Andrea Argoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrea Argoli
Andrea Argoli.jpg

Andrea Argoli

Biographie
Naissance
Décès
Activités
Page de titre de l'édition de 1659 du Ptolemaeus parvus

Andrea Argoli (Tagliacozzo, 1570 - Padoue, 1659) est un mathématicien italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrea Argoli étudia la philosophie, la médecine et l'astrologie. Il enseigna les mathématiques à « La Sapienza » à Rome de 1622 à 1627. Ses ennemis tirèrent avantage de sa faiblesse pour le persécuter, et il fut obligé de se retirer à Venise, où le Sénat lui fit un accueil honorable, lui fournit des instruments pour ses observations, et le nomma professeur de mathématiques à l'université de Padoue en 1632.

Vers 1640, il fut fait chevalier de Saint-Marc, et mourut en 1653 à l'âge de 81 ans.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ptolemaeus parvus, 1652
  • De Diebus criticis, Astronomicorum lib. manus, problemata astronomica
  • Primi mobilis Tabulæ, Padoue, 2 vol. in-4°, 1644, avec le portrait de l'auteur
  • Observations sur la comète de 1653, imprimées en latin, 1653
  • Ephemerides exactissimae caelestium motuum ad longitudinem Almae Urbis, et Tychonis Brahe hypoteses, ad deductas è Coelo accuratè observationes Ab Anno MDCXLI ad Annum MDCC. Lugduni, J.A. Huguetan, 1659, 2 vols. Ces éphémérides couvrent les années 1641 à 1670. En tête du premier volume se trouve également son Astronomicorum, dans lequel Argoli propose son propre système géocentrique du monde.

Source[modifier | modifier le code]

Louis Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne (35 vol. 1773-1858)

Liens externes[modifier | modifier le code]