Andromède (Corneille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andromède.

Andromède est une pièce à machines de Pierre Corneille, écrite en 1650.

Versions[modifier | modifier le code]

  • Version de 1650 : elle résulte d'une commande de Jules Mazarin en 1648 mais ne sera créée qu'en 1650. Corneille dédicace la pièce à une dame inconnue désignée par quatre M majuscule. Selon Abel Lefranc il s'agirait de Madame de Motteville, la confidente et mémorialiste d'Anne d'Autriche[1].
  • Version de 1682.

Argument[modifier | modifier le code]

  • Prologue : hommages au Roi
  • Acte I : Vénus prédit le mariage d’Andromède tandis qu'une dernière victime sera choisie pour le monstre.
  • Acte II : c'est Andromède qui est désignée.
  • Acte III : Persée tue le monstre ; les néréides promettent de se venger.
  • Acte IV : Phinée, éconduit, veut tuer Persée. Il reçoit l'aide de Junon.
  • Acte V : Persée méduse Phinée ; tous les personnages sont alors enlevés au ciel pour y être divinisés.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]