Aller au contenu

André Collini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André Collini
Biographie
Nom de naissance André Charles Ange Collini
Naissance
Tunis
Ordination sacerdotale
Décès (à 81 ans)
Lourdes
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale
par Maurice Perrin
Archevêque de Toulouse et de Narbonne, évêque de Comminges et de Rieux
(Primat des Narbonnaises)
Archevêque coadjuteur de Toulouse
Archevêque titulaire de Salapia (de)
Évêque d'Ajaccio
Évêque coadjuteur d'Ajaccio
Évêque titulaire de Zephyrium (de)

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

André Charles Collini, né à Tunis le et mort à Lourdes le , est un homme d'Église, archevêque de Toulouse de à .

Éléments biographiques

[modifier | modifier le code]

Élève au séminaire de Tunisie issu du Kram[Quoi ?] il est intégré dans l'armée française commandée par Giraud en . André Collini est ordonné prêtre juste après la guerre en . Aumônier du lycée Carnot, prêtre à Carthage il est un des trois vicaires généraux de l'archevêché après l'indépendance () à 33 ans; chargé des prêtres, il y suit la préparation du concile.

Nommé le évêque titulaire de Zephyrium (de) et évêque coadjuteur de l’évêque d’Ajaccio Llosa, il est ordonné le , en la cathédrale de Carthage. Dès le , il se retrouve au concile[1]. Il est évêque d’Ajaccio le .

Après avoir été nommé coadjuteur de l'archevêque de Toulouse Louis Guyot le , il devient archevêque de Toulouse le . Il s'implique notamment dans l'œcuménisme. Il prend en général des positions considérées comme progressistes, par exemple sur le port du préservatif ou le dialogue avec les francs-maçons.

En touché par la limite d'âge, il renonce à ses fonctions d'archevêque et se retire à Notre-Dame de la Paix, à Lagardelle-sur-Lèze. Il meurt à Lourdes le .

Il est inhumé dans le chœur de la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse (caveau sud).

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. « Mgr André COLLINI - Le blog de Service des Vocations du diocèse d’Albi », sur Le blog de Service des Vocations du diocèse d’Albi (consulté le ).

Liens externes

[modifier | modifier le code]