Andy Bell (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Andy Bell
Description de cette image, également commentée ci-après
Andy Bell à Delamere Forest (Chester) le
Informations générales
Nom de naissance Andrew Ivan Bell
Naissance (56 ans)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Peterborough, Cambridgeshire, Angleterre
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Pop, rock, musique électronique, soul
Années actives depuis 1984
Labels Mute, Sanctuary
Site officiel www.andybell.com

Andy Bell, diminutif de son nom complet Andrew Ivan Bell, est un auteur-compositeur-interprète britannique né le à Peterborough dans le Cambridgeshire. Il est surtout connu depuis 1985 pour être le chanteur et le parolier du groupe Erasure au sein duquel il enregistrera 16 albums, contribuant également à la composition des mélodies. Depuis 2005, tout en continuant à enregistrer et à chanter en tant qu'Erasure, il mène en parallèle une carrière solo en sortant six albums sous son nom.

Doté d'une voix puissante et androgyne, Andy Bell reçoit durant l'enfance une formation au chant dans une chorale paroissiale. Adulte, il montrera un goût pour le chant lyrique, notamment en 1991, en prenant part à l'album opéra-rock The Fall of the House of Usher de Peter Hammill, ainsi qu'en 2011, en participant à l'émission de téléréalité Popstar to Operastar sur ITV. En tant qu'Erasure, Andy Bell réinterprétera trois cantiques, dont deux en latin : l'Ave Maria de Charles Gounod (en Face B du single Solsbury Hill en 2003, puis en live lors de la tournée The Erasure Show en 2005) ainsi que les chants de Noël Gaudete et Silent Night (sur l'album Snow Globe, en 2013). En outre, quelques compositions d'Erasure relèvent aussi du chant lyrique : Crown of Thorns (sur l'album Wild!, en 1989), Siren Song (sur l'album Chorus, en 1991), So The Story Goes et Miracle (sur l'album I Say I Say I Say, en 1994), ou encore Sono Luminus (sur l'album Erasure, en 1995).

Amateur de voix noires américaines des années 1960 et 70, Andy Bell s'inspire aussi de la soul, du gospel, du disco et du RnB pour une bonne partie de ses interprétations et, lors des tournées d'Erasure, il s'entoure principalement de choristes noires. Quelques chansons du répertoire d'Erasure reflètent plus particulièrement ces influences afro-américaines : Yahoo!, Chains of Love, Joan, Blues Away, Freedom, Per Chance to Dream, ou encore You've Got to Save Me. Un standard de la soul, River Deep, Mountain High (initialement interprété par Tina Turner en 1966), sera d'ailleurs repris sur l'album The Innocents (1988).

Lors des sessions d'enregistrement en studio, Andy Bell assure généralement seul ses chœurs et construit lui-même ses propres harmonies en superposant plusieurs enregistrements de sa voix. Parmi les utilisations les plus remarquables de ce procédé, on notera le pont lyrique intercalé juste avant le refrain final de la chanson pop Chorus (d'Erasure, en 1991), dans lequel Andy Bell reconstitue à lui tout seul une chorale, ou encore les chœurs du single Drama! (1989).

Ouvertement homosexuel, Andy Bell a toujours milité en faveur de la reconnaissance des droits des personnes LGBT. Depuis 2012, il réside aux États-Unis, en Floride, avec son compagnon actuel, Stephen Moss, après plus de vingt ans passés avec son ancien compagnon et manager, Paul Hickey [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaires d'un milieu ouvrier, les parents d'Andy Bell se sont rencontrés dans un bus à Peterborough et se marièrent très jeunes : à sa naissance, le , sa mère avait seulement 17 ans et son père, 19 ans. Andy devient l'aîné d'une fratrie de six enfants, comptant quatre sœurs et un frère. Durant plusieurs années de son enfance et de son adolescence, il est enfant de chœur dans une église ; une expérience dont il garda les bases du chant et la maîtrise de son souffle.

En 1983, lui-même âgé de 19 ans, Andy quitta sa ville natale de Peterborough pour s'installer à Londres où il vécut de divers petits jobs (serveur, préparateur dans une sandwicherie…), en compagnie de sa petite amie, Marion. Il ne put cependant cacher à cette dernière son intérêt pour les garçons. Une expédition dans un club gay, initiée par Marion elle-même, eut raison de leur relation amoureuse et conduisit Andy Bell à vivre ouvertement son homosexualité. Les deux années qui suivirent, Andy Bell se retrouva quasiment sans domicile fixe, bénéficiant temporairement de l'hospitalité de ses compagnons successifs.

En dépit de ses emplois alimentaires, Andy Bell restait vivement attiré par le chant et le monde de la musique. En répondant à une annonce d'un magazine musical local, il intégra en 1984 un groupe du nom de The Void, qu'il quitta assez rapidement en compagnie du bassiste du groupe, Pierre Cope, avec lequel il forma un duo, Baume, vite rebaptisé en Dinger. Quelques chansons furent enregistrées en tant que Dinger et un quarante-cinq tours, Air of Mystery, paraît en une centaine d'exemplaires. Cependant, en l'absence de public, sans maison de disques ni aucun concert planifié, Andy commence à s'ennuyer et se met en recherche d'un autre groupe. Fan d'Alison Moyet et de la carrière de Vince Clarke au sein de Depeche Mode puis de Yazoo, il répond à une annonce anonyme lue dans le Melody Maker, sans savoir qu'elle émanait de Vince Clarke lui-même qui cherchait alors un nouveau chanteur. Trente-sixième candidat auditionné, en avril 1985, Andy Bell est finalement sélectionné pour devenir le chanteur d'un groupe encore sans nom ni répertoire. Après quelques mois de flottement, Mute Records leur alloue un studio et un revenu pour enregistrer un premier album. Pendant l'été 1985, le nom Erasure est trouvé et l'album Wonderland est enregistré au cours de l'automne 1985. C'est aussi durant cette même année qu'Andy Bell rencontre Paul Hickey, qui deviendra son compagnon pendant 20 ans ainsi que son manager personnel.

Andy Bell en 1986

Malgré de bons échos de l'étranger, notamment de France où la chanson Oh l'Amour connaît un réel succès à la fin de l'été 1986, Erasure ne trouve pas encore son public en Angleterre. Il lui faudra une année entière de tournée intensive sur de petites scènes, dans des clubs et quelques universités britanniques, pour finalement trouver la reconnaissance au Royaume-Uni avec le single Sometimes en octobre 1986. Dès lors, s'ouvre une période faste de grand succès commercial pour Erasure, notamment de 1987 à 1995. Bien qu'hétéro, le musicien d'Erasure, Vince Clarke, laisse au chanteur Andy Bell une entière liberté pour afficher ouvertement son homosexualité militante en concert, que ce soit par le biais de tenues de scène extravagantes, dont certaines confinent au travestissement, ou bien au travers de chorégraphies virevoltantes.

Andy Bell lors d'un concert d'Erasure à Magdebourg (Allemagne), le 1992.

Alors que les deux tout premiers albums d'Erasure, Wonderland (1986) et The Circus (1987), permettront de révéler le groupe en Europe, les cinq albums suivants d'Erasure se classeront tous numéro un au Royaume-Uni. Il s'agira de : The Innocents (1988), Wild! (1989), Chorus (1991), Pop! The First 20 Hits (1992) et enfin I Say I Say I Say (1994). En 1989, Erasure remporte le Brit Awards du « Meilleur groupe britannique » de l'année et sera plusieurs fois nominé à cette récompense les années suivantes[2].

En 1989, les tubes d'Erasure s'enchaînent depuis trois ans déjà et Andy Bell devient millionnaire, ce qui lui permit de s'acheter une villa à Majorque, en Espagne, dans laquelle il réside toujours une partie de l'année depuis (sa résidence principale restera toutefois en Angleterre jusqu'au début des années 2010). Parallèlement à son activité au sein d'Erasure, Andy s'illustra dans quelques projets solo dont on retient notamment sa participation, en 1991, à l'opéra-rock mis en musique par Peter Hammill « The Fall Of The House Of Usher » (« La Chute de la Maison Usher », en français), dans lequel Andy Bell incarnait Montresor, l'un des personnages principaux de cette pièce directement adaptée de la nouvelle fantastique « La Chute de la maison Usher » d'Edgar Allan Poe.

Dans un classement des 100 artistes rock les plus riches du Royaume-Uni, publié dans son numéro d'août 1998, le mensuel musical britannique Q Magazine classait le chanteur Andy Bell en 58e position (ex-æquo avec Peter Gabriel, les Pet Shop Boys et Andrew Fletcher de Depeche Mode), avec un patrimoine estimé à £10 millions.

Au début des années 2000, la carrière d'Erasure connaît une crise avec l'échec commercial de l'album Loveboat (2000). Andy Bell met alors sa carrière musicale en suspens et se met à pratiquer le reiki, à la suite d'une rencontre avec un praticien. Il envisage ensuite un album solo de reprises mais ne trouve pas de musicien qui lui convienne. Il demande alors à Vince Clarke de collaborer avec lui sur ce qui deviendra finalement un album d'Erasure. Other People's Songs paraît fin janvier 2003 et jouit d'un bon succès : numéro 17 des ventes en Allemagne et au Royaume-Uni. Il permettra à Erasure de revenir sur le devant de la scène britannique, dont il était absent depuis 1997, à l'occasion d'une grande tournée européenne.

Le , Andy Bell révèle à la presse sa séropositivité, sur laquelle il était resté discret depuis son diagnostic, en 1998. Peu après, il rompt avec son compagnon de longue date, Paul Hickey, tout juste vingt ans après l'avoir rencontré.

En , l'album d'Erasure, Nightbird jouit d'un succès relatif (classé 22e en Allemagne et 27e au Royaume-Uni) mais suffisant pour entreprendre une tournée de quelques mois au Royaume-Uni, en Irlande, en Allemagne et au Danemark.

Andy attendit octobre 2005, marquant ses 20 ans de carrière en tant que chanteur d'Erasure, pour concrétiser un vieux rêve : sortir un véritable album solo. Coécrit avec Manhattan Clique, cet album d'electro-pop s'intitule Electric Blue et parut sur le label Sanctuary Records (Sony Music). Il fut précédé du single Crazy. Claudia Brücken (ex-Propaganda) prêta sa voix sur 2 titres en duo avec le chanteur, et Jake Shears (Scissor Sisters) sur un autre titre.

Andy Bell sur scène, à l'occasion d'un concert d'Erasure le 1er juillet 2011.

L'année 2006 est marquée par l'abandon temporaire de l'électronique à l'occasion de la sortie de Union Street et d'une tournée acoustique d'Erasure.

En mai 2007, sort un nouvel album d'Erasure, Light at the End of the World, au succès mitigé (no 27 des ventes au Royaume-Uni et no 42 en Allemagne). Une tournée triomphale s'ensuit néanmoins, grâce aux anciens succès du groupe. En face B de Storm Chaser, le troisième single de l'album, la chanteuse américaine Cyndi Lauper fait un featuring dans la chanson Early Bird qu'elle interprète en duo avec Andy Bell.

Après deux ans de préparation, Andy Bell sort son deuxième album solo intitulé Non-Stop le . Il s'agit essentiellement d'un album de dance, façonné pour les discothèques. Selon ses propres paroles, Andy Bell souhaite continuer à mener cette carrière solo, en parallèle à son rôle de chanteur d'Erasure.

