Andrea Sacchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Andrea Sacchi
Image dans Infobox.
Carlo Maratta, Le Peintre Andrea Sacchi (vers 1661),
Madrid, musée du Prado.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Lieux de travail
Mouvement
Enfant
Giuseppe Sacchi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Andrea Sacchi né le à Nettuno, dans la province de Rome, dans le Latium et mort dans la même ville le ) est un peintre italien du mouvement baroque, actif à Rome.

Son style a influencé une génération d'artistes dont les peintres Nicolas Poussin et Giovanni Battista Passeri, les sculpteurs Alessandro Algardi et François Duquesnoy et son biographe et contemporain Giovanni Bellori.

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrea Sacchi est le fils de Benedetto Sacchi, un peintre mineur. Cependant et d’après la biographie d’Ann Sutherland Harris datant de 1977, il serait le fils naturel de Niccolo’ Pellegrini da Fermo. Benedetto Sacchi ne serait que son fils adoptif.

La Vision de saint Romuald (vers 1631), Rome, Pinacothèque vaticane.

Il est envoyé à l’école de Giuseppe Cesari, dit il Cavalier D’Arpino, où il apprend à peindre en copiant les oeuvres de Raphaël, de Polidoro da Caravaggio, les statues et les marbres antiques.

Il entre dans l'atelier de Francesco Albani, dont il fut le dernier élève et qui le met en contact des frères Agostino, Annibale et Lodovico Carracci.

Parti à Rome en 1621, il y passe la majeure partie de sa vie. Avec Pierre de Cortone (1596-1669), dont il fut le rival, il est actif dans le cercle de Cassiano Dal Pozzo et du cardinal Antonio Barberini (1569-1646) qui le commissionne pour l'église des Capucins et au palais Barberini.

En 1628, sous la direction de Pierre de Cortone, il travaille avec Andrea Camassei (1602-1649) pour la décoration de la galerie de la propriété de Tumoleto de Fassano, que le cardinal Giulio Cesare Sacchetti (1586-1663) a achetée en 1620 au florentin Vincenzo Mazzingli à Castel Fusano.

Il semble qu'une controverse l'opposa à Pierre de Cortone, après quoi il voyage à Venise et à Parme et étudia les travaux du Corrège.

Deux de ses travaux majeurs se trouvent au Vatican.

Son fils illégitime, Giuseppe Sacchi, meurt jeune après avoir produit quelques œuvres remarquables.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (nl) Cornelis de Bie, Het Gulden Cabinet, 1662, p. 296.
  • (en) Ann Sutherland Harris, «Andrea Sacchi`s Portrait of a Cardinal», 1969 (en ligne).
  • (en) Ann Sutherland Harris, « Drawings by Andrea Sacchi: additions and problems », Master Drawings, no 4, 1971, pp. 384-391.
  • (en) Ann Sutherland Harris, Andrea Sacchi. Complete edition of the paintings with a critical catalogue, Oxford, 1977.
  • (it) Antonio d'Avossa, Andrea Sacchi, Rome, 1985.
  • Christophe Marcheteau de Quinçay, « Didon abandonnée d'Andrea Sacchi », L'Œuvre en question, no 4, Caen, 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :