Andreï Zaïontchkovski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andreï Zaïontchkovski
Image illustrative de l'article Andreï Zaïontchkovski

Naissance
Décès
Moscou
Origine Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Arme génie
Grade Général
Commandement 85e régiment d'infanterie de Vyborg
Régiment des chasseurs de la garde
2e brigade d'infanterie sibérienne
1re brigade d'infanterie de la Garde
30e corps d'armée
armée de la Dobroudja
Conflits Guerre russo-japonaise
Première Guerre mondiale
Guerre civile russe
Distinctions Ordre de Saint-Vladimir Ire classe Ordre de Saint-Vladimir IIe classe Ordre de Saint-Vladimir IIIe classe
Ordre de Sainte-Anne Ire classe Ordre de Sainte-Anne IIe classe Ordre de Sainte-Anne IIIe classe
Ordre de Saint-Stanislas Ire classe Ordre de Saint-Stanislas IIe classe Ordre de Saint-Stanislas IIIe classe
pistolet d'or

Andreï Medardovitch Zaïontchkovski (en russe Андре́й Меда́рдович Зайончко́вский) est un général russe, né le et mort le , qui combattit durant la Première Guerre mondiale puis passa au service du régime soviétique.

Formation[modifier | modifier le code]

Étudiant de l'Académie du génie Nicolas en 1882, il sert dans le 5e bataillon de sapeurs puis poursuit ses études à l'École militaire d'état-major Nicolas en 1888. Il sert à différents postes d'état-major à Saint-Pétersbourg, puis comme chef d'état-major de la 2e division de cavalerie de la Garde.

Pendant la guerre russo-japonaise, il commande le 85e régiment d'infanterie de Vyborg puis la 2e brigade d'infanterie sibérienne qui était de la 3e division d'infanterie sibérienne. Dans ce cadre, il est distingué par un pistolet d'or, l'Ordre de Saint-Vladimir de 3e classe avec épées et l'Ordre de Saint-Stanislas de 1re classe avec épées.

Il commande le Régiment des chasseurs de la garde à partir du 18 février 1906 jusqu'au 7 octobre 1908 ; il passe alors au commandement de la 1re brigade d'infanterie de la Garde.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Début des opérations en Dobroudja du 1er au 19 septembre 1916

Pendant la Première Guerre mondiale en Europe de l'Est, il commande d'abord la 37e division d'infanterie puis, à partir du 27 mars 1915, le XXXe corps d'armée, puis, à partir du 12 août 1916, le XLVIIe corps. Lors de l'entrée de la Roumanie dans la Première Guerre mondiale aux côtés de la Russie, le 27 août 1916), le XLVIIe corps est envoyé sur le front roumain pour tenir la frontière roumano-bulgare en Dobroudja du sud. La contrepartie offerte par le tsar à l'entrée en guerre de la Roumanie était d'envoyer des troupes sur le front roumain et de ne pas assujettir les troupes roumaines au commandement russe. Cependant, l'armée russe de Dobroudja (en) est repoussée à la seconde bataille de Cobadin (en) (19-15 octobre 1916) par la 3e armée bulgare (en) augmentée de renforts allemands et ottomans, et doit se replier au nord du Danube. Le 19 octobre 1916, Andreï Zaïontchkovski est relevé de son commandement et remplacé par Dmitri Chtcherbatchiov ; l'armée russe du Danube, augmentée du 6e corps de cavalerie, devient la 6e armée russe (de). Andreï Zaïontchkovski reçoit le commandement du XVIIIe corps.

Période soviétique[modifier | modifier le code]

Il quitte l'armée avant la révolution d'Octobre. En 1918, il s'engage dans l'Armée rouge et sert pendant la guerre civile russe, occupant plusieurs fonctions d'état-major. De 1922 à 1926, il enseigne à l'Académie militaire de l'Armée rouge qui devient en 1925 l'Académie militaire Frounzé. D'après le journal intime d'un contemporain, il travaille pour la police secrète soviétique tout en dirigeant en secret un groupe monarchiste clandestin, le « Trust »[1]. Il rédige plusieurs ouvrages.

Il repose au Couvent de Novodievitchi non loin d'Alexeï Broussilov, autre général d'ancien régime passé au service de l'Union soviétique.

Tombe d'Andreï Zaïontchkovski
Exemple d'un de ses écrits : un plan de la Bataille de Komarow.

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • Manuel de tactique appliquée (Учебник прикладной тактики), fascicules 1—2, 1899—1900).
  • La défense de Sébastopol, seconde édition, 1904.
  • Guide historique de Sébastopol, (Исторический путеводитель по Севастополю), Saint-Pétersbourg, 1907
  • Les années de guerre à l'est (1853-1856) dans le cadre de la situation politique actuelle (1913) (Восточная война 1853—56 гг. в связи с современной ей политической обстановкой), tomes 1—2, 1908—1913.
  • Grandes lignes stratégiques de la guerre de 14-18, tome VI : front sud-ouest en mai 16 à la fin de la guerre, édition de 1923, (Стратегический очерк войны 1914—1918 гг. Часть VI. Период от прорыва юго-* Grandes lignes stratégiques de la guerre de 14-18, tome VII : campagne de 1917, édition de 1923 (западного фронта в мае 1916 до конца войны).
  • Guerre mondiale 1914-1918, Moscou, 1924, (Стратегический очерк войны 1914—1918 гг. Часть VII. Кампания 1917 г.).
  • Préparation de la Russie à une guerre impérialiste : les plans de la guerre, édition militaire, 1926, (Подготовка России к империалистической войне: Планы войны.).
  • Préparation de la Russie à une guerre impérialiste : les plans de l'état-major, édition militaire,(Подготовка России к мировой войне в международном отношении).
  • La guerre mondiale : la période des manœuvres 14-15, sur le théâtre européen, édition militaire, 1929,(Мировая война. Маневренный период 1914—1915 гг. на русском (европейском) театре.).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Time of Troubles: The Diary of Iurii Vladimirovich Got'e: Moscow, July 8, 1917 to July 23, 1922, ed. and trans. Terence Emmons (Princeton Univ Pr, 1988, p. 92