En juin 2011, en parallèle à la tournée d'Erasure, Andy Bell participe à un show de téléréalité sur la chaîne britannique ITV dans lequel il est l'un des huit candidats de l'émission Popstar to Operastar. Il avait pour concurrents Midge Ure, Melody Thornton des Pussycat Dolls, Joe Washbourne de Toploader, Cheryl Baker de Bucks Fizz, Joe McElderry, Jocelyn Brown et Claire Richards. Il se fait élimimer à l'issue de sa quatrième semaine de participation : le dimanche , le jury lui reproche d'oublier certaines paroles des morceaux qu'on lui demande d'apprendre et de ne pas s'entraîner suffisamment. À sa décharge, il était alors en pleine tournée du groupe Erasure.

Un 13e album studio d'Erasure, Tomorrow's World, sort le , accompagné d'une tournée internationale durant l'été et l'automne 2011.

Le , Andy Bell perd son manager et ancien compagnon Paul Hickey, alors âgé de 62 ans, des suites de complications d'une attaque cérébrale survenue en 2000.

En , Andy Bell vend sa grande propriété du Nord de Londres pour près de 4 millions de Livres et part s'installer aux États-Unis (comme l'avait fait Vince Clarke en 2003) à Tampa[3],[4], en Floride. Il garde néanmoins sa résidence espagnole à Majorque, ainsi qu'un appartement à Londres[5].

Le , Andy Bell contracte une union civile avec son nouveau compagnon, Stephen Moss.

Le , Erasure sort un album de Noël, Snow Globe, constitué de reprises de cantiques traditionnels de Noël alternant avec de nouvelles compositions du groupe[6].

Le , Andy Bell sort son troisième album solo, iPop.

Le , Erasure sort son 15e album studio au Royaume-Uni, The Violet Flame, et entame une tournée internationale d'une soixantaine de dates sur l'automne 2014[7].

Durant le mois d'août 2015, Andy Bell effectue une petite tournée Sud-américaine en solo durant laquelle il interprète essentiellement des chansons du répertoire d'Erasure entrecoupées de quelques chansons de ses albums solo.

Début avril 2016, Andy Bell reçoit la visite de Vince Clarke à Miami pour commencer à élaborer les chansons qui constitueront le seizième album d'Erasure[8].

Le , Erasure sort son seizième album, World Be Gone[9].

En Juillet 2019, Andy Bell et Vince Clarke se retrouvent pour travailler sur un nouvel album d'Erasure [10]. L'enregistrement démarre à Miami en octobre 2019 pour s'achever fin décembre. L'album est ensuite mixé en janvier 2020 par le producteur britannique David Wrench et le processus de mixage est achevé au début du mois de février mais, du fait de la Crise sanitaire liée au Covid-19, le plan marketing est ensuite suspendu. C'est seulement quelques jours après la levée des mesures de confinement au Royaume-Uni (le 2 juin 2020) que le site officiel d'Erasure annonce le nouvel album, intitulé The Neon, dont la sortie est fixée au 21 août 2020[11].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio en tant que chanteur d'Erasure (depuis 1985)[modifier | modifier le code]

Andy Bell devant le télescope de l'Observatoire du Cerro Paranal pour la réalisation d'un vidéo-clip d'Erasure (Fill us with Fire) en l'honneur des 50 ans de l'ESO, février 2012).

Albums studio en solo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Siegfried Niedergesäss, Erasure : Andy Bell and Vince Clarke, Hambourg, Edel Company, , 97 p. (ISBN 978-3-927-80164-6). Biographie et photographies du groupe Erasure.
  • (en) Paul Hickey, Sometimes : A life of love, loss and Erasure, Minotaur Music Ltd, , 352 p. (ISBN 978-1-447-59381-2). Autobiographie de l'auteur, manager et ex-compagnon du chanteur d'Erasure, Andy Bell.

Liens externes[modifier | modifier le code]