André Thome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
André Thome
Fonctions
Député
Maire de Sonchamp (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 36 ans)
MarreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Autres informations
Parti politique
Distinction

Jules Eugène André dit " André " Thome est un homme politique français né le à Paris et mort au champ d'honneur le à Marre à proximité de Chattancourt (Meuse).

Docteur en droit en 1902, il s'inscrit au barreau mais n'exerce pas. Il est le petit-fils de Joseph Thome (1809-1896) qui fit une fortune considérable en étant entrepreneur de travaux publics pour le plan d'urbanisme du baron Haussmann. Petit-neveu d'un fondateur de Saint-Gobain, il en devient administrateur et se consacre à la gestion de ses importants domaines agricoles. Il est maire de Sonchamp en 1908 et député de Seine-et-Oise de 1914 à 1916. Détaché sur sa demande à l'état-major d'une brigade (6e Dragons) pour être au plus près des combats, il est tué à l'ennemi le , à Marre à proximité de Chattancourt, lors de la bataille de Verdun. Il reçoit la Légion d'Honneur à titre posthume le .

Il est le père de Jacqueline Thome-Patenôtre (1906-1995), députée et ministre sous la IVe république.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « André Thome », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Voir aussi[modifier | modifier le code]