Angélique de Médicis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Médicis.

Angélique de Médicis (née vers 1609 à Florence et morte le à Rome en Italie) était une noble italienne du XVIIe siècle, appartenant à la célèbre famille florentine des Médicis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Angélique (ou Angèle) de Médicis est la fille de Côme de Médicis, lui-même fils de Jules de Médicis, fils naturel d'Alexandre de Médicis, duc de Florence[1], et de Lucrèce, fille de Francesco Gaetani.

Mariée à Jean-Pierre Altemps, duc de Gallese et marquis de Soriano, (né vers 1608, mort le [2],[3], elle en aura quatre filles :

  • Anne-Marguerite (morte après 1632), religieuse au monastère de San Domenico e Sisto à Rome ;
  • Marie-Françoise (morte après 1632), religieuse au monastère de San Domenico e Sisto à Rome ;
  • Marie-Christine (morte en 1712), qui épousa en 1646, Hippolyte Lante Montefeltro della Rovère, 2e duc de Bomarzo[4], propriétaire de la célèbre villa Lante ;
  • Cornélie-Lucie (morte en 1691), qui épousa Charles-Frédéric, comte de Hohenems.

À la mort d'Angélique, Jean-Pierre Altemps se remaria avec Isabelle Lante Montelfetro della Rovere, dont il eut huit autres enfants, dont trois garçons.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les généalogies historiques des rois, empereurs..., tome 2, 1736, page 237, Louis Chasot de Nantigny et Johann Hübner.
  2. Les généalogies historiques des rois, empereurs..., tome 2, 1736, page 248, Louis Chasot de Nantigny et Johann Hübner
  3. Les Souverains Du Monde..., tome 3, 1734, page 241, Ferdinand Ludwig von Bressler und Aschenburg
  4. Les généalogies historiques des rois, empereurs..., tome 2, 1736, page 485, Louis Chasot de Nantigny et Johann Hübner

Articles connexes[modifier | modifier le code]