Andrea Previtali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trône de grâce, église de Santa Maria della Consolazione, Almenno San Salvatore.
Portrait de jeune homme au bonnet noir, Fondation Bemberg, Toulouse, France.

Andrea Previtali parfois dit le Cordeliaghi (Berbenno, vers 1480 - Bergame, 1528) est un peintre de la Renaissance italienne rattaché à l'école vénitienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrea Previtali est né dans un petit bourg des alentours de Bergame, dans le nord de l'Italie, vers 1480. Présentant tôt des capacités pour le dessin, il est envoyé à Venise, grand foyer culturel du nord de l'Italie, afin de recevoir une formation de peintre.

Il devint élève dans l'atelier du célèbre Giovanni Bellini. Ses premières réalisations, des paysages et des portraits, sont marquées par l'influence de Bellini mais aussi des plus grands peintres vénitiens de l'époque, Vittore Carpaccio, Giorgione et Palma l'Ancien, artistes que Previtali a pu rencontrer lors de son séjour à Venise. Vers 1511, il est de retour à Bergame où il commence à peindre des œuvres qui sont empruntes de l'influence de Lorenzo Lotto. Peintre prolifique, Previtali peint surtout des tableaux à sujet religieux qui ornent parfois encore les églises de la région de Bergame, sans renoncer pour autant à ses portraits, très raffinés grâce à leur belle luminosité et à un sens aigu du réalisme.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Quatre Allégories, v. 1490, huile sur panneau, 32 × 22 cm, Gallerie dell'Accademia de Venise
    • Prudence
    • Fortune ou Mélancolie
    • Persévérance
    • Mensonge ou Sagesse
  • Vierge à l'Enfant et donateur, 1504, huile sur bois, 63 × 54 cm, Musées civiques de Padoue
  • Mariage mystique de sainte Catherine, v. 1505, bois, 70 × 85 cm, Église San Giobbe, Venise [1]
  • Sainte Famille avec Jean Baptiste, saint Jacques majeur et deux donateurs[2], v. 1508, huile sur peuplier, 72 × 114 cm, Kunsthistorisches Museum, Vienne
  • Annonciation, v. 1508, sanctuaire de Santa Maria di Meschio, Vittorio Veneto
  • Portrait d'homme, 1508-1510, Huile sur bois de pin, 33 × 27 cm, Kunsthistorisches Museum, Vienne
  • Nativité, 1515-1520, toile, 133 × 215 cm, Gallerie dell'Accademia de Venise[1]
  • Madonna Baglioni (Madonna con il Bambino tra Santi), 1515-1520, huile sur panneau, 87 × 119 cm, Académie Carrara, Bergame
  • Noyade de l'armée du Pharaon dans la mer Rouge, 1515-1520, toile, 132 × 213 cm, Gallerie dell'Accademia de Venise[1]
  • Vierge à l'Enfant, v. 1515, peinture, El Paso Museum of Art
  • Conversation sacrée Casotti (Académie Carrara, Bergame) ;
  • Saint Benoît sur la cathèdre et saints (Cathédrale de Bergame) ;
  • Couronnement de la Vierge (Accademia di Brera, Milan) ;
  • Vierge à l'Enfant adorée par deux anges (National Gallery, Londres, Royaume-Uni) ;
  • Vierge à l'Enfant avec les saints Jean-Baptiste et Catherine (National Gallery, Londres) ;
  • Vierge à l'Enfant avec un religieux en prière et sainte Catherine (National Gallery, Londres) ;
  • Vierge à l'Enfant avec une branche d'olivier, huile sur panneau, 50 × 66 cm, National Gallery, Londres
  • Salvator mundi, huile sur peuplier, 62 × 53 cm, National Gallery, Londres
  • Scène des églogues de saint Thébald (National Gallery, Londres) ;
  • La Béatitude du Christ (National Gallery, Londres) ;
  • Portrait d'homme (recto) et Memento mori (verso), bois, 238 × 180 cm, Museo Poldi Pezzoli, Milan
  • Portrait de jeune homme au bonnet noir (Fondation Bemberg, Toulouse, France).
  • Le Repos pendant la fuite en Égypte (The Faringdon Collection at Buscot Park, Oxfordshire, Royaume-Uni) ;
  • Saint Antoine abbé, saint Christophe et saint Nicolas de Tolentino (Alzano Lombardo, Museo d'Arte Sacra S.Martino)
  • Transfiguration[3], huile sur panneau, 148 × 138 cm, Pinacothèque de Brera, Milan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Editions Place des Victoires,‎ , 605 p. (ISBN 978-2-8099-0019-4), p.230-231
  2. Sainte Famille, Vienne
  3. Transfiguration, Milan

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jane Turner (sous la direction de), The Dictionary of Art. 25, pp. 569-570. New York, Grove, 1996. ISBN 1-884446-00-0

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :