André Pavie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Pavie
Fonction
Maire de La Baule-Escoublac
Biographie
Naissance

Raismes
Décès

Fréjus
Nationalité

Joseph André Pavie est un avocat et homme politique français né le à Raismes, près de Valenciennes, et mort dans un accident de voiture près de Fréjus en . Il est maire de La Baule-Escoublac de 1917 à 1925 et un des fondateurs de la station balnéaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Pavie naît à Raismes le . Il est le fils d’Alexis Pavie, avoué à la cour impériale de Paris, et de Dolomie Delanoüe, fondatrice en 1895 de l’institut Verneuil à La Baule-Escoublac[1].

Il est tout d’abord avocat à la cour d'appel de Paris, puis il devient vice-président de la société des Instituts marins et sous-directeur des services de cet établissement[1].

Il épouse en 1897 Geneviève Drevet, fille de l'architecte Jacques Drevet ; le cousin de celle-ci, l'architecte Charles Lenormand, dessine en 1904 les plans du « château Pavie », résidence du couple, aujourd’hui référencée dans le patrimoine de la région des Pays de la Loire[2].

En 1900, il devient « adjoint spécial la Baule » pour le conseil municipal de la cité[3].

Le la société anonyme de l’Hôtel Royal est créée, transformant l’institut Verneuil en hôtel de luxe et André Pavie prend la tête de la compagnie foncière qui débute le lotissement de la propriété[1].

André Pavie devient maire provisoire de La Baule-Escoublac le , à la mort d’Édouard Trabaud. Il est ensuite élu le et demeure maire de la cité jusqu’en [1]. Georges Dommée dessine à sa demande la mairie d’Escoublac-la Baule en 1922[4].

André Pavie est le créateur en 1904 de La Navette, train de plage qui parcourt la voie du Trait d’Union entre le port du Pouliguen et le futur Hermitage[5].

Il meut près de Fréjus dans un accident automobile en [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e La Baule de A à Z, p. 146.
  2. « Le château Pavie », sur un site de la région des Pays de la Loire (consulté le 23 juillet 2017).
  3. « André Pavie », sur labaule-sepia.fr (consulté le 23 juillet 2017).
  4. Alain Charles, « Mairie principale d'Escoublac la Baule », sur Patrimoine des pays de la Loire (consulté le 9 janvier 2018).
  5. La Baule de A à Z, p. 147.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]