Andrewsarchus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le nom de genre et d'espèce Andrewsarchus mongoliensis a été donné à un crâne fossile d'âge Éocène découvert en Mongolie intérieure en 1923 par Kan Chuen Pao, paléontologue chinois, membre d'une équipe dirigée par son confrère américain Roy Chapman Andrews du Muséum américain d'histoire naturelle[1]. Ce crâne mesure près de 90 cm de long, il s’agit du seul reste fossile trouvé de l’animal à ce jour.

Description[modifier | modifier le code]

Holotype : Crâne d'Andrewsarchus mongoliensis.
Comparaison de la taille de plusieurs « prédateurs » terrestres de différentes périodes de temps géologiques. Chaque segment de grille = 1 m.

Andrewsarchus (API /ɑ̃.dru.zar.kys/) a été décrit comme un carnassier de l'ordre des condylarthres, de la famille des mesonychidés, dernier de cette lignée, décrit comme le plus grand mammifère carnivore terrestre ayant jamais existé. Seul Megistotherium lui aurait disputé cette place. Il mesurait de 3,5 à 4,5 m de long, de 1,5 à 2 m au garrot et pesait entre 800 kg et 1,5 tonne. Dans les plaines de l'Éocène, il se serait nourri de grands herbivores avec lesquels il partageait son environnement.

Dès cette première description d'Andrewsarchus des divergences importantes d'identification existaient entre Roy Chapman Andrews et son collègue et membre de l'équipe Walter Granger qui considérait qu'Andrewsarchus était plutôt un artiodactyle omnivore, proche des porcs[1].

La particularité de ces mesonychidés vient de leur constitution qui ne les rapproche ni des félins ni des canidés. En effet, leurs pieds n'étaient pas terminés par des griffes mais par des sabots, ils faisaient bel et bien partie des ongulés (comme le mouton ou le cheval).

Révision de l'attribution taxonomique[modifier | modifier le code]

Les études récentes (2009) ont exclu Andrewsarcus de la famille des mesonychidés, il est considéré aujourd’hui comme un artiodactyle omnivore, appartenant au clade des Cetacodontamorpha[2], [3], proches des entélodontes, des hippopotames et des cétacés, membres du même clade.

Andrewsarchus dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

On peut en voir une représentation dans le documentaire de la BBC « Sur la terre des monstres disparus ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) http://www.amnh.org/explore/news-blogs/on-exhibit-posts/andrewsarchus-superb-skull-of-a-gigantic-beast
  2. (en) http://www.amnh.org/join-support/promos/rotunda-archives été 2013
  3. (en) M Spaulding et O'Leary MA, Gatesy J, « Relationships of Cetacea (Artiodactyla) Among Mammals: Increased Taxon Sampling Alters Interpretations of Key Fossils and Character Evolution », PLoS ONE, vol. 4,‎ , e7062 (PMID 19774069, PMCID 2740860, DOI 10.1371/journal.pone.0007062, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :