André Hazes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
André Hazes
Description de cette image, également commentée ci-après
André Hazes en 1988.
Informations générales
Naissance
Amsterdam (Pays-Bas)
Décès (à 53 ans)
Woerden (Pays-Bas)
Activité principale Chanteur
Genre musical Levenslied

André Gerardus Hazes, né le à Amsterdam et mort le à Woerden, est un chanteur néerlandais. Il est l'un des chanteurs les plus populaires du XXe siècle aux Pays-Bas[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Andreas Gerardus Hazes est né le à Amsterdam. Il est le troisième enfant d'une famille de cinq. Son père est laveur de carreaux, gagne peu d'argent, est porté sur la boisson et bat André. Dans un contexte de pénuries qui suivent la Seconde Guerre mondiale, la famille vit dans un petit appartement sans eau chaude et infesté de puces. Il écoute chez lui les musiques de la chanteuse de fado Amália Rodrigues. Au Albert Cuypmarkt où il gagne de l'argent de poche avec ses amis en rendant des services, il écoute les musiques du moment comme Piove de Willy Alberti ou Diana de Paul Anka. Il apprend vite les paroles, et doué d'une très bonne voix, les chante dans la rue, ce qui lui permet de gagner de l'argent[2].

Premières performances[modifier | modifier le code]

André Hazes en 1959. Il a alors 8 ans.

En 1958, il décide de chanter pour le jour de la libération. Il s'est alors bricolé une guitare avec une planche et des fils à linge. C'est un grand succès, et John Kraaijkamp, Sr., alors vedette de la télévision remarque sa voix, et propose au garçon de chanter lors de l'émission du week-end de l'AVRO, seule chaîne de télévision des Pays-Bas. C'est chose faite en novembre, et sa performance est très remarquée[2].

En 1963, il chante au RAI Amsterdam, et est remarqué par un chanteur américain. Il doit alors partir chanter aux États-Unis, mais l'assassinat de John F. Kennedy, avec le deuil qui s'ensuit, met brutalement fin au projet. Il devient quelque temps tambour pour l'armée du salut. Son adolescence est marquée par de nombreux petits boulots, comme mécanicien pour vélos, ramoneur, livreur, etc. À 17 ans, peu après le divorce de ses parents, commet un vol qui lui vaut six mois dans une prison pour mineurs. Il fête seul le noël suivant, ce qui lui inspire la chanson Eenzame Kerst (Noël solitaire), qu'il enregistre avec Willy Alberti en 1976. Le disque se vend à 70 000 exemplaires en trois semaines, c'est le début du succès[2].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Il rencontre un nouveau grand succès avec Mamma, en 1977, et De Vlieger la même année[3].

Il est frappé de problèmes de gorge, aggravés par une grande consommation d'alcool, que les médicaments ne parviennent pas à traiter. Il doit être opéré en 1979[3]. La même année, il rencontre Tim Griek, Jacques Verburgt et John van der Ven, qui souhaitent introduire un nouveau style musical, basé sur des chansons sentimentales et de la pop, avec une guitare et une batterie plus fortes. Hazes est le chanteur qui leur convient. Ensemble, ils remportent un important succès : ' n Vriend reste neuf semaines au hit-parade, et est vendu à 100 000 exemplaires. L'album suivant, Gewoon André, se vend à un demi-million d'exemplaires, et est certifié quintuple platine[3].

En 1981 c'est un nouveau succès avec 'n beetje verliefd, puis en 1982 Met liefde est certifié quintuple platine et obtient une harpe d'argent (nl). Il donne des concerts au Concertgebouw d'Amsterdam ou au Ahoy Rotterdam[4].

André Hazes en 1983 avec le footballeur Willem van Hanegem.

À la suite de la mort de Willy Alberti, il décide de lancer un album en italien, Innamorato, qui sort en 1986, mais n'est pas un franc succès[4]. Le , il est frappé d'un accident de voiture et est paralysé du bas du corps. Son ami et soutien Tim Griek, avec qui il a réalisé dix albums, trouve la mort dans un accident de voiture le . Les fans d'andré Hazes craignent alors pour sa vie et sa carrière[4]. Il sort cependant à l'occasion du championnat d'Europe de football 1988 Wij houden van Oranje, basé sur le chant écossais Auld Lang Syne, qui est massivement repris par les supporteurs néerlandais et relance sa carrière[4].

En 1990, Kleine Jongen, une chanson dédiée à son fils, remporte un grand succès et lui vaut un Edison (nl)[5].

Les années suivantes, il continue de sortir des musiques, qui n'ont que des succès moyens. Il remporte cependant une Harpe d'or (nl) en 1994. Les années suivantes, des problèmes de santé l'éloignent de la scène. Il repire de l'oxygène en coulisses et n'est pas en mesure de tenir le rythme de quelques chansons[5].

