André Meyer (banquier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme d'affaires image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un homme d'affaires français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Meyer.
André Meyer
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
LausanneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Distinction

André Benoît Mathieu Meyer, né le à Paris et mort le à Lausanne, est un banquier d'investissement français, associé de la banque Lazard, qu'il a dirigé pendant de nombreuses années. Installé aux États-Unis, il a « conquis » Wall Street, bâtissant la réputation internationale de la banque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le magazine américain Fortune a décrit André Meyer comme « le plus important banquier d'investissement du monde occidental ». À sa mort, il a laissé une fortune évaluée à 200 millions de dollars[réf. nécessaire]. Il est le père du physicien Philippe Meyer.

Grand collectionneur, il a été bienfaiteur du Metropolitan Museum of Art qui présente aujourd'hui sa collection de peintures européennes du XIXe siècle et du MoMA auquel il a donné le fameux Neige fondante à Fontainebleau de Paul Cézanne .

En France, le banquier fait don au Louvre de deux chefs-d'œuvre du post-impressionnisme : Le Repas de Paul Gauguin et Le Dancing d’Arles de Vincent van Gogh.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cary Reich, The Biography of André Meyer: A Story of Money, Power, and the Reshaping of American Business, John Wiley & Sons, 1983 — (ISBN 0-688-01551-4) (traduction française : Un financier de génie : André Meyer, Belfond, 1986).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]