André Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Pierre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Nationalité
Activité

André Pierre, né en 1914 et décédé en 2005, est un peintre vaudou haitien.

Biographie[modifier | modifier le code]

La vie de cet artiste vaudou est quasiment inconnue. On sait seulement de ce modeste agriculteur qu'il vivait près d'un temple vaudou ou il officiait comme assistant, puis comme prêtre, à proximité de Port-au-Prince et que, autodidacte venu tardivement à la peinture, il déclarait peindre sous l'inspiration des esprits ou loas[1]. André Pierre a d'abord été découvert par l'écrivaine et réalisatrice américaine Maya Deren en 1947. L'échange est fructueux : André la conseille dans ses recherches sur le vaudou alors que Maya l'encourage à peindre et lui présente Peters DeWitt, fondateur en 1943 du centre d'art de Port-au-Prince, consacré aux arts traditionnels d'Haïti. André Pierre, après avoir longtemps hésité, se consacre à la peinture à partir de 1959 et Peters DeWitt l'aide en lui fournissant du matériel de peinture[2]. L'œuvre d'André Pierre a aussi été mise en lumière à la suite de l'ultime voyage d'André Malraux, à Haïti, évoqué au chapitre XI de l'Intemporel, publié en 1975[3]. Selden Rodman (en), lui a rendu hommage en 1988 dans Where art is Joy - Haitian art : The First Forty Years, tout en évoquant la pauvreté de l'artiste consécutive aux difficultés politiques de l'Ile[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Représentés dans un style irréaliste, les tableaux aux couleurs flamboyantes de cet artiste hougan typique frappent par leur puissance onirique et leur symbolisme vaudou que le profane ne peut guère déchiffrer[1]. À propos de cet artiste, André Malraux a dit : « Il nous raconte toute l'épopée du Vaudou. Tous les secrets du vaudou »[3]. Ses œuvres ont été exposées à Haïti, en Angleterre, à Dortmund, à Zabreb[1]. Le musée Fowler, en Californie, a organisé une rétrospective de son œuvre en 1993. Un an avant sa mort, le public français a pu la découvrir à l'ancienne abbaye Notre-Dame de Daoulas en 2003-2004 lors de la plus vaste exposition collective consacrée à l'art vaudou d'Haïti en France[4].

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Private show, Casa de Campo, Saint Domingue, République dominicaine21.
  • 2003 : Ettercolombus.com, Kunstnernes Hus, Oslo, Norvège25.
  • 2000 : Anges et Démons, Halle Saint Pierre, Paris, France26.

Collections[modifier | modifier le code]

  • Museo del Bario, New-York, États-Unis
  • Musée du Panthéon National d’Haïti (MUPANAH), Port-au-Prince, Haiti
  • Centre d’Art, Port-au-Prince, Haiti
  • Waterloo Museum at the Waterloo center for the Arts, Iowa, États-Unis
  • The Milwaukee Art Museum, Milwaukee, États-Unis
  • Kunsternes Hus, Oslo, Norvège
  • Huntington Museum of Art, West Virginia

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Drot, Paris, Edizioni Paradox,   (ISBN 978 2 915259 16 2).
  • Gerald Alexis, Peintres haïtiens , Paris, Le Cercle d'Art, , 30,28 p.   (ISBN 2 7022 0585 2).
  • (it) Jean-Marie Drot, La Rencontre des deux Mondes, Rome, Edizioni Carte Segrete,   (ISBN 9788885203631).
  • Michel Philippe Lerebours, Haïti et ses peintres de 1804 à 1980. Souffrances & Espoirs d'un Peuple, 2 volumes, Port-au-Prince, 1989 (OCLC 22956441).
  • Etter Colombus.com, catalogue d'exposition au Kunsternes Hus, (ISBN 82-7111-047-0)
  • Donald Cosentino, Sacred arts of Hitian Vodou, exhibition catalog for the show at the UCLA Fowler Museum of Cultural History, (ISBN 0-930741-47-1)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c La peinture naïve dans le monde, commentaire des œuvres reproduites p. 89 et 91, SACELP, 1987,
  2. a et b Gade Contemporary Black Biography, article de Carol Brennan, en ligne via Answers.com
  3. a et b Dictionnaire Malraux de Michaël de Saint-Cheron, Janine Mossuz-Lavau et Charles-Louis Foulon, CNRS Éditions, (ISBN 2271073170), en ligne via Google Livres
  4. Art vaudou en Haïti, Jeune Afrique.com