Il se lance dans la politique et est élu sur une liste indépendante à De Ronde Venen. Il est critiqué pour ses absences aux réunions, et finit par démissionner[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Albums présents sur le Mega Album Top 100 de MegaCharts[6]
Titre Date de sortie Date d'entrée au classement Meilleure position Nombre de semaines Notes
Zo is het leven 1977 21 mai 1977 31 6
Eenzame Kerst 1977 19 décembre 1981 8 4
'n Vriend 1980 13 décembre 1980 22 8
Gewoon André 1981 26septembre 1981 1 (4 semaines) 63
Met liefde 1982 02 octobre 1982 2 22
Live concert 1983 25 juin 1983 11 11 Album live
Voor jou 18-11-1983 26 novembre 1983 3 18
Jij en ik 1984 10 novembre 1984 5 27
Zoals u wenst mevrouw 1984 04 août 1984 32 3
Alleen met jou 1985 16 novembre 1985 3 11
Innamorato 1986 21 juin 1986 16 11
Jij bent alles 1987 11 avril 1987 12 20
De allerbeste van 1987 12 septembre 1987 15 10 Compilation
Liefde leven geven 1988 11 juin 1988 8 16
Dit is wat ik wil 1989 17 juin 1989 13 16
Kleine jongen 1990 29 septembre 1990 7 28
Samen 1991 28 septembre 1991 11 12
Concertgebouw 1991 (Live) 1992 30 mai 1992 32 12 Album live
Kerstfeest voor ons 1992 12 décembre 1992 61 4
Met heel mijn hart 1993 25 septembre 1993 17 29
Good luck Oranje 1994 04 juin 1994 8 10 Avec l'équipe de football des Pays-Bas
Al 15 jaar gewoon André 1994 15 octobre 1994 3 258 Compilation
Voor mijn vrienden 1995 29 juillet 1995 81 5
Onder de mensen 1995 07 octobre 1995 10 16
Zonder zorgen 1996 16 novembre 1996 24 18
Mijn gevoel 1997 15 novembre 1997 10 9
Gewoon voor jou 1998 07 novembre 1998 22 11
Want ik hou van jou 2000 12 février 2000 3 39
Nu 2001 06 octobre 2001 2 15
Strijdlustig 2002 31 août 2002 1 (2 semaines) 22
25 Jaar - Het allerbeste van 2003 05 juillet 2003 1 (3 semaines) 114 Compilation
Live in de Amsterdam Arena 2003 11 octobre 2003 7 28 Album live
Het complete hitoverzicht 2005 17 septembre 2005 1 (1 semaine) 26 Posthume ; compilation
De Hazes 100 2006 30 septembre 2006 2 355 Posthume
Samen met Dré 02-11-2007 10 novembre 2007 1 (3 semaines) 43 Posthume ; triple platine
Samen met Dré Live in concert 2008 05 juillet 2008 10 14 Posthume ; divers artistes
Het complete hitoverzicht - deel 2 13 juillet 2009 21 mars 2009 17 24 Posthume ; compilation
Live box 1982 & 2002 2009 12 décembre 2009 36 2 Posthume ; compilation de lives
André Hazes 60 jaar 23 septembre 2011 01 octobre 2011 49 2 Posthume ; compilation
Best of - 3CD' 23 mars 2012 17 août 2013 41 5 Posthume ; box set
Hazes zingt Hazes 2013 09 novembre 2013 13 17 Posthume
Eenzaam zonder jou - Het complete albumoverzicht 2014 13 septembre 2014 8 8 Posthume ; box set
Hazes 06 novembre 2015 14 novembre 2015 29 3 Posthume ; compilation

Vie privée[modifier | modifier le code]

Une statue en mémoire d'André Hazes, dans le quartir où il a grandi.

Il se marie en 1974 avec Annie Dijkstra, avec qui il a une fille. Annie est frappée d'addiction aux jeux d'argent, et divorce en 1979[3]. Il rencontre ensuite Ellen Wolf, avec qui il se marie en 1981 et a un fils en 1982[3],[4].

En 1985, à cause de la forte consommation d'alcool, de tabac et d'aspirine, il doit être opéré de l'estomac[4]. En convalescence à Vinkeveen où il boit de l'eau et est frappé par le sevrage, il est aidé par le couple de bouchers van Galen. Leur fille, Rachel, sert de baby-sitter, et André s'éprend d'elle[4]. Il divorce avec Ellen, et se marie avec Rachel à peine un mois après, en 1991. Ils ont deux enfants, Roxeanne et André Jr[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) archief.amsterdam, « Archiefkaarten 1939-1994, Zoek », .
  2. a b et c (nl) Tom Tates, « Biografie deel 1: André Hazes, een talent vanaf zijn prille jeugd », sur ad.nl, (consulté le 13 janvier 2020).
  3. a b c d et e (nl) Tom Tates, « Biografie deel 2: Smartlappen & sterallures », sur ad.nl, (consulté le 14 janvier 2020).
  4. a b c d e f et g (nl) Tom Tates, « Biografie deel 3: Bier, pillen en adrenaline », sur ad.nl, (consulté le 14 janvier 2019).
  5. a b c et d (nl) Tom Tates, « Biografie Hazes deel 4 (slot): Liefde, pijn en het einde », sur ad.nl, (consulté le 14 janvier 2020).
  6. (nl) « Dutch Charts - André Hazes » (consulté le 29 décembre 2019)