Androcide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cercueils des victimes du massacre de Srebrenica.

L'androcide, parfois appelé masculinicide, est l'homicide d'hommes ou de garçons en raison de leur sexe[1],[2]. De manière plus générale, ce mot désigne l'extermination du genre mâle d'une espèce.

Lexicologie[modifier | modifier le code]

C'est le pendant masculin du terme féminicide et hyponyme de genricide[3]. La racine étymologique du mot est dérivée du préfixe grec andro qui signifie homme ou garçon[4], et du suffixe latin cide, de caedere, qui signifie tuer[5],[6].

Définition[modifier | modifier le code]

Concernant la société humaine[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d'un conflit armé, un androcide est constitué par le meurtre des hommes d'une population donnée afin de dégrader les capacités martiales d'un adversaire[7]. L'histoire du vingtième siècle démontre que dans un tel cadre l'androcide est aussi utilisé comme outil de répression vis à vis de populations civiles.

L'androcide serait aussi employé dans des situations de désaccord entre les sexes/genres[8][réf. nécessaire].

Anthony Synnott, un sociologue et anthropologue de l'Université Concordia, tente de « contrer le point de vue déséquilibré, négatif et misandre à l’égard des hommes qui a aujourd’hui cours » dans Re-Thinking Men: Heroes, Villains and Victims, initialement paru en 2009[9]. Pour lui, les auteurs féministes ont utilisé le terme gendricide supposé être neutre en se focalisant sur les violences faites aux femmes, et n'ont pas réussi à reconnaître la violence faite aux hommes et les décès violents d'hommes. Il utilise le néologisme qu'il dit inventer, androcide, arguant que « Les androcides sont cependant beaucoup plus courant que les gynocides et les féminicides »[10],[11].

Certains organismes critiques envers le féminisme ont fait valoir que le fait de cibler les hommes était une problématique contemporaine[12].

Concernant les règnes végétal et animal[modifier | modifier le code]

En ce qui concerne les plantes, un androcide peut se référer aux efforts pour diriger la pollinisation en émasculant certaines cultures[13]. Chez certains types de mouches (mouches à fruits), une animosité androcidaire envers les mâles peut être causée par la rivalité, par un défi envers leur domination, ou par une combinaison des deux[14]. Chez ces mêmes mouches, la rencontre de deux souches ne produit que des femelles, au lieu du ratio sexuel de 50:50 attendu. La cause de ce phénomène réside dans la bactérie Spiroplasma poulsonii (en), du genre Spiroplasma, qui produit une protéine baptisée Spaid à cause de sa nature androcide (pour Spiroplasma poulsonii androcidin)[15].

Exemples historiques[modifier | modifier le code]

Le massacre de Srebrenica[modifier | modifier le code]

Pour Anthony Synnott, le massacre de Srebrenica en , qu'il qualifie d'androcide, ne représente qu'une petite fraction des morts d'hommes représentées par les homicides, suicides et accidents[11].

  • Le massacre de Srebrenica eut lieu le et mena à l'exécution de 8000 bosniaques, exclusivement des hommes et des garçons[16],[11]. La spécificité du fait que seuls les hommes en âge de combattre furent tués mena à une discussion sur l'opportunité d'utiliser le mot génocide pour qualifier ce massacre[17]. Au petit matin les forces serbes sélectionnèrent les hommes et les garçons en âge de combattre au sein de la population réfugiée de Potočari qui tentait de fuir vers le Nord de la région. Ils les emmenèrent dans un bâtiment connu sous le nom de « Maison blanche ». Le soir, les autorités qui accueillaient les réfugiés au Nord constatèrent qu'aucun homme n'était parvenu à destination. Le lendemain, les témoignages qui parvinrent firent mention d'exécutions sommaires, de coups de feu entendus avec une fréquence d'une détonation entendue toutes les unes à deux minutes, de bulldozers charriant des corps dans des fosses communes. Il fut avéré que certaines victimes ont été enterrées vivantes, certains témoignages feront état d'actes de tortures, de victimes préférant se suicider plutôt que d'être amputées de leur nez, de leurs lèvres, de leurs oreilles, de pères forcés d'assister à l'exécution de leurs propres fils.

Concernant le massacre de Srebrenica, lors des jugements de première instance en appel de Radislav Krstić, il sera établi que, du fait du caractère patriarcal de la société des Musulmans de Srebrenica, « la destruction physique des hommes a donc eu de graves conséquences pour la pérennité de la communauté musulmane de Srebrenica, vouant potentiellement celle-ci à l’extinction »[18]. Pour ces faits Radislav Krstić fut déclaré coupable de génocide et condamné à 46 ans d'emprisonnement[19]. En appel Radislav Krstić sera déclaré non-coupable de génocide mais coupable de complicité de génocide et condamné à 35 ans de prison[18].

Autres utilisations[modifier | modifier le code]

Le sociologue, journaliste[20] et écrivain Bruno Tilliette[21] s'inquiète qu'au nom de la « réhabilitation du féminin » certaines œuvres soient réécrites. Il prend pour exemple Carmen tuant Don José dans l'adaptation se voulant anti-féminicide par Leo Muscato[22] de cet opéra. Dans le contexte général des campagnes de dénonciation des violences faites aux femmes, il utilise le mot dans le sens « meurtre d'un homme par une femme ». Ainsi il se demande si « l'androcide doit remplacer le féminicide pour que la femme triomphe. Ne s’agit-il pas dans les deux cas d’un homicide ? Drôle de conception du monde. »[23]

Culture[modifier | modifier le code]

Pamphlets artistiques[modifier | modifier le code]

L'androcide est un thème abordé par plusieurs autrices et artistes féministes de manière pamphlétaire :

  • SCUM Manifesto de Valérie Solanas : un manifeste artistique qui appelle à la rébellion des femmes et l'éradication des hommes. Auto-édité en 1967 et interprété selon le contexte de son écriture, ce livre se révèle être une critique radicale de la société sexiste. Dans un entretien paru le dans l'hebdomadaire The Village Voice, Valérie Solanas contextualisera son œuvre et en déclarant qu'il constituait « juste une figure de style. Il n'y a pas d'organisation appelée SCUM. […] les femmes qui pensent d'une certaine manière sont dans le SCUM. Les hommes qui pensent d'une certaine manière font partie des auxiliaires masculins de SCUM. »[24].
  • Jenny McDermott, avec son hashtag #KillAllMen (tuer tous les hommes) et dans une vidéo qu'elle publie sur Youtube, invite à « tuer les bébés mâles et de tuer tout homme que vous voyez dans la rue. »[25],[26],[27],[28],[29] Suite à l'émotion que suscite cette publication, Jenny McDermott explique dans une seconde vidéo qu'il s'agissait d'une action humoristique et d'une performance de sa part, qu'elle renouvelle en invitant uniquement à tuer tous les hommes qui ont commenté sa vidéo[30].

Fiction[modifier | modifier le code]

L'androcide est aussi un thème exploité dans la fiction.

  • L'écrivaine Joanna Russ utiliserait l'androcide comme moyen narratif pour exprimer les revendications des femmes au travers de personnages féminins capables de tuer les hommes[31].
  • Androcide, dont le sous-titre est All Men Must Die, est le titre d'un roman policier de Erec Stebbins. Entre thriller et récit d'espionnage, l'intrigue révèle la traque d'un tueur en série ne tuant que des hommes ; les enquêteurs se révélant eux-mêmes pourchassés par le tueur[32].
  • Y, le dernier homme (Y, The Last Man) est une série de comics créée par Brian K. Vaughan (scénario), et Pia Guerra (dessin). L'intrigue place le héros, Yorick, et son chimpanzé sur Terre dans un monde où tous les hommes sont décédés, ainsi que tous les mâles de toutes les espèces. L'intrigue mènera le héros à découvrir qu'ils ont tous été les victimes d'un androcide[33].

Mythologie[modifier | modifier le code]

L'androcide est également présent dans la littérature mythologique de la Grèce Antique[34]. Ainsi, pour avoir négligé le culte d'Aphrodite, les femmes vivants sur l'île de Lemnos furent punies et affligées d'une odeur répugnante. Ne désirant plus s'unir à elles les hommes auraient alors rapporter sur l'île des femmes de la ville de Thrace. En répression, les femmes lemniennes massacrèrent tous les hommes de l'île. Ce mythe aurait toutefois un fondement historique : les rites ancestraux perpétrés sur l'île de Lemnos amenaient les hommes à s'éloigner des femmes pendant neuf jours, et ceci à plusieurs moments de l'année. Plus aucune activité n'avait alors lieu sur l'île, l'objectif de ces rites consistant à purifier l'île avant que les femmes puissent de nouveau être fécondées. Ces séparations donnaient lieu à des simulations de conflits entre femmes et hommes[35].

Films[modifier | modifier le code]

No Men Beyond This Point (en) est un film de science-fiction canadien paru en 2015. L'intrigue prend place sur Terre dans une société humaine contemporaine où toutefois depuis 1950 les femmes, toutes asexuées, ne donnent plus naissance qu'à d'autres femmes grâce à un procédé de parthénogénèse. Ainsi condamné à disparaître, le genre masculin ne comporte plus que quelques membres. Exclus du processus de reproduction, ces rares hommes sont soit utilisés comme domestiques soit parqués dans des réserves jusqu'à leur extinction. L'histoire est celle de l'amour entre un homme de ménage et une de ses deux patronnes, un amour interdit par une autorité anti-sexe[36],[37],[38],[39],[40].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiorella Nash, The Abolition of Woman: How Radical Feminism Is Betraying Women, Ignatius Press, (ISBN 9781642290462, lire en ligne) :

    « feminicide and androcide refer more specifically to female and male killings »

  2. (en) Wahi Kachichyan, Turkish Instinct or the Praise of Genocide: Radical Islam and the Armenian Genocide, Xlibris Corporation, (ISBN 9781984517968, lire en ligne) :

    « androcide : the systematic kiling of men and boys »

  3. ESTABLISHING DIFFERENCE: THE GENDERING AND RACIALIZATION OF POWER IN GENOCIDE – ERIN E. WELSH (Thèse de master) (2012) [1].
  4. Danner, Horace (2013).
  5. Green, Tamara (2014).
  6. « Dictionnaire - androcide », sur Le Drouviot (consulté le 15 novembre 2019)
  7. Synnott, Anthony (2012).
  8. Morgan, Robin (1977).
  9. Kimberly Bourgeois, « L'éloge de l'homme », sur affairesuniversitaires.ca,
  10. « « Androcide », to coin a word, is far more common than gynocide or femicide. »
  11. a b et c (en) Anthony Synnott, Re-Thinking Men: Heroes, Villains and Victims, Routledge, (ISBN 9781317063940, lire en ligne)
  12. Nathanson, Paul (2006).
  13. Verma, MM (1978).
  14. Srivastava, U.S. (1980).
  15. Nik Papageorgiou, « La protéine bactérienne qui tue les drosophiles mâles », Actualités - EPFL,‎ (lire en ligne)
  16. « Krstic Judgement », ICTY, , Part II. FINDINGS OF FACT – A. THE TAKE-OVER OF SREBRENICA AND ITS AFTERMATH – 11. A Plan to Execute the Bosnian Muslim Men of Srebrenica
  17. https://www.lexpress.fr/actualite/massacre-de-srebrenica-hommage-aux-victimes_1697855.html
  18. a et b « Arrêt Tribunal international chargé de poursuivre les personnes présumées responsables de violations graves du droit international humanitaire commises sur le territoire de l’ex-Yougoslavie depuis 1991 », sur icty.org.
  19. http://www.icty.org/x/cases/krstic/tjug/fr/010802f.pdf
  20. https://data.bnf.fr/fr/11926666/bruno_tilliette/
  21. https://www.place-publique.fr/index.php/author/bruno/
  22. « Conspué le Cerman anti-fémincide de Florence tourne au fiasco », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  23. « Balance ton corps… », sur Le site des initiatives citoyennes, (consulté le 15 novembre 2019)
  24. '« 'It’s just a literary device. There’s no organization called SCUM. […] women who think a certain way are in SCUM. Men who think a certain way are in the men's auxiliary of SCUM. » http://www.warholstars.org/valerie-solanas-interview.html
  25. http://www.fredzone.org/quand-une-youtubeuse-appelle-a-tuer-les-hommes-et-les-bebes-garcons-938
  26. https://metro.co.uk/2017/01/24/woman-urges-people-to-murder-all-male-babies-6402639/
  27. https://torontosun.com/2017/01/24/vlogger-jenny-mcdermott-on-kill-all-men-and-male-babies-video-just-kidding
  28. https://www.thesun.co.uk/news/2690395/unhinged-feminist-youtuber-issues-crazed-call-for-women-to-kill-all-male-babies-and-any-man-you-see-in-the-streets/
  29. https://www.dailymail.co.uk/femail/article-4150880/Vlogger-Jenny-McDermott-tells-people-kill-men.html
  30. https://www.purebreak.com/news/une-youtubeuse-feministe-lynchee-apres-avoir-appele-a-tuer-tous-les-hommes-et-les-bebes-garcons/146011
  31. https://liverpool.universitypressscholarship.com/view/10.5949/liverpool/9780853236146.001.0001/upso-9780853236146-chapter-3
  32. http://www.erecstebbinsbooks.com/androcide-details
  33. http://www.planetebd.com/comics/urban-comics/y-le-dernier-homme/-/18008.html
  34. Skempis, Marios (2014).
  35. http://thomas.lepeltier.free.fr/cr/dumezil.html
  36. « No Men Beyond This Point », sur myCANAL (consulté le 15 novembre 2019)
  37. « No Men Beyond This Point (VOST) – Films sur Google Play », sur play.google.com (consulté le 15 novembre 2019)
  38. « No Men Beyond This Point, film réalisé par Mark Sawers », sur cinenode.com (consulté le 15 novembre 2019)
  39. https://www.microsoft.com/fr-fr/p/no-men-beyond-this-point/8d6kgx0mddc8
  40. « No men beyond this point | FIFIGROT » (consulté le 15 novembre 2019)