André Fauve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Fauve
Andre Fauve.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
École navale ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Parentèle
Louis Guillois (grand-père)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Commandement

André Fauve, est un officier de Marine français né le à Ploërmel (Morbihan), disparu le au large de Toulon avec le sous-marin Minerve qu'il commandait[1],[2]

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est un marin, qui commandait le cuirassé Strasbourg lorsque la flotte française s'est sabordé à Toulon en 1942[3]. Après l'école Navale de 1955 à 1958, il choisit les sous-marins. Il sera successivement officier sur l'Argonaute, la Flore, le Narval puis la Minerve[4][source insuffisante].

Le , il est commandant en second du Narval lorsque 3 membres de l'équipage (les matelots Pichavant, Laurent et Dubois), tombent à la mer en essayant de réparer l'attache d'une antenne du sous-marin. Le commandant, le lieutenant de vaisseau Henri Goubelle, est emporté à son tour en allant leur porter secours. Les 4 hommes périssent[3].

Le , le lieutenant de vaisseau Fauve devient commandant du sous-marin Minerve[3],[5][source insuffisante] qui disparaît en mer quelques jours plus tard, le 27 janvier au large de Toulon[3].

Par décision ministérielle no 4 du parue au Bulletin officiel des décorations, médailles et récompenses du , l'équipage du sous-marin[6] Minerve a reçu la citation suivante à l'ordre de l'armée de Mer :

« Armant un sous-marin à hautes performances dans les conditions très exigeantes de la navigation sous-marine, ont toujours donné un haut exemple de valeur professionnelle et de dévouement au bien du service. Disparus en service commandé avec leur bâtiment devant Toulon le 27 janvier 1968. »

À l'occasion de la cérémonie d'hommage national le à Toulon, le président de la République Charles de Gaulle effectue une plongée symbolique à bord du sous-marin Eurydice.

 Honneurs[modifier | modifier le code]

Son nom apparaît sur le monument aux morts de Ploërmel, ainsi que sur le monument commémoratif aux sous-mariniers de Toulon avec celui de tout l’équipage.

Une rue porte son nom à Ploërmel[7].

 Famille[modifier | modifier le code]

Il est le petit-fils de l'ancien maire de Ploërmel, Louis Guillois (1872-1952).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Kévorkian, Accidents des sous-marins français : 1945-1983, , 190 p. (ISBN 978-2915379372)
  2. « André Fauve », sur MemorialGenWeb
  3. a b c et d « La " Minerve " est en service depuis 1964 », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « André Robert Louis Gustave Fauve », sur Parcours de vie dans la Royale
  5. « Le nouveau commandant », sur https://hervefauve.wixsite.com/270168minerve,
  6. « Equipage du sous-marin Minerve », sur Net-Marine
  7. L.S., « Le drame de la Minerve », Journal "Le Ploermelais",‎