André Eve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Eve
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
PithiviersVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité

André Eve, né le à Jouy-le-Moutier (Val-d'Oise) et mort le (à 83 ans) à Pithiviers (Loiret), est un pépiniériste, rosiériste et obtenteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un agriculteur de Pontoise, André Eve quitte l’école à treize ans. En 1958, il rachète les pépinières Robichon à Pithiviers[1]. En 1968, il crée sa première variété qu’il baptise « Sylvie Vartan ».

André Eve prend sa retraite en 2000 tout en continuant à cultiver son jardin des Morailles, au sud de Pithiviers [2].

Spécialisé dans la conservation et la redécouverte des roses anciennes, André Eve est en particulier l’obtenteur de « Prestige de Bellegarde », « Rose des blés », « Carla Fineschi », « L’Auberge de l’Ill », et d’un rosier liane « Suzon ».

André Eve est le créateur, en 2004, de la roseraie de La Possonnière, dans les jardins de la maison natale de Pierre de Ronsard à Couture-sur-Loir[3].

La rue où est installée sa roseraie a été baptisée « rue André Eve » en 2005. Six-cents variétés de roses sont disponibles dans sa roseraie de Pithiviers-le-Vieil[4].

L'Association des Amis d'André Eve s'est constituée dès septembre 2015 pour faire connaître l’œuvre d'André Eve et l'inscrire dans une perspective écologique et pédagogique.[5]

André Eve a créé une roseraie où il a réuni l'ensemble de ses obtentions en compagnie de leurs parents. Elle est visible à la Neuville sur Essonne, dans le Grand Jardin du Théâtre des Minuits[6].

Conservatoire[modifier | modifier le code]

Ses pépinières et ses jardins conservatoires, « Les Roses Anciennes André Eve », sont visibles à Pithiviers-le-Vieil, en France. C'est une des rares pépinières qui conserve et diffuse :

  • des variétés botaniques comme Rosa banskaie lutea ou Rosa chinensis mutabilis
  • des variétés historiques comme « Blush noisette », « Mme Alfred Carriere », « Albertine », « New Dawn », « Gruss an Aachen » (élue la plus belle rose ancienne en 2000).
  • des variétés anciennes oubliées comme « Baron Gonella » (Jean-Baptiste Guillot) ou « Monsieur de Morand » (Schwartz)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Valérie Lejeune, « Le célèbre rosiériste André Eve est au paradis», Le Figaro, 3 août 2015?
  2. « Le célèbre rosiériste André Eve est décédé », francetvinfo.fr, 4 août 2015.
  3. « André Eve “père” des rosiers de Ronsard » La nouvelle République, 5 août 2015.
  4. «Pithiviers : le jardinier des roses anciennes André Eve vient de s'éteindre », francebleu.fr, 3 août 2015.
  5. « Association des Amis d'André Eve », sur amisdandreeve.fr (consulté le 17 février 2017)
  6. « La Roseraie | theatredesminuits.com », sur www.theatredesminuits.com (consulté le 17 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Les Roses Anciennes André Eve

Les Amis d'André Eve

Le Grand Jardin du Théâtre des Minuits