André Vacherot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vacherot.

André Vacherot
image illustrative de l’article André Vacherot
André Vacherot en 1901
(Tennis Club de Paris).
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance
Drapeau : France Paris
Décès (à 46 ans)
Drapeau : France Rouen
Palmarès
En simple
Titres 4
Finales perdues 3
En double
Titres 2
Finales perdues 2
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - V(4) - -
André Vacherot Champion de France de lawn-tennis en 1897.

André Pierre Gaston Aurèle Vacherot[1] (né à Paris le [2] et mort le à Rouen[3],[4],[1]) est un joueur de tennis français.

Son grand frère Marcel Vacherot[5] est également joueur de tennis.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il n'a que 17 ans et 1 mois lorsque qu'il gagne son premier Championnat de France, hormis ce tournoi il a également remporté :

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

Titres en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score
1 1894[7] Drapeau : France Championnat de FranceParis G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Gérard Brosselin 1-6, 6-3, 6-3
2 1895 Drapeau : France Championnat de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Laurent Riboulet 9-7, 6-2
3 1896 Drapeau : France Championnat de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Gérard Brosselin 6-1, 7-5
4 1901[7] Drapeau : France Championnat de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Paul Lebreton NC Parcours

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 1903[7] Drapeau : France Championnat de FranceParis G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Max Decugis 6-3, 6-2 Parcours
2 1904 Drapeau : France Championnat de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Max Decugis 6-1, 9-7, 6-8, 6-1 Parcours
3 1905[7] Drapeau : France Championnat de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Maurice Germot NC Parcours

Titres en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 1895 Drapeau : France Championnat de France
 Paris
G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Empire allemand Christian Winzer Drapeau : France Paul Lebreton
Drapeau : France Paul Lecaron
6-2, 6-1
2 1901 Drapeau : France Championnat de France
 Paris
G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Marcel Vacherot NC
NC
NC Parcours

Finales en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 1896 Drapeau : France Championnat de France
 Paris
G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Francky Wardan
Drapeau : Royaume-Uni Wynes
Drapeau : France Marcel Vacherot 6-4, 8-6
2 1903 Drapeau : France Championnat de France
 Paris
G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : France Max Decugis
Drapeau : France Jacques Worth
Drapeau : France Marcel Vacherot 8-6, 6-4, ab. Parcours

Famille[modifier | modifier le code]

Il a eu un grand frère Marcel Vacherot (né le 12 novembre 1864 à Paris, décédé le 22 mars 1959 à Marseille) qui lui aussi était joueur de tennis et qui a également remporté Roland-Garros en 1902 contre Max Decugis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Avis officiel de son décès (vue 5/6) dans l'encadré en haut au milieu de la page sur Le Journal de Rouen du 25 février 1924.
  2. « Acte de naissance no 797 (vue 11/31) du 7e arrondissement de Paris », sur Archives de Paris, (consulté le 6 juin 2018)
  3. « LAWN-TENNIS - La mort d'André Vacherot », sur Gallica, Le Gaulois, (consulté le 6 juin 2018), p. 6
  4. « Nécrologie », sur Gallica, Le Temps, (consulté le 6 juin 2018)
  5. « Petites nouvelles », sur Gallica, Le Figaro, (consulté le 7 juin 2018), p. 4
  6. (en) Tennis Archives [1]
  7. a, b, c et d Ce résultat est celui de la petite finale (« all comers' final »), le vainqueur de l'année précédente ne s'étant pas aligné pour la grande finale (« challenge round ») à laquelle il était directement qualifié.