André Valadier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André Valadier, né à La Terrisse dans l’Aveyron le [réf. nécessaire], est un paysan-éleveur, entrepreneur, militant et homme politique de l’Aubrac en région Occitanie.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 26 ans, le , André Valadier crée avec un groupe de jeunes agriculteurs la « coopérative laitière Jeune Montagne » à La Terrisse. L'année suivante, ils obtiennent un label d'appellation d'origine contrôlée (AOC)[1]. Les premières fourmes de fromage sont alors fabriquées dans sa ferme. Une trentaine de producteurs font alors le choix de livrer leur lait à la coopérative. Cette entreprise fromagère est la première étape dans la sauvegarde des troupeaux de bovins autochtones[2], la renaissance du fromage AOP Laguiole[3] et l'expansion de l'aligot, la spécialité culinaire dérivée[4].

André Valadier est un acteur majeur de la sauvegarde du plateau rural de l'Aubrac à l'époque sur le déclin, en valorisant le fromage et l’aligot, l’artisanat avec les couteaux de Laguiole et l’élevage de la vache aubrac et la Nénette[5],[6].

En 1984, il refuse de recevoir l'Ordre national du mérite parce qu'il considère à l'époque avoir dû se mettre dans l’illégalité pour sauver la production locale[7], mais en 2010, il est décoré de la Légion d'honneur par le Ministère de l'espace rural et de l'aménagement du territoire[8], en 2014, il reçoit la médaille d’or de l’Académie d'agriculture de France[9]. Sa devise est « La tradition sans modernité est stérile, mais la modernité sans tradition est aveugle »[10].

En 2015, dans la ville italienne de Bra, il est lauréat du prix Slow Food de la résistance fromagère en tant que producteur historique de la Tome de Laguiole[11].

L’ancien ministre de l'agriculture Edgard Pisani, durant les gouvernements de Debré et Pompidou de 1961 à 1966, déclarait : « Le patrimoine de l'Aubrac, c'est André Valadier »[12].

Mandats[modifier | modifier le code]

  • maire de La Terrisse de 1965 à 2001 durant 36 ans[10] ;
  • conseiller régional de Midi-Pyrénées puis d'Occitanie, président de la Commission agricole durant 18 ans[13] ;
  • co-fondateur et président de la Coopérative fromagère Jeune Montagne[14] ;
  • président du Syndicat de défense et de promotion du fromage de Laguiole durant 48 ans[15] ;
  • président de l’Inao[16] ;
  • président du Syndicat des communes de l’Aubrac Aveyronnais[13] ;
  • président du Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional de l'Aubrac, puis président du parc[10],[17],[18].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Préfacier[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Martyne Perrot, Sophie Bobbé et Corinne Boujot, Ministère de la Culture (9.1. La relance fromagère et la création de la Coopérative fromagère de Laguiole), Revisiter les territoires ruraux aujourd’hui : Circulations culturelles, nouvelles sociabilités, nouveaux usages du patrimoine (Rapport final), Paris, CETSAH-EHESS-CNRS, , 341 p., 21 × 29,7 cm (lire en ligne [PDF]), p. 44.
  2. Dominique Diogon, « Aubrac, la renaissance d'une vache laitière qui revient de loin », sur La Montagne, (consulté le 27 novembre 2020).
  3. « Les dessous du fromage de Laguiole », sur L'Express, (consulté le 27 novembre 2020).
  4. Jean-Claude Ribaut, « L'aligot élément », sur Le Monde, (consulté le 27 novembre 2020).
  5. Christophe Alix, « À Laguiole, l’avenir est dans le terroir », sur Libération, (consulté le 27 novembre 2020).
  6. Christophe Violette, « André Valadier, l'homme qui a sauvé l'Aubrac », sur Ouest-France, (consulté le 27 novembre 2020).
  7. « André Valadier, le père fondateur de Jeune montagne », sur aveyron.com, (consulté le 27 novembre 2020).
  8. Décret no 0161 du portant promotion et nomination : André, Marius, Léon Valadier nommé au grade de chevalier par le Ministère de l'espace rural et de l'aménagement du territoire (consulté le ).
  9. « Médaille d'Or de l'académie : année 2014 », sur Académie d’agriculture de France (consulté le 27 novembre 2020).
  10. a b et c Rachel Binhas, « Portrait d'André Valadier, l'ultime défenseur de l'Aubrac, du laguiole et de l'aligot », sur Marianne, (consulté le 27 novembre 2020).
  11. « Les protagonistes du Prix Résistance Fromagère 2015 inaugurent la dixième édition de Cheese », sur Slow Food, (consulté le 27 novembre 2020).
  12. M.-Ch. B., « Le patrimoine de l'Aubrac, c'est André Valadier », sur La Dépêche, (consulté le 27 novembre 2020).
  13. a et b « la Région : André Valadier », sur La région Occitanie, (consulté le 27 novembre 2020).
  14. « André Valadier quittera la coopérative Jeune Montagne le  », sur aveyron.com, (consulté le 27 novembre 2020).
  15. « Laguiole AOP : un fromage en quête d'excellence », sur Centre presse Aveyron, (consulté le 27 novembre 2020).
  16. « André Valadier a été nommé président de l'Institut national des appellations d'origine (Inao) », sur Les Échos, (consulté le 27 novembre 2020).
  17. « Aubrac, un parc naturel régional pour enrayer l'érosion démographique », sur Sciences et Avenir, (consulté le 27 novembre 2020).
  18. Sylvie Jolivet, « L'Aubrac veut valoriser ses richesses et redynamiser sa démographie », sur Les Échos, (consulté le 27 novembre 2020).
  19. « Crespin : La vie dans un masuc », sur La Dépêche, (consulté le 26 novembre 2020).
  20. « Cinquante ans de développement en Aubrac », sur La Dépêche, (consulté le 26 novembre 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]