Andrew Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrew Martin
Description de cette image, également commentée ci-après

Andrew Martin à une séance de signature d'autographes.

Données générales
Nom complet Andrew James Robert Patrick Martin
Nom de ring Martin Kane
T.J. Thunder
Test
Big Foot
Andrew "Test" Martin
The Punisher
Nationalité canadienne
Date de naissance ,
Whitby, Ontario
Date de décès (à 33 ans)[1],
Tampa, Floride
Taille 6 6 (1,98 m)[2]
Poids 280 lb (127 kg)[2]
Catcheur (ou catcheuse) mort (e)
Fédérations World Wrestling Federation/Entertainment
Total Nonstop Action Wrestling
Entraîneur Leo Burke[3]
Dory Funk, Jr.[3]
Bret Hart[3]
Carrière pro. 19972009
Annoncé de Toronto, Ontario

Andrew James Robert Patrick Martin (né le à Whitby, Ontario et décédé le à Tampa, Floride) est un catcheur canadien plus connu sous le nom de ring Test, qu'il a utilisé durant sa carrière à la World Wrestling Federation/Entertainment (WWF/WWE).

Durant sa carrière, il détient à deux reprises le championnat hardcore de la WWF et une fois le championnat d'Europe de la WWF ainsi que le championnat intercontinental de la WWF. Il fait aussi équipe avec Booker T avec qui il remporte le championnat du monde par équipe de la World Championship Wrestling[Note 1] ainsi que le championnat du monde par équipe de la WWF. Son contrat avec la WWE prend fin en novembre 2004 et il lutte pendant un an dans diverses fédérations avant de revenir à la WWE. Au cours de son second passage, il est envoyé à ECW on Sci Fi et est à deux reprises challenger pour le championnat de l'ECW avant d'être suspendu après un contrôle positif puis renvoyé en février 2007.

Il fait un bref passage à la Total Nonstop Action Wrestling durant l'été 2007 puis lutte dans diverses fédérations.

Il meurt le à son domicile à la suite d'une overdose.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Martin est un fan de catch depuis l'enfance notamment de Jimmy Snuka, Mr. Perfect, Diesel et Bret Hart[4]. Un soir, il rencontre Hart dans un restaurant et il décide de l'entraîner[4]. Martin entre alors au Donjon, la salle d'entraînement situé au sous-sol de la résidence de la famille Hart, où il côtoie Adam Copeland et Jason Reso qui sont alors élèves comme lui[4]. Il débute le 26 octobre 1997 à l'International Wrestling Alliance sous le nom de Martin Kane et remporte un match face à Jamal Hughes puis une bataille royale le même jour[5].

World Wrestling Federation/Entertainment (1998-2004)[modifier | modifier le code]

Martin signe un contrat avec la World Wrestling Federation (WWF) et rejoint le dojo de Dory Funk, Jr. pour parfaire sa formation[4].

Il apparait pour la première fois dans une émission de la WWF le 21 décembre 1998 à Raw is War[2]. Ce jour là, il rejoint la Corporation, un clan dont le leader est Mr. McMahon, et il fait équipe avec The Rock avec qui il affronte Triple H et X-Pac[6]. Ce match se termine sans vainqueur après l'intervention de Kane qui attaque Triple H et X-Pac[6].

Au printemps 1999, il quitte la Corporation pour se mettre en équipe avec Mankind, Big Show et Ken Shamrock dans l'Union. Lors d'un épisode de RAW, Test fait face à Val Venis qui effectuait ses débuts à la WWF. Il se bat ensuite contre Shane McMahon pour sa sœur, Stephanie, qui se terminera au SummerSlam 1999[7]. Toujours en 1999, il fait équipe avec Shane McMahon contre les Means Street Posse. En octobre 1999, Test et Stephanie doivent se marier dans un RAW mais Triple H gâche la cérémonie et montre une vidéo où il a drogué Stephanie et où ils se sont mariés. En décembre, il gagne la ceinture hardcore jusqu'en février[8]. En mars 2000, il forme avec Albert et Trish Stratus la T & A[9]. En 2001, Test remporte le titre européen[10]. Mais le groupe se sépare quelques mois après que Test a attaqué Albert. Une semaine plus tard, il affronte Chris Benoit pour le titre intercontinental mais perd le match après une intervention de Trish. Lors de l'invasion, il se range du côté de l'Alliance et de Shane McMahon contre la WWF et Vince. Juin 2001, il remporte le championnat hardcore et le perd rapidement[8]. Aux Survivor Series 2001, il perd le WWE Intercontinental Championship face à Edge[11]. Il forme les Un-Americans (Anti-américains) avec Lance Storm et Christian. Les Un-Americans se séparent après des matchs contre Hulk Hogan, Edge, Booker T, Goldust ou encore Kane. 2003 arrive et Test se fait accompagner par Stacy Keibler et entame une guerre contre "Big Poppa Pump" Scott Steiner et des matchs à Bad Blood ou Unforgiven où il remporte le droit d'utiliser Steiner et Stacy Keibler comme valet.

World Wrestling Entertainment[modifier | modifier le code]

Test lors de December to Dismember en 2006.

Test était censé prendre part au Royal Rumble 2004 mais ne se montra pas. En réalité, il fut attaqué par Mick Foley en coulisses qui prit sa place de numéro 21. Le 22 mars 2006, la WWE a annoncé qu'Andrew Martin a verbalement accepté de retourner à la WWE après avoir compétitionné dans des combats d'avant-show de RAW et SmackDown!.

