André Desmarais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Desmarais
Informations
Naissance
26 octobre 1956 +/-
Occupation
Distinctions

André Desmarais (1956 à Ottawa, en Ontario[1]) est un homme d'affaires canadien. Il est l'un des deux fils de Paul Desmarais, Sr. En 2008, il devient président délégué du conseil, président et le co-chef de la direction de Power Corporation[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié à l'école Selwynn et à l'Université Concordia, où il complète un baccalauréat en administration des affaires[1].

En 1979, il débute une carrière chez Campeau Corporation. Il entre chez Power Corporation en 1983. En 1992, il devient président du Conseil commercial Canada-Chine, poste qu'il occupera 10 ans. En 1996, il prend la relève de la compagnie avec son frère Paul. Il concentre ses efforts sur la Chine et devient conseiller principal de la China Association for the Promotion of Industrial Development[1].

En 2003, il est nommé au conseil international de JPMorgan Chase.

Il est membre de Bilderberg[3].

En mai 2009, il vend 100 000 actions de Power Corporation, soit environ 9 % de ses parts, pour environ 2 380 000 dollars[4].

Il a épousé France Chrétien, la fille de l'ancien premier ministre libéral Jean Chrétien[5]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

« Surpassez vos parents car c'est la seule façon de faire progresser l'humanité. »

— Bo Yibo cité par Desmarais lors d'une allocution aux nouveaux diplômés de l'École de gestion John-Molson[2].

Philanthropie[modifier | modifier le code]

André Desmarais a joué des rôles clés dans un certain nombre de campagnes de collecte de fonds, notamment celles du Musée des beaux-arts de Montréal, de l’Institut de Cardiologie de Montréal, de Leucan, de la Croix-Rouge canadienne, de la Société canadienne du cancer (Le Bal de la Jonquille) et de Centraide du Grand Montréal[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]