André Perugia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la mode et le vêtement image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant la mode et le vêtement et une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

André Perugia
Naissance
Nice, France
Décès
Cannes, France
Nationalité Français
Profession
Styliste

André Perugia (1893-1977) est un styliste français spécialisé dans la chaussure féminine. Il est l'auteur du livre intitulé D'Eve à Rita Hayworth, dans lequel il explique que « les pieds d'une femme sont le révélateur secret de sa personnalité[1],[2]. »

Biographie[modifier | modifier le code]

Chaussure « sans-talon » créée par Perugia

Perugia est né à Nice, France, en 1893 de parents originaires d'Italie[3]. Il vécut dans une famille constituée de cordonniers et débute alors dans ce corps de métier à l'âge de seize ans. Il découvre rapidement qu'il possédait une connaissance plus étendue que celle de son père[3]. Paul Poiret, à cette période, en vacances à Nice, sollicite alors le jeune André, mais la Première Guerre mondiale écourte leur relation[3] ; c'est finalement en 1920 qu'André Perugia travaillera en tant qu'ingénieur pour les avions grâce à Poiret[4]. Un an plus tard, Perugia ouvre sa première boutique, au 11 rue du Faubourg-Saint-Honoré, à Paris[3]. Rapidement, André se popularise dans le design pour chaussures. En 1927, il traverse l'atlantique pour New York, aux États-Unis, ville dans laquelle il a été adulé[3]. En 1933, il crée la marque Padova, uniquement commercialisée aux États-Unis chez Saks Fifth Avenue. Par la suite, il continue dans la même branche durant les années 1940 à 1960[3]. Il part à la retraite en 1970 et décède en 1977 à l'âge de 84 ans[3].

Média[modifier | modifier le code]

Du 24 octobre au 11 novembre 2012, Fédération Française de la Chaussure organise l'Atelier Richelieu, un atelier retraçant 150 ans de fabrication et d'innovations autour des chaussures[5]. Des artisans et créateurs comme Amélie Pichard, Raymond Massaro et André Perugia, présentent des modèles traditionnels revisités comme les espadrilles et les charentaises[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Perugia, Andre », sur Shoe Icons (consulté le 21 février 2013)
  2. Damiana Biga, « André Perugia », sur Shoe Icons (consulté le 21 février 2013)
  3. a, b, c, d, e, f et g (en) « André Perugia », sur FMD (consulté le 21 février 2013)
  4. (en) « Andre Perugia », sur Designer Index (consulté le 21 février 2013)
  5. a et b Marie-Caroline Bougère, « "La Chaussure, une passion française" exposée à Paris », sur L'Express,‎ (consulté le 21 février 2013)