André Dufraisse (cyclisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
André Dufraisse
André Dufraisse, 91 ans.jpg
André Dufraisse en 2017.
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
RazèsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles
1950-1953Rochet-Dunlop
1953-1956Terrot-Hutchinson
1956-1964Saint-Raphaël
Principales victoires
Jersey rainbow.svg Champion du monde de cyclo-cross (1954, 1955, 1956, 1957 et 1958)

André Dufraisse est un coureur français de cyclo-cross, né le à Razès (Haute-Vienne) et mort le . Surnommé « Le virtuose des sous-bois » par les journalistes de l'époque[1], il a été quintuple champion du monde, de 1954 à 1958, et septuple champion de France, de 1955 à 1963.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Dufraisse est né à Silord, hameau de la commune de Razès, dans les Monts d'Ambazac. Fils unique d'une paysanne et d'un maçon, il obtient le certificat d'études à l'âge de treize ans. En 1948, il s'inscrit à l'Union vélocipédique limousine (UVF) qui restera son seul club, pendant dix-huit ans[1].

2ème au championnat de France à Marsannay-la-Côte (près de Dijon) derrière Roger Rondeaux en 1951. Dès son retour, il se rend au cimetière de Cieux sur la tombe du regretté André Raynaud où il fit le serment de devenir un jour champion du monde comme son malheureux compatriote[1].

Lors des Championnats du monde de cyclo-cross, il obtient onze podiums entre 1951 et 1963, dont cinq victoires consécutives : 1954, 1955, 1956, 1957, 1958, sa dernière victoire étant remportée à Limoges, malgré une sciatique puis une concurrence rude avec Amerigo Severini, Rolf Wolfshohl ou Renato Longo[2].

Il gagne aussi sept championnats de France de la même discipline : en 1955, 1956, 1958, 1959, 1961, 1962 et 1963.

Ayant pris sa retraite sportive en 1966, André Dufraisse devient employé puis gérant d'une station-service à Limoges. Puis il devient tailleur de quartz en 1976, et enfin il tient un bar qui porte son nom[1].

André Dufraisse est médaillé or de la Médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif, à Limoges où le comité était dirigé par Albert Chaminade, longtemps président du comité et créateur [3],[4]. Il est aussi Chevalier de la Légion d’Honneur et c’est son parrain, Raymond Poulidor, qui lui remit les insignes lors d’une cérémonie[5].

Il meurt le à l'âge de 94 ans[6].

Palmarès en cyclo-cross[modifier | modifier le code]

André Dufraisse au milieu des années 1950.

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

  • 1953
    • Subida a Arantzazu

Résultat sur le Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

  • 1952 : abandon (3e étape)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « La Limousine Cyclo - André Dufraisse », sur lalimous.cluster013.ovh.net (consulté le 12 juillet 2020)
  2. Jean-Paul Rey, 100 rois de la petite reine, Paris, Solar, (ISBN 2-263-02980-X), p. 50.
  3. https://www.cdmjs87.fr/archives/2013.html
  4. https://fr.calameo.com/read/00203121588b97a76744f
  5. http://www.poulidor.fr/index.php/presentation/andre-dufraisse/
  6. Xavier Georges, « Disparition - Le Limousin André Dufraisse, champion du monde de cyclo-cross, est décédé », sur Le Populaire du Centre, (consulté le 22 février 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]