André Léonard (architecte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Léonard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

André Léonard (1946 à Montréal au Canada - ) est un architecte québécois[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Relief, la station Université-de-Montréal.
Le potager, relief, le station Henri-Bourassa.

André Léonard commence sa carrière de technicien en architecture en 1971, puis travaille à la Société de transport de Montréal (STM), tout en continuant ses études en architecture à l’Université de Montréal. En 1974 il devient architecte.

Au cours de ces années à travailler pour la Société de transport de Montréal, il dessine 2 stations de métro. En 1977, il dessine la station Villa-Maria « sculptures murales » en ciment et en acier[2], présentant des cercles colorés[3] et en 1980 la station Université-de-Montréal « deux reliefs » faits de briques et de terre cuite[4]. Il réalise la même année, deux reliefs en terre cuite pour la station Henri-Bourassa : « Le potager » et « Les vents »[5].

André Léonard insère dans ses œuvres des matériaux naturels, il nous explique sa démarche à travers cette citation :

« J'ai toujours aimé les matériaux naturels qui proviennent de la terre.... J'ai pensé aux cylindres dont les gens se servent pour entreposer leurs bouteilles de vin dans leur sous-sol. J'ai réalisé qu'en mariant des blocs de différentes formes, il devenait possible de représenter des objets et ainsi d'exprimer quelque chose. »[6]

Il a également travaillé au Service des parcs régionaux de Montréal, et pris part à la rénovation du pavillon central du Jardin botanique[7].

Même s'il est principalement connu pour ses réalisations dans le métro, il a également mené plusieurs projets résidentiels[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice de André Léonard dans le Dictionnaire historique de la sculpture québécoise au XXe siècle.
  2. Accéder au dossier concernant cette opération, aux Archives de Montréal.
  3. Présentés sur le site et dans une vidéo de La fabrique culturelle (Télé-Québec).
  4. Accéder au dossier concernant cette opération, aux Archives de Montréal.
  5. Sur le site de la STM, la page consacrée à l’œuvre conçue par André Léonard pour la station Villa-Maria, à partir de laquelle on retrouve l'article consacré à André Léonard dans le numéro du 16 mars 2004 de STM Info (lien "Plus d'info sur André Léonard" en bas de page).
  6. « André Léonard », sur www.metrodemontreal.com (consulté le 25 mars 2016)
  7. Notice consacrée à André Léonard sur le site Art public Montréal, qui recense les artistes ayant participé à la mise en place d'une "grande collection montréalaise d’art public". L'objet de ce recensement est "d'accroître la notoriété de Montréal à titre de destination internationale d'art public", comme l'indique la présentation des missions d'Art public Montréal.
  8. L'un de ces projets résidentiels a été relayé dans LaPresse.ca, le 11 juin 2014. Dans cet article, André Léonard explique notamment comment il travaille lorsqu'il s'agit de construire une maison individuelle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]