André Chevrillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevrillon.
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

André Chevrillon
Naissance
Ruelle-sur-Touvre
Décès
Paris
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

André Chevrillon, né à Ruelle-sur-Touvre (Charente) le 3 mai 1864 et mort à Paris le 9 juillet 1957, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Neveu d'Hippolyte Taine et frère de Madeleine Saint-René Taillandier, il passe une partie de son enfance en Angleterre. Il fait ensuite ses études secondaires à Paris et obtient une licence d'histoire à la Sorbonne. Il est reçu premier à l'agrégation d'anglais et fait sa thèse de doctorat sur Sidney Smith et la Renaissance des idées libérales en Angleterre au XIXe siècle.

Professeur à l'École navale et à la faculté des lettres de Lille, il se consacre uniquement à la littérature à partir de 1894. Il est élu membre de l'Académie française en 1920 au fauteuil 21.

Il a fait de nombreux voyages dans le monde, notamment en Inde, aux Amériques, en Afrique.

Publications[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Dans l’Inde (1891)
  • Sidney Smith et la renaissance des idées libérales en Angleterre au XIXe siècle, thèse de doctorat (1894)
  • Terres mortes : Thébaïde, Judée (1897)
  • Études anglaises (1901)
  • Sanctuaires et Paysages d’Asie (1905)
  • Un crépuscule d’Islam (1906)
  • La Pensée de Ruskin (1909)
  • Nouvelles études anglaises (1910)
  • Marrakech dans les palmes (1913)
  • L'Angleterre et la guerre (1916)
  • Près des combattants (1917)
  • Les Américains à Brest (1917)
  • Soumission du Nizzam et apogée de l’Empire français dans l’Inde (1750) (1917)
  • Trois études sur la littérature anglaise: : la poésie de Kipling, John Galsworthy, Shakespeare et l’âme anglaise (1921)
  • La Bretagne d’hier (2 volumes, 1925)
  • Les Puritains du désert (1927)
  • La Mer dans les bois illustré par André Dauchez (1928)
  • Taine, formation de sa pensée (1932)
  • Visions du Maroc (1933)
  • La Menace allemande (1934)
  • Rudyard Kipling (1936)
  • Portrait de Taine (1958)

Liens externes[modifier | modifier le code]