André Rozay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Rozay
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Nationalité
Activité

André Rozay est un céramiste français né le à Foëcy (Cher) et mort le à La Borne (Cher). Il est l'un des artisans du renouveau de l'art céramique français à La Borne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'école de céramique de Vierzon et de l'école des Beaux Arts de Bourges (où il fait la connaissance de Jean Lerat) ainsi que des Beaux Arts de Paris, il possède une solide formation de dessin et de peinture. Arrivé à La Borne en 1943 pour travailler pour François Guillaume avec Jean Lerat dans l'atelier d'Armand Bedu, il échappe ainsi au travail obligatoire en Allemagne (STO) et vit à La Borne en clandestin.

Il travaille ensuite dans l'atelier d'Alphonse Talbot et succède à ce dernier en 1958.

En 1962, il crée avec Pierre Mestre, Yves Mohy, Claudine Monchaussé l'amicale des potiers de La Borne et la première d'une série d'expositions annuelles dans l'ancien atelier du charron Émile Foucher. L'association des potiers de La Borne succède à l'amicale et dépose ses statuts en 1971. C'est la préfiguration de l'actuelle Association des céramistes et du Centre de céramique contemporaine de La Borne[1].

Membre fondateur de l’Association de sauvegarde et de protection du patrimoine potier et du site de La Borne, en 1987 il crée avec cette association le Musée de la poterie traditionnelle dans l'ancienne chapelle du village.

André Rozay a produit de nombreuses pièces utilitaires tournées et des sculptures très souvent construites à partir d'éléments faits au tour et émaillées à la cendre.

Par une stylisation très affirmée et des formes vigoureuses, André Rozay[2] renouvelle les thèmes de l'imagerie et de la poterie bornoises qui sont ses sujets favoris. On lui doit des sculptures animalières aux formes très épurées, des portraits, des bustes d'artistes et des personnages en pied (comme la bergère de Marie-Claire).

André Rozay a également fait de très nombreux dessins au style nerveux sur le thème du métier de la poterie, dont certains illustrent les ouvrages de Robert Chaton consacrés à La Borne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Chaton, La Borne et ses potiers, Illustré par André Rozay. Éditions Delayance, 1977.
  • Robert Chaton, Potiers d'aujourd'hui au pays de La Borne, illustré par André Rozay, Éditions Delayance, 1980.
  • Robert Chaton, La Borne mon village en haut Berry, illustré par André Rozay, Éditions Christian Pirot, 1987.
  • Moderne Keramik aus Frankreich: 1970 bis 2000. Aus der Sammlung Kermer. Theodor-Zink-Museum, Wadgasserhof, Kaiserslautern, 2014 (Catalogue d'exposition: Kaiserslautern, ) (ISBN 978-3-936036-38-1), p. 86, pl. coul. 26.
  • Céramique française 1970–2000: Donation France et Wolfgang Kermer, Sarreguemines, Éditions Musées de Sarreguemines, 2018 (ISBN 978-2-91375-924-4), p. 102–103, pl. coul.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de céramique contemporaine de La Borne
  2. André Rozay, sur berrypedia.org. Consulté le 23 janvier 2013.
  • Denis Goudenhooft, Potiers de grès. Sceaux et signatures de 1941 à 1985, Complément d'objet, 2010.
  • Nicole Crestou, Présentation de l'exposition André Rozay à Vierzon, .
  • Étienne Guillaume, Les éditions Guillaume 1925-1950, de l'angelot de Bourges aux grès de La Borne. .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]