Andrea De Jorio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrea De Jorio (1769-1851) était un professeur, un archéologue et un linguiste italien né sur l'île de Procida dans le golfe de Naples, en Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gravure parue dans La mimica degli antichi investigata nel gestire napoletano (1832)

De Jorio fut chanoine de la cathédrale de Naples, il écrivit à propos des plus récentes découvertes sur l'antiquité classique près de Naples, comme Pompéi, Herculanum et Cumae. Il est plus connu pour son livre, La mimica degli antichi investigate nel gestire napoletano, publié en 1832 et qui était la première œuvre étudiant la gestuelle napolitaine et qui reste la référence pour les ouvrages du même genre. Le livre rapporte la continuité, des temps classiques jusqu'au présent, en montrant les similarités entre la gestuelle de la Grèce antique, observée sur d'anciens vases grecs, et la gestuelle des Napolitains actuelle. Le volume a été réédité trois fois en Italie et une traduction a été faite en anglais par Adam Kendon. Il n'existe pas de version française.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Andrea De Jorio, La mimica degli antichi investigata nel gestire napoletano : del canonico Andrea de Jorio, Dalla stamperia e cartiera del Fibreno,‎ 1832, 380 p. (lire en ligne, présentation en ligne).