Andrew Dasburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Andrew Dasburg
Andrew-Dasburg.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
TaosVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Conjoint
Grace Mott Johnson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Site web

Andrew Michael Dasburg, né le et mort le , est un peintre américain moderniste et "l'un des premiers leaders en Amérique représentant le cubisme"[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrew Dasburg est né en 1887 à Paris. Il a émigré d'Allemagne à New York avec sa mère, veuve en 1892. Après une grave blessure, il a passé le temps de sa convalescence à faire de l'esquisse[1]. En 1902, il rejoint l'Art students League de New York grâce à une bourse[2], où il a été formé par Kenyon Cox[3]. Au sein de la Ligue de l'école d'été à Woodstock, New York, il a étudié les paysages sous Birge Harrison[1]

En 1909 il visite Paris et rejoint le cercle d'artistes modernistes qui y résident, dont Morgan Russell, Jo Davidson et Arthur Lee. Lors d'un voyage à Londres, la même année, il épouse la sculptrice Grace Mott Johnson. Grace retourne aux États-Unis au début de l'année suivante, mais Andrew Dasburg reste à Paris où il rencontre Henri Matisse, Gertrude Stein et Leo Stein, et devient influencé par les peintures de Cézanne et le Cubisme[4]. Il devient bientôt un ardent promoteur du style Cubiste[1].

Il retourne à Woodstock, New York en août, lui et Johnson deviennent des membres actifs de la communauté artistique. En 1911 leur fils Alfred, naît la même année que la première exposition de Dasburg[2]. Dasburg présentaient trois peintures  à l'huile et une sculpture[1] au "salon International de l'Art Moderne", plus connu à l'Armory Show, qui a ouvert au 69e Régiment Armurerie de la ville de New York en 1913 et a suscité l'étonnement dans l'art moderne New-Yorkais[5]. Les trois huiles d'orientation cubiste affichées en 1913 ont été considérées comme des "audace expérimentale"[6] Dans les années qui ont suivi Armory Show, les œuvres de Dasburg ont été exposées avec celles d'autres Modernistes à la galerie 291 d'Alfred Stieglitz[7].

À l'Armory show, Dasburg exposé la seule sculpture qu'il a réalisée.

« I asked him if I could cut it which he was glad – we were very close friends. So I carved a head and it must have been an awful-looking thing. At the time, I called it Lucifer, looked like Lucifer. At the Armory Show, they put it right up at the entrance as you came in, and here was this head on a stand[8]. »

Dasburg et Johnson ont vécu séparés la plupart du temps durant leur mariage. En 1917, ils s'étaient séparés et Dasburg a commencé à enseigner la peinture à Woodstock et à New York. En 1918, il a été invité à Taos, Nouveau-Mexique, par Mabel Dodge Luhan, et au retour en 1919, Johnson l'a rejoint pour un temps[4]. Après avoir déménagé à Santa Fe, Nouveau-Mexique, en 1921, Dasburg a intégré les styles de construction cubiques traditionnels du le Nouveau-Mexique dans son art Cubiste[9]. On peut en voir un exemple dans son tableau "Maison à Taos" (Taos Houses) de 1926, qui représente une vue du village d'altitude de Taos, avec les montagnes en arrière plan (New Mexico Museum of Art, Santa Fe (Nouveau-Mexique)).

En 1933, il épouse la poétesse Mary Channing "Marina" Wister, la fille d'Owen Wister[10],[11],[12]

Dasburg meurt à son domicile à Taos, Nouveau-Mexique le 13 août 1979 à l'âge de 92 ans[6].

Les distinctions et les honneurs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Steve Shipp, American Art Colonies, 1850-1930: A Historical Guide to America's Original Art Colonies and Their Artists, Greenwood Press, (ISBN 0-313-29619-7, lire en ligne)
  2. a et b « Andrew Michael Dasburg » (consulté le 25 septembre 2007) : « Andrew Dasburg was one of the leading Modernists in New Mexico for sixty years. A student of Robert Henri, an acquaintance of Matisse and a contributor to the famous 1913 Armory Show, his artistic credentials are sterling and his following devoted. »
  3. The Letters of Gertrude Stein and Carl Van Vechten 1913-1946, Columbia University Press, (ISBN 0-231-06430-6, lire en ligne)
  4. a et b Corley, Erin, A Finding Aid to the Andrew Dasburg and Grace Mott Johnson Papers, 1833-1980 (bulk 1900-1980), Archives of American Art, Smithsonian Institution.
  5. Andrew Michael Dasburg, artnet.
  6. a et b (en) « Andrew Dasburg, Cubist Painter, Dies. Said to Be Last Surviving Artist of the Armory Show of 1913. », New York Times,‎ (lire en ligne) :

    « Andrew Dasburg, a painter who was said to be the last survivor of the artists who contributed work to the Armory show of 1913, died yesterday in Taos, N.M. He was 92 years old. »

  7. Corley, Erin, A Finding Aid to the Andrew Dasburg and Grace Mott Johnson Papers, 1833-1980 (bulk 1900-1980), Archives of American Art, Smithsonian Institution.
  8. Archives of American Art, Oral history interview with Andrew Dasburg, 26 March 1974 (interviewed by Paul Cummings)
  9. Zimmer, William.
  10. Staff. "Dispatches", Time (magazine), March 13, 1933. Accessed November 21, 2015. "Married. Mary Channing Wister, poetess daughter of Novelist Owen Wister; and Painter Andrew Michael Dasburg, 45, Guggenheim Fellow; in Philadelphia."
  11. Staff. "MISS MARY C. WISTER BETROTHED TO ARTIST; Daughter of Owen Wister, the Novelist, and Herself a Poet to Wed Andrew Dasburg.", The New York Times, February 7, 1933. Accessed November 25, 2015. ""The engagement of Miss Mary Channing Wister, daughter of Owen Wister, the novelist, to Andrew Dasburg, an artist of Santa Fe, N. M., was announced today."
  12. Conrad, Joseph; Karl, Frederick Robert; and Davies, Laurence. The Collected Letters of Joseph Conrad, Volume 7, p. lxi. Cambridge University Press, 1983. (ISBN 9780521561969). Accessed November 25, 2015. "(Mary Channing) 'Marina' WISTER (1899-1970), the eldest child of the American novelist Owen Wister and civic activist Mary Channing Wister, published three books of poems.... Married to the New Mexico painter Andrew Dasburg in 1933, she settled in Taos, and in addition to writing poetry and music was involved in asserting the rights of native people."
  13. « History of the American Art Collection of the Los Angeles County Museum of Art », Los Angeles County Museum of Art (consulté le 31 octobre 2007) : « It turned out to be an important event for the art world of Los Angeles and also for the museum’s collection, to which were added not only the purchase prize paintings-William Wendt’s Where Nature’s God Hath Wrought, John Carroll’s Parthenope, Andrew Dasburg’s Tulips, Guy Pène du Bois’s Shops, and Diego Rivera’s Flower Day --but also Bernard Karfiol’s Seated Figure and Eugene Savage’s Recessional. »
  14. (en) « International Exhibition », TIME magazine,‎ (lire en ligne) :

    « Third prize ($500) was given to Andrew Dasburg of Santa Fe. He had painted a table, on which a vase was full of poppy petals, heaped on the canvas like the bright blood of an immortal. »

  15. (en) « Guggenheim Fellowships », TIME magazine,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]