  8. « Base de données des Salons artistiques réalisée par le Musée d'Orsay (rechercher "Janet-Lange") », sur Base Salon (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article David Karel, Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord: peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs, photographes, et orfèvres, Presses Université Laval, 1992, p. 413 (en ligne sur books.google.nl).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :