André Ier de Naples

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Ier.
André Ier de Naples
Titre
Roi de Naples

(1 an, 7 mois et 16 jours)
Prédécesseur Sancia de Majorque
Successeur Louis de Tarente
Biographie
Dynastie Maison capétienne d'Anjou-Sicile
Date de naissance
Date de décès (à 17 ans)
Lieu de décès Aversa (Naples)
Père Charles Robert de Hongrie
Mère Élisabeth de Pologne
Conjoint Jeanne Ire

André Ier de Naples

André de Hongrie ou André Ier de Naples (né le et mort étranglé le à Aversa) fut roi de Naples de 1344 à 1345 par son mariage avec Jeanne de Naples.

Biographie[modifier | modifier le code]

André de Hongrie est le fils de Charles Robert, roi de Hongrie, et d'Élisabeth de Pologne.

Âgé de six ans, il épousa le 13 septembre 1333 Jeanne de Naples, fille de Charles de Calabre et de Marie de Valois, et petite-fille et héritière de Robert le Sage, roi de Naples. Il est titré Prince de Calabre comme représentant de la branche aînée de la dynastie.

Dans les faits, Jeanne tenait ses droits au royaume de son grand-père, mais Robert le Sage avait spolié son neveu Charles Robert de Hongrie, le père d'André. Celui-ci estimait être l'héritier légitime du trône. Les partisans de Jeanne rétorquaient que la succession avait été tranchée par le pape en 1309 et qu'il n'y avait pas à la contester.

L'accord matrimonial prévoyait qu'André de Calabre devienne roi comme son épouse à la mort de Robert le Sage. Toutefois ce dernier en 1343 avant sa mort et malgré ses promesses décide de réserver son héritage à sa seule petite-fille.

Louis Ier de Hongrie et sa mère la reine mère Élisabeth interviennent auprès du Pape et de l'église pour obtenir le couronnement d'André comme roi. Clément VI ordonne finalement son couronnement pour septembre 1345, mais seulement en tant qu'époux de la reine Jeanne.

Le jeune prince âgé de 17 ans est alors assassiné à Aversa le 18 septembre 1345, et Jeanne épouse le 20 juin 1346 son autre cousin et amant Louis de Tarente dont la famille était sans doute l'instigatrice du meurtre.

En décembre 1345 Jeanne accouche d'un fils posthume d'André, Charles Martel († à Visegrád été 1348) titré duc de Calabre.

Ces évènements sont à l'origine des campagnes militaires napolitaines de Louis Ier de Hongrie.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Pál Engel, Gyula Kristó et András Kubinyi 'Histoire de la Hongrie Médiévale, Tome II « Des Angevins aux Habsbourgs » P.U.R Rennes (2008) (ISBN 9782753500945).