André Kaminker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Kaminker
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Enfant
Autres informations
A travaillé pour

André Kaminker (18 juillet 1888, Saint-Gratien-12 février 1961, Neuilly-sur-Seine) est un traducteur juif français, d'origine polonaise[1],[2],[3],[4], qui rejoint la France Libre. Sa fille aînée est l'actrice Simone Signoret.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Kaminker est né le 18 juillet 1888 à Saint-Gratien (Val-d'Oise). Il est le fils de Henry (Henryk Heirich) Kaminker et d'Ernestine Kaminker. Il a un frère, Georges Kaminker[5].

André Kaminker est journaliste au Poste Parisien, où il travaille avec Jacques Paul Bonjean[1]. En 1934, il fait une traduction simultanée d'un discours d'Hitler à Nuremberg[1].

En 1940, il rejoint la France Libre et devient speaker à Radio Brazzaville[1],[6].

Il devient plus tard, chef interprète au Conseil de l'Europe. Il participe à la création de l'Association internationale des interprètes de conférence (AIIC), dont il est président[1].

Famille[modifier | modifier le code]

Son épouse est Georgette Signoret (1896-1984), originaire de Provence. Leur fille aînée est l'actrice Simone Signoret. Leur fils sont Alain Kaminker et Jean-Pierre Kaminker[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]