Anga Díaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Díaz.
Anga Díaz
Angá.jpg

Anga Díaz

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
BarceloneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Ses filles, Lisa-Kaindé et Naomi Díaz, formant le duo Ibeyi
Conjoint
Maya Dagnino (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Naomi Diaz (d)
Lisa-Kaindé Diaz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Label
Genre artistique

Miguel Aurelio Díaz Zayas, dit Anga Díaz, né le et mort le , est un percussionniste cubain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de San Juan y Martínez[1], dans la province de Pinar del Río, il part étudier à La Havane et entre comme conguero du groupe Opus 13.

En 1987, il incorpore le groupe cubain Irakere, fondé par le pianiste Chucho Valdés, pionnier du latin jazz à Cuba. Il y remplace Niño Alfonso. Il s'installe ensuite en Europe et tourne dans le monde entier avec les musiciens reconnus sur la scène internationale tels Steve Coleman, Roy Hargrove, Afro Cuban All Stars, Rubén González, Ibrahim Ferrer, Ry Cooder, Omara Portuondo, Orlando "Cachaíto" López, Cubanismo, Orishas, Omar Sosa… Le jeu d'Anga Díaz aux congas est d'une grande richesse et d'une musicalité profonde, spécialiste d'un jeu à 5 congas, ses principales influences sont celles de Tata Güines et de Niño Alfonso. En 2005 il enregistre Echu Mingua.

En 2006, il fonde un groupe qui mélange les cultures. Il réinvente les langages du latin jazz en l'associant au hip-hop, aux musiques argentines, maliennes, cubaines folkloriques, au funk… avec des musiciens venus d'univers différents : Baba Sissoko (talking drums et n'goni), Felipe Cabrera (contrebasse), son jeune frère El Indio (chant), Dee Nasty (platines), Puntilla (tambours batá et congas) et Yaure Muniz (trompette).

Anga Diaz est mort d'une crise cardiaque chez lui à Barcelone le , à 45 ans.

Il est le père des jumelles Lisa-Kaindé et Naomi Diaz qui formeront quelques années plus tard le groupe Ibeyi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. World Circuit Records, « Anga Diaz - Echu Mingua », (consulté le 30 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]