Andreas Achenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Andreas Achenbach
Image dans Infobox.
Andreas Achenbach par Adolf Dauthage (lithographie) , 1883.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
DüsseldorfVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Maîtres
Lieux de travail
Mouvements
Fratrie
Distinctions
Pour le Mérite pour les sciences et arts (d)
Ordre bavarois de Maximilien pour la science et l'art ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Andreas Achenbach, né le à Cassel et mort le à Düsseldorf, est un peintre paysagiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Andreas Achenbach fut élève de Wilhelm von Schadow et de Lessing[1] à Düsseldorf entre 1827 et 1835. Entreprenant de nombreux voyages en Hollande (en 1832, 1840, 1847 et 1851), en Scandinavie (en 1833 et 1839) et en Italie (en 1843 et 1845), il perfectionne lors de ses séjours sa technique du paysage. Installé à Düsseldorf en 1846, il fut très influent auprès de l'école de Düsseldorf dont il devint une personnalité majeure. Il est influencé par Louis Gurlitt.

Son frère, Oswald Achenbach, fut aussi peintre. Il est inhumé au cimetière du Nord de Düsseldorf. L'ange de sa tombe a été sculpté par Karl Janssen (de).

Galerie[modifier | modifier le code]

Il participe à de nombreux salons et expositions : au salon de Munich de 1883 il reçoit la médaille d'or[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Oskar Berggruen: Die Jahresausstellung im Wiener Künstlerhaus. In: Zeitschrift für bildende Kunst. 11. Band. Beiblatt Kunst-Chronik. Seemann, Leipzig 1876, Sp. 556.
  • Ralf Kern (de): Oswald Achenbach: Ein Düsseldorfer malt Italien. LIT Verlag, Münster 2009, (ISBN 978-3-643-10081-8).
  • Karl Koetschau: Vorwort zum Ausstellungskatalog. In: Untermalungen, Skizzen, Studien, Aquarelle und Zeichnungen Oswald Achenbachs. Bagel, Düsseldorf 1916.
  • Andreas und Oswald Achenbach: Das A und O der Landschaft. Ausstellungskatalog Kunstmuseum Düsseldorf, Hamburg, Linz 1997/98. Hrsg. v. Martina Sitt. Wienand, Köln 1997, (ISBN 3-87909-549-3).
  • Kindlers Malerei Lexikon. Band 1. DTV, München 1976, (ISBN 3-423-05956-7).
  • Hans Paffrath (Hrsg.): Lexikon der Düsseldorfer Malerschule 1819–1918. Band 1: Abbema–Gurlitt. Herausgegeben vom Kunstmuseum Düsseldorf im Ehrenhof und von der Galerie Paffrath. Bruckmann, München 1997, (ISBN 3-7654-3009-9), S. 48–53.
  • (de) Eberhard Hanfstaengl, « Achenbach, Oswald », dans Neue Deutsche Biographie (NDB), vol. 1, Berlin 1953, Duncker & Humblot, p. 31 (original numérisé).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commissariat général de l'exposition, La peinture allemande à l'époque du romantisme Paris, Editions des musées nationaux, 1976, 242 p., p. 3-4 Le commissariat général de l'exposition était composé de Werner Hofman, Youri Kouznetsov, Michel Laclotte, Hans Joachim Neidhardt, avec la collaboration de Jean-Pierre Cuzin Dominique Didier, Elisabeth Walter
  2. An., « Allemagne, Munich 13 août », Courrier de l'art : chronique hebdomadaire des ateliers, des musées, des expositions, des ventes publiques,‎ (Gallica ark:/12148/bpt6k5567227c)