Extreme Championship Wrestling[modifier | modifier le code]

Des annonces sur le retour de Test ont été diffusées à ECW sur Sci-Fi. Il a fait ses débuts le 4 juillet 2006 à la ECW en battant Al Snow. Sa première histoire à la ECW consiste en un angle entre les anciennes stars de la ECW et les nouvelles. Il fait équipe avec Mike Knox pour rivaliser contre Tommy Dreamer et The Sandman.

Au Royal Rumble 2007 il perd un match de championnat de la ECW contre Bobby Lashley[12]. Le 18 février 2007, il est exclu à la suite d'une violation du programme antidrogue. Le 28 février 2007, la WWE annonce qu'elle vient de libérer Test de son contrat avec la compagnie. C'est la deuxième fois que Test est renvoyé de la WWE. Ce même mois il est contrôlé positif aux tests anti-dopage menés par la WWE et a un accident de voiture. Dans un commentaire posté après sa libération de contrat, Test s'est dit « heureux de sa libération de contrat, après que l'enthousiasme de rejoindre l'ECW se fut dissipé avec le départ de Paul Heyman ».[réf. nécessaire] Une autre raison est que Andrew Martin fut renvoyé à la suite d'un accident de voiture où il était responsable et pour insubordination envers ses patrons après le départ de Paul Heyman.

Total Nonstop Action Wrestling (2007)[modifier | modifier le code]

Un an après son renvoi de la WWE Andrew "Test" Martin travaille à la Total Nonstop Action Wrestling, il a été vu pour la première fois pour aider Abyss contre Tyson Tomko, AJ Styles et Christian Cage. Son premier match était un Doomsday Chamber of Blood à TNA Hard Justice en 2007. Il faisait équipe avec Sting et Abyss. Puis il va à la AWR où il catche avec Rob Van Dam, Sabu, René Duprée, The Sandman et plein d'autres catcheurs.

Circuit indépendant[modifier | modifier le code]

Il apparaît en 2008 à la AWR face à René Duprée à Paris.

Décès[modifier | modifier le code]

Andrew Martin est mort le 13 mars 2009 à la suite d'une overdose accidentelle d'oxycodone, analgésique classé au rang des stupéfiants[13].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Wild West Wrestling
    • 1 fois WWW Heavyweight Champion[14]
  • Future of Wrestling
    • 1 fois FOW Tag Team Championship avec MVP

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 d'Andrew Martin[22]
Année 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Rang 146 en augmentation103 en augmentation37 en diminution40 en diminution44 en diminution104 Non classé 253 en augmentation150

Autres médias[modifier | modifier le code]

Il participe à Fear Factor avec d'autres lutteurs de la WWE : Jeff Hardy, Matt Hardy, Lita, Molly Holly et Jacqueline Moore pour l'association American Cancer Society[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 2001, la World Wrestling Federation utilise ce titre de la World Championship Wrestling après le rachat de cette fédération.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Former WWE Wrestler Andrew 'Test' Martin Found Dead in Tampa Apartment », sur Fox News, (consulté le 6 mars 2016).
  2. a, b et c (en) « Profil de Andrew Martin », sur Online World of Wrestling (consulté le 8 juillet 2009)
  3. a, b et c (en) « Profil de Test », sur Cagematch (consulté le 6 mars 2016).
  4. a, b, c et d (en) Greg Oliver, « SLAM! Wrestling Canadian Hall of Fame: Test », sur Slam! Wrestling (consulté le 6 mars 2016).
  5. (en) « IWA », sur Cagematch (consulté le 11 mars 2016).
  6. a et b (en) Kevin Kindelberger, « WWF RAW 12/21/1998 », sur Wrestling Recaps (consulté le 28 mai 2017)
  7. (en) « Résultats SummerSlam 1999 », sur Online World of Wrestling (consulté le 3 novembre 2009)
  8. a et b (en) « Historique du WWE Hardcore Championship », sur WWE (consulté le 8 juillet 2009)
  9. (en) « Profil de T & A », sur Online World of Wrestling (consulté le 2 août 2009)
  10. a et b (en) « WWF European Champion - Test », sur WWE (consulté le 8 juillet 2009)
  11. (en) « Résultats Survivor Series 2001 », sur Online World of Wrestling (consulté le 3 novembre 2009)
  12. (en) « Résultats Royal Rumble 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 3 novembre 2009)
  13. (en) « Test killed by 'Hillbilly heroin' », sur The Sun, (consulté le 8 juillet 2009)
  14. (en) « SLAM! Wrestling Canadian Hall of Fame: Test », sur SLAM! Wrestling (consulté le 4 novembre 2009)
  15. (en) « WWF Intercontinental Champion - Test », sur WWE (consulté le 8 juillet 2009)
  16. (en) « Historique du WWF Hardcore Championship », sur WWE (consulté le 16 septembre 2009)
  17. (en) « WWF World Tag Team Champion - Test », sur WWE (consulté le 8 juillet 2009)
  18. (en) « WCW World tag team title history », sur Solie (consulté le 8 juillet 2009)
  19. (de) « Awards der Pro Wrestling Illustrated 2001 », sur Genickbruch (consulté le 28 mai 2017)
  20. (de) « Awards der Pro Wrestling Illustrated 2002 », sur Genickbruch (consulté le 28 mai 2017)
  21. (de) « Awards der Pro Wrestling Illustrated 2003 », sur Genickbruch (consulté le 28 mai 2017)
  22. (en) « PWI Ratings for Test », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 28 mai 2017)
  23. (en) « WWF Superstars on NBCs Fear Factor », sur Online World of Wrestling, (consulté le 9 juin 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :