Andreï Tikhonov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tikhonov.
Andreï Tikhonov
image illustrative de l’article Andreï Tikhonov
Andreï Tikhonov en 2013.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Russie Krylia Sovetov Samara (entraîneur)
Biographie
Nom Andreï Valerievitch Tikhonov
Nationalité Drapeau : URSS Soviétique
Drapeau : Russie Russe
Naissance (47 ans)
Lieu Korolev
Taille 1,77 m (5 10)
Poste Attaquant / Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1980-1987 Drapeau : URSS Vympel Kaliningrad
1987-1988 Drapeau : URSS Trudovyé Rezervy
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1991 Drapeau : URSS Vympel Kaliningrad 032 (33)
1992 Drapeau : Russie Titan Reoutov 018 (10)
1992-2000 Drapeau : Russie Spartak Moscou 262 (90)
2000-2004 Drapeau : Russie Krylia Sovetov 118 (21)
2000 Drapeau : Israël Maccabi Tel-Aviv 008 0(1)
2004-2007 Drapeau : Russie FK Khimki 121 (45)
2008 Drapeau : Russie Krylia Sovetov 029 0(7)
2009 Drapeau : Kazakhstan Lokomotiv Astana 028 (12)
2010 Drapeau : Russie FK Khimki 030 0(2)
2011 Drapeau : Russie Spartak Moscou 002 0(0)
2012 Drapeau : Russie Sparta Chtchiolkovo 004 0(0)
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
1996-2000 Drapeau : Russie Russie 029 0(1)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2012-2013 Drapeau : Russie Sparta Chtchiolkovo 16v 02n 05d
2016-2017 Drapeau : Russie Ienisseï Krasnoïarsk 62v 07n 15d
2017- Drapeau : Russie Krylia Sovetov 31v 04n 10d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 30 mai 2018

Andreï Valerievitch Tikhonov (en russe : Андрей Валерьевич Тихонов), né le 16 octobre 1970 à Kaliningrad (aujourd'hui Korolev) dans l'oblast de Moscou, est un footballeur international russe ayant évolué aux postes d'attaquant et de milieu de terrain entre 1991 et 2012 avant de se reconvertir comme entraîneur. Il est l'actuel entraîneur du Krylia Sovetov Samara.

En tant que joueur, Tikhonov est notamment connu pour son passage au Spartak Moscou avec qui il remporte huit fois le titre de champion de Russie entre 1992 et 2000 ainsi que deux fois la Coupe de Russie en 1994 et 1998, étant par ailleurs élu meilleur joueur de Russie par les journaux Football et Sport-Express en 1996. Après un bref passage en Israël au Maccabi Tel-Aviv, il évolue par la suite au Krylia Sovetov de 2000 à 2004 et en 2008 ainsi qu'en FK Khimki entre 2004 et 2007 et en 2010, devenant une grande figure de ces deux clubs. Ces passages sont également entrecoupés d'une brève aventure au Kazakhstan avec le Lokomotiv Astana en 2009. Il termine sa carrière professionnelle en retournant brièvement au Spartak en 2011. Il évolue également sous le maillot de la sélection de Russie entre 1996 et 2000, avec qui il dispute 29 matchs pour un but inscrit.

Il commence sa carrière d'entraîneur en intégrant le staff technique du Spartak Moscou en 2011 avant de prendre les rênes du Sparta Chtchiolkovo entre 2012 et 2013. Après de nouvelles expériences d'adjoint au Spartak et au FK Krasnodar, Tikhonov est nommé entraîneur du Ienisseï Krasnoïarsk en juin 2016, qu'il amène à un infructueux barrage de promotion de deuxième division. Il est par la suite nommé à la tête du Krylia Sovetov en juin 2017, amenant l'équipe à une promotion en première division dès sa première année.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Tikhonov naît le 16 octobre 1970 dans la ville de Kaliningrad, aujourd'hui Korolev, dans l'oblast de Moscou. Étant jeune, il supporte alors le Dinamo Tbilissi, qui connaît une période faste durant la fin des années 1970 et le début des années 1980[1]. Il intègre les équipes de jeunes du club local du Vympel à l'âge de neuf ans[2]. Il effectue également un bref passage au Trudovyé Rezervy entre 1987 et 1988[3] avant d'être enrôlé dans l'armée à l'âge de 18 ans dans le cadre de son service militaire[4],[1], passant deux ans en tant que gardien de prison dans le kraï de Krasnoïarsk[5].

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Premières années (1990-1992)[modifier | modifier le code]

De retour de son service dans l'armée et envisageant alors de travailler comme docker, Tikhonov reprend finalement sa carrière dans le football sous l'influence de sa future femme[6] et s'engage avec son club formateur du Vympel dans les divisions amateurs soviétiques en 1990. Après une saison prolifique avec trente-trois buts inscrits en trente-deux matchs, il est engagé par le Titan Reoutov en troisième division russe. Auteur d'un bon début de saison qui le voit inscrire dix buts en dix-huit matchs durant la première moitié de la saison 1992, il est repéré par l'entraîneur de l'équipe première du Spartak Moscou Oleg Romantsev au cours d'un match de championnat opposant le Titan à l'équipe réserve du club moscovite[4]. Tikhonov est par la suite observé à plusieurs reprises par l'assistant de Romantsev Aleksandr Tarkhanov[7] avant d'être mis à l'essai par le Spartak durant l'été 1992 et de s'engager avec le club quelques jours plus tard[8].

Spartak Moscou (1992-2000)[modifier | modifier le code]

Pour sa première saison au club moscovite, Tikhonov évolue principalement avec la réserve du club en troisième division russe, où il inscrit vingt-deux buts en vingt-trois matchs, terminant meilleur buteur de son équipe et de la zone 3 du championnat, que la réserve remporte à l'issue de la saison[4]. Il fait ses débuts en équipe première le 31 octobre 1992 à l'occasion d'un match de championnat face au Dynamo Moscou[7] qui le voit jouer une vingtaine de minute en remplacement de Nikolaï Pissarev à l'occasion d'une victoire 5-2[9].

Tikhonov s'impose progressivement en équipe première à partir de la saison 1993 qui le voit notamment inscrire son premier but en équipe première le 3 mai à l'occasion de la neuvième journée de championnat face au Dynamo Moscou[4],[10] et disputer un total de sept matchs pour deux buts inscrits. Il fait également ses débuts en compétitions européennes la même année à l'occasion du match retour du premier tour de la Ligue des champions 1993-1994 face au Skonto Riga remporté 4-0 par les Moscovites le 29 septembre[11].

Dans un premier temps utilisé comme attaquant de pointe, Tikhonov est progressivement déplacé au poste de milieu gauche par l'entraîneur Romantsev à partir de la saison 1995[1]. La saison 1996 est considérée par de nombreux experts comme sa plus réussie[10], le joueur participant activement à la reconquête du titre de champion de Russie ainsi qu'au parcours de son équipe en Ligue des champions, atteignant les quarts de finale de la compétition, en inscrivant vingt buts en quarante-six matchs dans ces deux compétitions[10], étant récompensé à l'issue de la saison en étant nommé footballeur russe de l'année par les journaux sportifs Futbol et Sport-Express[12],[13]. Il prend également part à la campagne du club en Coupe UEFA lors de la saison 1997-1998, disputant neuf matchs alors que le Spartak atteint les demi-finales de la compétition avant d'être vaincu par l'inter Milan[14].

Titulaire indiscutable par la suite, Tikhonov devient progressivement capitaine à partir de 1998 et s'impose comme un symbole du club, devenant un des emblèmes du Spartak des années 1990[15]. Son aventure moscovite prend cependant fin à l'issue de la 2000, notamment du fait d'une tension des relations avec l'entraîneur Romantsev mais également pour des raisons sportives, avec une saison compliquée pour le joueur lors des matchs importants de la saison en championnat et en Ligue des champions[10],[1]. Il quitte le club sur huit titres de champion de Russie en neuf saisons, la saison 1995 étant la seule à lui avoir échappé, deux Coupes de Russie remportées en 1994 et 1998 et un total de 262 matchs disputés pour 90 buts inscrits. Il décrit son départ du Spartak comme le moment le plus difficile de sa carrière[16].

Passages au Krylia Sovetov et à Khimki (2000-2007)[modifier | modifier le code]

Tikhonov avec le Krylia Sovetov en 2008.

Âgé de trente ans, Tikhonov est recruté par le Krylia Sovetov Samara en fin d'année 2000 et prêté immédiatement au club israélien du Maccabi Tel-Aviv pour y terminer l'année, où il dispute huit matchs pour un but inscrit[1],[17]. Il est sollicité durant le mois de février 2001 par le club anglais de Southampton pour une période d'essai, s'entraînant au sein du club et disputant même un match amical en France avec celui-ci, sans suite cependant[18].

Tikhonov évolue durant quatre saisons à Samara, période qui voit le club passer de la lutte pour le maintien à la quête des places européennes[19], avec notamment une participation à la Coupe Intertoto en 2002. Devenu rapidement une des idoles du club ainsi que son capitaine, il prend part à une des meilleures saisons de l'histoire du club lors de la saison 2004, qui le voit atteindre la troisième place du championnat ainsi que la finale de la Coupe de Russie[17]. Il quitte cependant le club à la fin de cette même année[19].

Souhaitant retourner à Moscou, où le reste de sa famille habitait encore, Tikhonov s'engage avec le FK Khimki, club de deuxième division, pour la saison 2005[20], se fixant pour objectif de faire monter le club en première division[1]. Après avoir contribué au parcours du club jusqu'en finale de la Coupe de Russie 2004-2005, prenant part à sept matchs et inscrivant quatre buts, son objectif est accompli à l'issue de la saison 2006 qui voit Khimki remporter le championnat et être promu en première division, Tikhonov terminant meilleur buteur de son équipe avec vingt-deux buts inscrits cette année-là[1]. Après une saison 2007 qui voit le club se maintenir aisément en tant que neuvième du championnat, il quitte le club à la fin de l'année.

Fin de carrière (2007-2011)[modifier | modifier le code]

À la fin de son contrat avec Khimki, Tikhonov retrouve le Krylia Sovetov pour la saison 2008, contribuant à la huitième place de l'équipe en championnat en tant que principal meneur de jeu, avant de s'en aller pour le championnat kazakh au Lokomotiv Astana, alors entraîné par l'ancien spartakiste Sergueï Iourane[1], dans le cadre de la saison 2009[21]. Il y effectue sa dernière saison prolifique, inscrivant douze buts en vingt-cinq matchs de championnat alors que l'équipe termine vice-champion du Kazakhstan[1].

Le Lokomotiv rencontre cependant assez vite de gros problèmes financiers et se trouve incapables de payer une partie de ses joueurs, amenant aux départs d'une partie de ceux-ci, dont Tikhonov, qui s'en va au début du mois de mars 2010[1],[22]. Se trouvant dans l'incapacité de rejoindre un club de première division après la fin du marché des transfers, il décide de revenir au FK Khimki, depuis relégué à nouveau en deuxième division[23], contribuant au maintien du club et étant nommé parmi les meilleurs joueurs de la division à l'âge de 40 ans[24].

En février 2011, Tikhonov est invité par l'entraîneur du Spartak Moscou Valeri Karpine[25] à entrer dans l'encadrement du club en tant qu'adjoint pour la saison 2011-2012[26],[27]. Il est finalement également inscrit dans l'effectif pour la saison, se voyant attribuer le numéro 90 en référence au 90e anniversaire du club lors de l'année 2012[28]. Il dispute deux derniers matchs sous les couleurs spartakistes, d'abord face au FK Krasnodar durant les quarts de finale de la Coupe de Russie le 20 avril 2011, devenant le premier joueur du Spartak de plus de 40 ans[29] avant de disputer un match d'adieu à l'occasion de la vingt-quatrième journée du championnat russe face au Krylia Sovetov le 18 septembre, durant lequel il délivre une passe décisive lors de la victoire 3-0 de son équipe avant d'être remplacé à la mi-temps par Aleksandr Kozlov, âgé de 18 ans[30].

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

Tikhonov fait ses débuts avec l'équipe nationale russe le 7 février 1996 à l'occasion d'un match amical face à l'équipe de Malte. Il inscrit son unique but en sélection quelques mois plus tard en marquant le premier but d'une victoire 4-0 de son équipe face au Luxembourg le 10 novembre de la même année dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 1998[31]. Sous les couleurs de la Sbornaïa, Tikhonov dispute un total de vingt-neuf matchs pour un but inscrit, incluant six matchs de qualification pour le Mondial 1998 puis neuf autres pour l'Euro 2000, deux tournois pour lesquels la sélection russe ne parvient pas à se qualifier. Il dispute sa dernière rencontre internationale à l'occasion d'un match amical face à la Moldavie le 4 juin 2000[32].

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Tikhonov avec le FK Krasnodar en 2014.

Après la fin de sa carrière professionnelle, Tikhonov continue de faire partie du staff technique de Valeri Karpine en tant qu'adjoint jusqu'au départ de celui-ci à l'issue de la saison 2011-2012. Prenant le poste d'entraîneur du Sparta Chtchiolkovo, club de quatrième division russe, en juillet 2012[33], avant de s'inscrire rapidement en tant qu'entraîneur-joueur, il intègre en parallèle l'encadrement du centre de formation du Spartak en tant que directeur adjoint des affaires sportives[34]. Avec le Sparta, il dispute un total de quatre matchs de championnat tandis que l'équipe remporte son groupe de quatrième division, ne pouvant cependant pas monter en troisième division en raison de la non-obtention d'une licence professionnelle par le club.

À la veille de la saison 2013-2014, Tikhonov décide de quitter le Sparta et réintègre le staff technique du Spartak Moscou à la suite du retour de Karpine à la tête de l'équipe première[35]. À l'issue de son contrat avec le club en juin 2014[36], il rejoint le staff technique du FK Krasnodar dirigé par Oleg Kononov[37].

Tikhonov est nommé entraîneur principal du Ienisseï Krasnoïarsk, club de deuxième division, en juin 2016[38]. Sous ses ordres, le club réalise très bonne saison et parvient à se classer à la troisième place du classement à l'issue de la saison 2016-2017, mais ne parvient cependant pas à être promu, échouant lors du barrage de promotion face à l'Arsenal Toula[1]. Il quitte le club à l'issue de la saison pour rejoindre le Krylia Sovetov, tout juste relégué de première division, avec pour objectif une remontée immédiate[39], qu'il remplit à l'issue de la saison en terminant deuxième du championnat[40],[41].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques de joueur d'Andreï Tikhonov [42]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Russie Russie Total
Division M B M B C M B M B M B
1991 Drapeau de l'URSS Vympel Kaliningrad KFK 32 33 - - - - - - - 32 33
1992 Drapeau de la Russie Titan Reoutov Vtoraïa Liga 15 8 3 2 - - - - - 18 10
Sous-total 47 41 3 2 - - - - - 50 43
1992 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Vyschaïa Liga 2 0 0 0 - - - - - 2 0
1993 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Vyschaïa Liga 7 2 0 0 C1 2 0 - - 9 2
1994 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Vyschaïa Liga 20 9 4 0 C1 6 2 - - 30 11
1995 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Vyschaïa Liga 20 7 1 0 C1 8 1 - - 29 8
1996 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Vyschaïa Liga 34 16 3 0 C3 6 4 6 1 49 21
1997 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Vyschaïa Liga 24 10 1 0 C1+C3 2+9 0+3 5 0 41 13
1998 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Vyschaïa Divizion 30 4 5 4 C1 8 3 5 0 48 11
1999 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Vyschaïa Divizion 29 19 1 0 C1+C3 8+1 5+0 9 0 48 24
2000 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Vyschaïa Divizion 25 1 4 0 C1 2 0 4 0 35 1
Sous-total 191 68 19 4 - 52 18 29 1 291 91
2000-2001 Drapeau d’Israël Maccabi Tel-Aviv (prêt) Liga ha'Al 8 1 - - - - - - - 8 1
Sous-total 8 1 - - - - - - - 8 1
2001 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara Vyschaïa Divizion 29 4 4 0 - - - - - 33 4
2002 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara Premier-Liga 17 2 2 0 CI 1 0 - - 20 2
2003 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara Premier-Liga 29 9 5 2 - - - - - 34 11
2004 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara Premier-Liga 23 4 8 0 - - - - - 31 4
Sous-total 98 19 19 2 - 1 0 - - 118 21
2005 Drapeau de la Russie FK Khimki Pervaïa Liga 41 15 7 4 - - - - - 48 19
2006 Drapeau de la Russie FK Khimki Pervaïa Liga 42 22 1 0 - - - - - 43 22
2007 Drapeau de la Russie FK Khimki Premier-Liga 28 4 2 0 - - - - - 30 4
Sous-total 111 41 10 4 - - - - - 121 45
2008 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara Premier-Liga 28 7 1 0 - - - - - 29 7
2009 Drapeau du Kazakhstan Lokomotiv Astana Premier-Liga 25 12 3 0 - - - - - 28 12
2010 Drapeau de la Russie FK Khimki Pervaïa Liga 29 2 1 0 - - - - - 30 2
2011-2012 Drapeau de la Russie Spartak Moscou Premier-Liga 1 0 1 0 - - - - - 2 0
2012 Drapeau de la Russie Spartak Chtchiolkovo LFK 4 0 - - - - - - - 4 0
Sous-total 87 21 5 0 - - - - - 92 21
Total sur la carrière 542 191 56 12 - 53 18 29 1 680 222

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques d'entraîneur d'Andreï Tikhonov au 30 mai 2018
Club Début Fin Résultats
M V N D V. %
Drapeau : Russie Sparta Chtchiolkovo[43] 23 16 2 5 69,6
Drapeau : Russie Ienisseï Krasnoïarsk[44] 48 26 7 15 54,2
Drapeau : Russie Krylia Sovetov Samara[45] en cours 45 31 4 10 68,9
Total 116 73 13 30 62,9

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Andreï Tikhonov, un symbole entre Moscou et Samara », sur footballski.fr, (consulté le 30 mai 2018)
  2. (ru) « ПРЕМИАЛЬНЫЕ Андрея ТИХОНОВА », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  3. (ru) « Тихонов: после "Кошице" хотел бросить футбол », sur championat.com,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  4. a, b, c et d (ru) « Андрей ТИХОНОВ », sur rusteam.permian.ru (consulté le 30 mai 2018)
  5. (ru) « Дембельский альбом. Известные спортсмены и руководители вспомнили самые яркие моменты из своего армейского прошлого », sur sovsport.ru,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  6. (ru) « Тайны советского футбола #12 », sur ru-spartak-msk.ru,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  7. a et b (ru) « Тихонов: на первых порах ходил в Тарасовку пешком », sur championat.com,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  8. (ru) « Андрей Тихонов. Одиннадцатый из девяностых », sur championat.com,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  9. (en) « Dinamo Moscow - Spartak Moscou, Oct 31, 1992 », sur transfermarkt.com (consulté le 30 mai 2018)
  10. a, b, c et d (ru) « Главные события в карьере Андрея Тихонова », sur championat.com,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  11. (en) « Spartak Moscou - FC Skonto Riga, Sep 29, 1993 », sur transfermarkt.com (consulté le 30 mai 2018)
  12. (ru) « ЛУЧШИЙ ФУТБОЛИСТ ГОДА "СЭ" ПО ИТОГАМ ТРАДИЦИОННОГО ОПРОСА ИГРОКОВ ПРЕМЬЕР-ЛИГИ », sur sport-express.com (consulté le 30 mai 2018)
  13. (ru) « Андрей Тихонов: self-made легенда российского футбола », sur rsport.ria.ru,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  14. (en) « Andrey Tikhonov - UEFA Cup 97/98 », sur transfermarkt.com (consulté le 30 mai 2018)
  15. (ru) « ОТ СТАРОСТИНА ДО ГЛУШАКОВА: 20 ЗОЛОТЫХ КАПИТАНОВ "СПАРТАКА" », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  16. (ru) « Андрей ТИХОНОВ: "ИГРАЮ НЕ ЗА ДЕНЬГИ, А ИЗ ЛЮБВИ К ФУТБОЛУ" », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  17. a et b (ru) « ТИХОНОВ НАВСЕГДА. 11 ФАКТОВ ОБ АНДРЕЕ ТИХОНОВЕ », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  18. (ru) « Восток – Запад », sur sport.ru,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  19. a et b (ru) « Капитан покинул "корабль" », sur kc-camapa.ru,‎ (consulté le 30 mai 2018)
  20. (ru) « Капитан "Крыльев Советов" Андрей Тихонов перешел в "Химки" », sur lenta.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  21. (ru) « Андрей ТИХОНОВ: В Казахстан еду из-за кризиса! », sur samara.kp.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  22. (ru) « Тихонов и Титов покинут Казахстан », sur vesti.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  23. (ru) « Тихонов вернулся в «Химки» », sur eurosport.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  24. (ru) « Непревзойдённая "Кубань" и великолепный Тихонов », sur football.kulichki.net (consulté le 30 mai 2018)
  25. (ru) « Тихонов: я был шокирован, когда Карпин позвонил », sur sport.rambler.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  26. (ru) « Тихонов едет на сбор со "Спартаком" », sur 10 février 2011 (consulté le 31 mai 2018)
  27. (ru) « Тихонов приглашён в "Спартак" на тренерскую работу », sur championat.com,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  28. (ru) « Андрей Тихонов: Символы «Спартака» – Черенков и те, кто создавали клуб, а не я », sur 21 mars 2011 (consulté le 31 mai 2018)
  29. (ru) « Уважили Андрея Валерьевича », sur championat.com,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  30. (ru) « Тихонов: матч против «Крыльев Советов» станет прощальным в составе «Спартака» », sur gazeta.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  31. (en) « Luxembourg - Russia, Nov 10, 1996 », sur transfermarkt.com (consulté le 30 mai 2018)
  32. (en) « Andrey Tikhonov - National team », sur transfermarkt.com (consulté le 30 mai 2018)
  33. (ru) « Тихонов возглавил щелковскую «Спарту» », sur gazeta.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  34. (ru) « Тихонов будет работать в спартаковской академии », sur fanat1k.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  35. (ru) « Тихонов вернулся в тренерский штаб "Спартака" », sur championat.com,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  36. (ru) « Асхабадзе: «Спартак» не хочет расставаться с Тихоновым и Гунько », sur gazeta.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  37. (ru) « Андрей Тихонов пополнил тренерский штаб «Краснодара» », sur sport.news.am,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  38. (ru) « «Енисей» объявил о назначении Тихонова главным тренером », sur sports.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  39. (ru) « Андрей Тихонов покинул пост главного тренера "Енисея" и возглавит ФК "Крылья Советов" », sur rsport.ria.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  40. (ru) « «Оренбург» и «Крылья Советов» вышли в Премьер-Лигу! », sur 1fnl.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  41. (ru) « «Оренбург» - победитель, «Факел», «Тюмень», «Луч-Энергия» и «Ротор-Волгоград» покидают ФНЛ », sur 1fnl.ru,‎ (consulté le 31 mai 2018)
  42. (ru) « Тихонов Андрей Валерьевич », sur footballfacts.ru (consulté le 30 mai 2018)
  43. (ru) « «Спарта», г. Щёлково », sur footballfacts.ru (consulté le 30 mai 2018)
  44. (ru) « «Енисей», г. Красноярск », sur footballfacts.ru (consulté le 30 mai 2018)
  45. (ru) « «Крылья Советов», г. Самара », sur footballfacts.ru (consulté le 30 mai 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]