André Turpin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André Turpin né en 1966 à Gatineau, est un directeur de la photographie, réalisateur et scénariste québécois (canadien).

Il a reçu le prix Génie en 2000 et 2010[1].

En 2015, avec le réalisateur Xavier Dolan, il a tourné le clip Hello pour la chanteuse Adele, qui est devenu l'un des plus populaires sur Youtube[2]. Au total, il a reçu plus de 10 récompenses.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il reçoit sa formation en cinéma à l'Université Concordia[3].

Comme directeur de la photographie, il est lauréat de deux Prix Genie pour Maelström au 21e Gala des Prix Genie et pour Incendies au 31e Gala. Au Gala des Jutra, il est récipiendaire de prix Jutra dans la catégorie de la meilleure direction photographique pour les cinq longs métrages : Maelström, Incendies, C'est pas moi, je le jure!, Un crabe dans la tête et Mommy.

En tant que réalisateur, il représente le Canada dans la sélection pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère à la 75e cérémonie des Oscars avec Un crabe dans la tête.

Le , André Turpin avec 500 artistes, a signé l'appel pour appuyer la campagne internationale de Boycottage, de Désinvestissement et de Sanctions contre l'Apartheid israélien[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

André Turpin est marié à la réalisatrice, scénariste, cinéaste et productrice de cinéma québécoise Louise Archambault[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Directeur de la photographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brent Furdyk, « 2017 Canadian Screen Awards: And The Winners Are… », sur ET Canada, (consulté le 29 mars 2020)
  2. (en-GB) Nancy Groves, « Adele's Hello beats Taylor Swift's record for most-viewed video in 24 hours », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 29 mars 2020)
  3. Michel Coulombe et Marcel Jean, Le Dictionnaire du Cinéma Québécois, Montréal, Les Éditions du Boréal, (ISBN 978-2-7646-0427-4, notice BnF no FRBNF41383786), page 713
  4. Tadamon!: 500 Artistes contre l'apartheid israélien
  5. « Louise Archambault | The Canadian Encyclopedia », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le 29 mars 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]