André Pochan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André Pochan
Égyptologue
Pays de naissance Drapeau de la France France
Naissance
Fourmies
Décès (à 87 ans)
Le Cannet
Nationalité Française
Parents Alphonse Pochan et Marie Lecerf
Conjoint Clémentine Vidal
Distinctions commandeur de la Légion d'honneur

André Pochan (né le à Fourmies dans le Nord de la France et mort le au Cannet) est un physicien et mathématicien français, passionné d'égyptologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Pochan est le fils d'Alphonse Pochan, tailleur d'habit, et de Marie Blanche Lecerf. Il s'inspire et suit les traces d'un autre égyptologue célèbre lui aussi originaire de l'Avesnois, Émile Prisse d'Avesnes.

Durant le conflit de 1914, il est incorporé dans le 84e régiment d'infanterie, il monte les échelons de l'armée et devient sous-lieutenant en 1917 ; le il est blessé par un obus au visage qui lui casse douze dents.

Il est professeur au lycée du Caire de 1930 à 1937. En 1934, il étudie la coloration des pyramides de Khéops et de Khéphren.

En 1943, il rejoint les FFI de Seine-et-Oise ; le il se fait arrêter et est déporté à Mauthausen ; le , il est libéré des camps de la mort et, à ce titre, il est décoré de la médaille de la Résistance et déclaré commandeur de la Légion d'honneur. Ses principales recherches portent sur les pyramides égyptiennes et plus particulièrement la pyramide de Khéops, et il est devenu connu comme un érudit pyramide très indépendant. Ses recherches ont été fortement critiquées par l'égyptologue Jean-Philippe Lauer[1].

Il meurt le au Cannet dans les Alpes-Maritimes.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Énigme de la Grande Pyramide, Ed. Robert Laffont, 1971[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Philippe Lauer et Philippe Flandrin, Saqqarah, une vie : entretiens avec Philippe Flandrin, Rivages,
  2. André Pochan, L'énigme de la grande pyramide : L'horizon lumineux de Khoufou, (Robert Laffont) réédition numérique FeniXX, , 356 p. (ISBN 978-2-221-23445-7, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]