André Lemoyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Plaque sur la maison natale d’André Lemoyne.

Camille-André Lemoyne, né à Saint-Jean-d'Angély le et mort dans cette même ville, est un poète et romancier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat au barreau de Paris en 1847, il fut successivement typographe, correcteur, puis chef de publicité chez Didot de 1848 à 1877, date à laquelle il fut nommé bibliothécaire de l'École des arts décoratifs.

André Lemoyne figure dans la liste des poètes nommés dans la lettre de Rimbaud à Paul Demeny, dite Lettre du Voyant.

Jugements[modifier | modifier le code]

« Cet homme de modestie a fait de sa vie deux parts : il livre l'une à la nécessité, au travail, il livre l'autre, inviolable, secrète. Tous les six mois, il distille une goutte d'ambre qui se cristallise en poésie et qui s'ajoute à son cher trésor. Les Roses d'antan renferment des pièces parfaites de limpidité et de sentiment. J'ai des raisons de recommander celle qui a pour titre L'Étoile du berger. »[1]

« S'il [André Lemoyne] n'a pas beaucoup produit, chacune de ses compositions est marquée d'un caractère spécial. Son œuvre offre une série de tableaux variés, peints avec largeur dans un petit cadre. [...] Les Roses d'antan, Les Charmeuses ont été couronnés à la fois par l'Académie française en 1871 »[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Stella Maris (1860)
  • Chemin perdu (1863)
  • Les Sauterelles de Jean de Saintonge (1863)
  • Les Roses d'antan (1865)
  • Les charmeuses (1867)
  • Une Idylle normande (1874)
  • Alise d'Évran (1876)
  • Paysages de mer et fleurs des prés (1876)
  • Légendes des bois et chansons marines (1878)
  • Oiseaux chanteurs (1882)
  • Soirs d'hiver et de printemps (1883)
  • Fleurs et ruines (1888)
  • Fleurs du soir (1893)
  • Le Moulin des prés (1894)
  • La mare aux chevreuils (1902)
  • Poésies, Paris, Lemerre, 1883-1897, 4 volumes comprenant : Les Charmeuses ; Les Roses d'antan ; Légendes des bois et chansons marines ; Paysages de mer et fleurs des prés ; Soirs d'hiver et de printemps ; Fleurs et ruines ; Oiseaux chanteurs ; Fleurs du soir ; Chansons des nids et des berceaux
  • Romans, Paris, Lemerre, 1886, comprenant : Une Idylle normande ; Le Moulin des prés ; Alise d'Évran ; le volume comprend également des Pensées d'un paysagiste et des Notes de voyage Texte en ligne
  • La Tour d'Ivoire, Paris, Lemerre, 1902

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Paul Verlaine consacre à André Lemoyne une de ses 27 monographies :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sainte-Beuve, Nouveaux Lundis, t. X, Michel Lévy frères, 1868, p. 121 lire en ligne
  2. Ferdinand Nathanaël Staaff, La littérature française, t. 3, Didier & Cie, 1873, p. 826 lire en ligne